Raphaëlle Bacqué situe tous les « nouveaux réacs » à la droite de l’échiquier politique

Publié le 12 Avril 2011

 par Bonapartine - 

Dans un article intitulé « Les journalistes réacs sont devenus un véritable filon », publié dans Le Monde du 04.04.11, Raphaëlle Bacqué dresse la liste noire de ceux qui sont, selon elle, les cinq « réacs » du journalisme français : Elisabeth Lévy, Eric Zemmour, Yvan Rioufol, Robert Ménard, Eric Brunet.

Indépendamment du procès d’intention auquel se livre Madame Bacqué à l’encontre de chacun de ces cinq journalistes et qui, d’un point de vue journalistique, ne présente strictement aucun intérêt, voici la définition que donne ensuite Madame Bacqué de ces présumés « réacs » :

« On les reconnaît vite à leur ton, souvent à l’emporte-pièce, et plus encore à leurs thèmes de prédilection : une vision catastrophée de l’école, une ironie à l’égard du « politiquement correct » (cette autre façon pour eux, de dire « la gauche »), un discours parfois très raide sur l’immigration et l’islam et, depuis l’avènement de Marine Le Pen, la certitude affichée que le Front national doit être tenu pour un parti comme un autre.  »

Reprenons donc, point par point, la définition que donne  Madame Bacqué, des « réacs » du journalisme français.

1 – « une vision catastrophée de l’école » :

Dans son Projet pour 2012, le Parti socialiste écrit, à ce sujet :
« Retrouver la justice pour bâtir l’égalité.
Nous proposerons un nouveau pacte éducatif à la Nation.
Nous ne pouvons pas accepter qu’aujourd’hui, seul trois enfants d’ouvriers sur dix atteignent la terminale. Nous n’acceptons pas que la moitié des enfants des familles défavorisées soient en retard en 6ème, ni qu’à 17 ans, 20% des enfants des  familles les plus pauvres aient arrêté leurs études. »

Ce constat ressemble, à s’y méprendre, à ce que Madame Bacqué appelle « une vision catastrophée de l’école » puisque le Parti socialiste ne se cache plus, et je pense que c’est tout à son honneur, pour reconnaître publiquement que l’école ne remplit plus son rôle d’ascenseur social. Si je suis donc la stricte logique du raisonnement de Madame Bacqué, le Parti socialiste se verrait d’office inscrit, lui aussi, au nombre des « réacs » en livrant de la sorte une « vision catastrophée de l’école », là où il ne fait, en réalité, qu’observer combien notre école ne remplit plus ses missions fondatrices. Bienvenus au club ! Ne doutons pas que le Parti socialiste appréciera la logique de Madame Bacqué qui consiste à qualifier de « réacs » tous ceux qui refusent de voir certaines réalités en face. Mais au moins, la logique de Madame Bacqué a-t-elle le mérite de me permettre de démontrer ici que les nouveaux « réacs » ne seraient, contrairement à ce qu’elle affirme, pas tous journalistes et pas tous « de droite ». Et le fait que le Parti socialiste mette en évidence, dans son projet présidentiel, des vérités souvent dévoilées par des journalistes plutôt situés à droite et dont Madame Bacqué condamne le discours, rend également désuet l’argument selon lequel ces journalistes associeraient systématiquement le « politiquement correct » au discours de « la gauche ».

Alors évidemment, Madame Bacqué pourrait toujours me répondre que le programme du Parti socialiste a été dévoilé le 05 avril 2011, soit un jour après la parution de son article dans Le Monde et qu’elle ne pouvait donc, par définition, pas deviner qu’il allait dresser un tableau « si noir » de l’état de l’institution scolaire française. Le Parti socialiste n’a pourtant fait là que prendre en compte les résultats scolaires de nos élèves, révélés par différents rapports et données statistiques, notamment les résultats des évaluations des élèves scolarisés à l’école primaire et rendus publics par le Ministère de l’Education nationale lui-même. A titre d’exemple, l’analyse des résultats obtenus par les élèves de C.M.2, en janvier 2010, atteste qu’en moyenne, 20% et parfois plus (près de 30% à l’échelon local) de nos élèves n’ont pas atteint les compétences les plus fondamentales en Français et en Mathématiques à leur entrée en classe de 6ème. J’invite nos lecteurs que le sujet intéresserait à découvrir le détail et mon analyse de ces données, publiés sur le blog de Gérard Brazon, un des responsables de Résistance républicaine et contributeur de Riposte Laïque (1,2,3,4).

En tout état de cause, Madame Bacqué ne peut, en aucun cas, ignorer ces données. Par conséquent, reprocher aux cinq journalistes précités leur « vision catastrophée de l’école » relève de la malhonnêteté intellectuelle pure. Le journalisme consiste, en effet, à dire la vérité, à l’opinion publique. Pas à la travestir.

2 – « un discours parfois très raide sur l’immigration et l’islam et, depuis l’avènement de Marine Le Pen, la certitude affichée que le Front national doit être tenu pour un parti comme un autre.  »

Il ne suffit pas de lancer ainsi, à la volée, des diatribes dont  Madame Bacqué sait pertinemment qu’elles combleront de bonheur ceux qui conçoivent le journalisme comme une tribune ouverte aux règlements de comptes permanents. Malheureusement, un journalisme digne de ce nom impose d’exposer sa thèse, de l’argumenter et de l’illustrer par des exemples précis. Or, quels sont, parmi ceux cités, les journalistes qui se prêtent à « un discours très raide sur l’immigration et l’islam »? Quels sont, d’autre part, précisément leurs propos incriminés sur la thématique de « l’immigration et l’islam » ? Prudente, Madame Bacqué se garde bien de le préciser.

