Ramadan: le dilemme de ceux qui vivent sous le soleil de minuit.

Publié le 10 Juillet 2014

Cela m'étonnera toujours lde voir es journaliste se tordent les boyaux de la tête pour répondre à des demandes plutôt que de donner des réponses.

Celle-ci est évidente pourtant : Allah qui sait tout à oublier d'informer son postier Mohamed que de la terre était ronde ! Premier oubli ! Mais il y a pire, il a négocié à Jérusalem avec son délégué syndical Mahomet qui était venu le voir sur sa jument à la tête de femme, la fameuse Bourak, cinq prières au lieu de cinquante demandée. A faire du lever au coucher du soleil. Dans le désert, on sait ! Il se léve à l'est et se couche à l'ouest ! Point barre. Oui mais voilà, dans la précipitation du message, Allah a bouffé l'info et Mahometqu'était pas une lumière, n'avait aucune idée que dans le Nord de cette planète ronde (ce qu'il ignorait ! C'est même pas inscrit dans le Coran-je-sais-tout), comme dans le Sud, le soleil se couchait... ou non.

Avouez tout de même que pour un Dieu qui voit tout, connait tout, sait tout, c'est une grosse bourde. 

Alors quoi ? On fait quoi ? Oh momo, le soleil veut pas se coucher ! 

Rien que ce constat me mettrait un sérieux doute dans la croyance en un Dieu aussi léger. Alors comme Devos, regardant le lit conjugal que sa femme partage avec son amant, j'ai envie de dire: "j'ai comme un doute"

Gérard Brazon

********

Le Vif-Belge

Comment observer scrupuleusement le jeûne du ramadan dans un pays où il ne fait jamais nuit ? Le dilemme des musulmans qui vivent au-dessus du cercle polaire.

 

© Reuters

 

Du 28 mai au 16 juillet, il ne fait jamais nuit dans la ville de Kiruna située dans l’extrême nord de la Suède. Si l’idée d’un été aux jours sans fin peut laisser rêveur nombre d’entre nous, ce n’est pas forcément le cas de ceux qui font le ramadan. Comment les musulmans de la région peuvent-ils concilier leur foi et le fait qu’il ne fait jamais nuit pendant plus d’un mois ?

Le"#Ramadanproblems" qui compile les plaintes ludiques de musulmans autour du ramadan est devenu très populaire sur les réseaux sociaux. Mais les 700 musulmans qui vivent à Kiruna qui se trouve à 150 kilomètres au-dessus du cercle polaire en Laponie sont probablement ceux qui ont le plus le droit de se plaindre.

Le ramadan prend place cette année entre le 29 juin et le 27 juillet. Le début du ramadan est déterminé par la lune et est avancé de 11 jours en moyenne chaque année. Le ramadan ne tombe au même moment que tous les 33 ans. Comme il n’existe pas d’autorité centrale au sein de l’islam sunnite qui puisse édicter une fatwa ou une ligne commune, les musulmans qui vivent au nord sont quelque peu laissés à leur sort. Avec comme conséquence qu’il n’existe pas moins de quatre horaires différents pour déterminer les moments où ils peuvent se sustenter.

La Mecque, Istanbul et Stockholm 

Une première possibilité est de se diriger vers l’horaire édicté par la Mecque en Arabie Saoudite. Cette solution est régulièrement choisie, car l’endroit est considéré comme le « lieu de naissance de l’islam » selon le site d’information Al Jazeera.

Mais la plupart des musulmans de Kiruna préfèrent tout de même suivre l’horaire décidé par Stockholm, à 1240 kilomètres au sud. Cette option leur a par ailleurs été conseillée par le The European Council for Fatwa and Research (ECFR) (Conseil européen de la fatwa et de la recherche). Une organisation privée sur la religion musulmane située à Dublin. Pour les musulmans qui vont suivre cette fatwa, la période de jeûne la plus longue sera de 20 heures. Aux alentours de 22 heures sonnera enfin le temps de l’iftar, le repas qui suit le coucher du soleil.

Une troisième option consiste à suivre les temps de prière locaux qui sont disponibles en ligne. Ceux qui optent pour cela peuvent arrêter le jeune à 20 h 30. Ce qui fait que durant les deux tiers du ramadan, ils jeûnent en moyenne pour une durée de 18h par jour. Inconvénient : cela peut aussi aller jusqu’à 23heures de jeûne en fonction du soleil.

La quatrième et dernière option est de se baser sur ce qui se fait à Istanbul durant l’été puisque c’est le pays musulman le plus proche de la Suède.

Mais peu importe l’option choisie, le choix est laissé libre à chacun de vivre leur ramadan comme il le souhaite.

La nuit sans jour 

Le ramadan peut aussi tomber en hiver et c’est le problème inverse qui apparaît. En décembre, les habitants sont confrontés à la nuit polaire. Durant deux semaines, le soleil est aux abonnés absents et ne se montre jamais à l’horizon. Ce qui pousse le ECFR à se demander pourquoi personne ne vient à ce moment-là leur demander conseil. En effet, les prières suivent aussi le soleil. Avec comme conséquence que, certains jours, 5 prières devraient être effectuées en moins de deux heures. C’est pourquoi l’organisation souhaite organiser une conférence pour également établir un calendrier d’hiver. La dernière fois que les musulmans de Kiruna ont été confrontés à la nuit polaire remonte à 2000. 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

DURADUPIF 10/07/2014 20:29


Il n'y pas encore de musulmans sur la Lune ?

Pivoine 10/07/2014 19:32


En Ecosse, lorsque les journées d'été sont ensoleillées, le soleil ne se couche pas. Si les musulmans étaient logiques avec eux-mêmes, ils auraient tôt fait de rentrer chez eux. Mais comme dans
les pays où leur religion est majoritaire, on y vit comme de la m***, ils préfèreront transgresser !