Mais pourquoi donc Madame Bacqué n’affronte-telle pas directement, sur ce sujet clef, ceux qui font l’objet de son courroux ? Pourquoi fuir ainsi le débat de fond ? Ce serait, par exemple, intéressant d’engager un débat avec ces journalistes présumés « réacs » sur l’épisode de l’Appel à manifester contre la loi sur le port du voile intégral, samedi dernier 09.04.11, place de la Nation à Paris, lancé par le « Collectif Autour de l’Unicité Tahwhid ». Certes, cette manifestation a été interdite par la Préfecture de police mais est-il, pour autant, interdit, de s’inquiéter, des termes de cet appel que chacun de nous pouvait lire sur le  site de Jama Ah- At Tawheed et qui sont une véritable déclaration de guerre faite à la France : « Chers frères et sœurs Musulmans, soyez braves et fermes pour défier l’interdiction du Niqab le 9 avril. L’islam est venue pour dominer le monde y compris La France. N’oubliez pas que nous appartenons à l’ummah du prophète Mohammad. Notre guidance, c’est la Shariah et non pas la constitution de La France. » ?

Curieusement, Madame Bacqué n’est pas, c’est le moins que l’on puisse dire, très bavarde sur cet épisode qui n’est rien moins qu’un appel au renversement de la démocratie et à l’instauration de la Charia en France. Rien que çà ! Remarquez, il faut bien reconnaître que sur ce dossier d’une extrême gravité, Madame Bacqué, au Royaume du silence, est cette fois-ci bien accompagnée : pas un mot de la manifestation de la Place de la Nation sur le blog de Caroline Fourest à l’heure où je rédige mon article (le 10.04.11). Pas davantage de condamnation sur le blog de Mohamed Sifaoui. SOS Racisme ? Inscrit aux abonnés absents sur ce dossier. La Mosquée de Paris, la Mairie de Paris ? Pas de commentaires non plus. Les journaux télévisés de samedi soir dernier ? Le 18 juin 2010, on ne comptait plus ceux qui étaient là, sur leurs plateaux de télévision, pour dénoncer le caractère « raciste » et/ou « provocateur » de l’apéro-saucisson pinard mais là, étrangement, les mêmes n’ont, semble-t-il, pas jugé impératif de s’alerter de l’appel à une manifestation organisée par des islamo-fascistes dont l’un des objectifs clairement affiché est de « dominer le monde y compris la France ». C’est à croire que personne n’a rien vu ni rien entendu, en ce 09 avril 2011, dans cette préoccupante affaire !

Dans ce contexte, autant vous dire que les élucubrations de Madame Bacqué qui la conduisent à reprocher à cinq journalistes « leur certitude affichée que le Front National doit être tenu pour un parti comme un autre », sont tout à fait secondaires face au péril fasciste incarné par ceux qui appelaient à « renverser la démocratie en France », ce 09 avril 2011 à Paris.

Non, sérieusement, Madame Bacqué, croyez-moi, la démocratie et la république n’ont rien à craindre des « réacs » et de leurs « dérives » dont vous parlez, si tant est que les réactionnaires en question qui se désignent parfois comme tels, en soient réellement. Ce qui reste à prouver. Par ailleurs, soyons sérieux : que l’on partage ou pas leurs opinions et je ne partage pas toujours toutes leurs opinions, pas plus d’ailleurs que celles d’Eric Zemmour, Yvan Rioufol ou Robert Ménard, Eric Brunet n’est pas Jean-Marie Le Pen et Elisabeth Lévy n’est pas Marine Le Pen !  Mais à l’inverse, préoccupez-vous rapidement, Madame Bacqué, de la progression, en France et en Europe, de cet islam radical dont « la guidance, c’est la Chariah et non la constitution de la France ». Ce  serait déjà pas si mal !

Bonapartine.

(1) http://puteaux-libre.over-blog.com/article-education-national-67991185.html

(2) http://puteaux-libre.over-blog.com/article-edu-67997897.html

(3) http://puteaux-libre.over-blog.com/article-e-68071830.html

(4) http://puteaux-libre.over-blog.com/article-resultats-des-evaluations-des-eleves-de-c-m-2-departements-de-la-province-fran-aise-et-des-dom-tom-par-bonapartine-68154540.html

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Loly 13/04/2011 11:47



et encore ceci!!!!!!!!!!!!!http://www.fdesouche.com/198732-strasbourg-le-halal-c%E2%80%99est-la-diversite-le-poisson-du-vendredi-est-une-atteinte-a-la-laicite



Loly 13/04/2011 11:41



Tout à fait d'accord avec Bonapartine, avec Gérard Brazon sur tous ces sujets, ras-le-bol de constater tous les jours le génocide organisé de tous les vrais FRANCAIS, et pour apporter un peu
d'eau au moulin, un autre lien qui prouve maintenant que la charia est complètement établie et instaurée chez nous, plus de doute pour toute cette bande de fanatiques, ils n'ont plus qu'un
problème qui va se tirer les marrons du feu.http://www.elwatan.com/actualite/requisitoire-des-algeriens-vivant-en-france-09-04-2011-119673_109.php


http://www.fdesouche.com/195855-appel-lecteurs-la-mosquee-depinay-sur-seine



LAINÉ Bernard 12/04/2011 17:26



"Le Monde" a parfois hébergé et donné une tribune à des abrutis...! Rien de changé dans ce monde.!