Rappel : Les maires socialistes qui avaient lancé un appel en février 2011 en faveur du droit de vote aux immigrés.

Publié le 31 Octobre 2011

Vingt-six villes ont relancé mardi 15 février 2011 le débat sur le droit de vote des étrangers aux élections locales, en signant un appel destiné à sensibiliser les pouvoirs publics et l'opinion sur ce sujet.

« Nous lançons un appel solennel et prenons l’engagement de tout mettre en oeuvre pour que le droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers aux élections locales soit reconnu », écrivent ces maires réunis au Sénat à l’initiative du premier magistrat de Strasbourg, Roland Ries (PS).

Opinion publique favorable - « Aujourd’hui, les résidents étrangers doivent être considérés comme des citoyens à part entière », ajoutent-ils. « L’opinion publique est favorable à l’évolution d’une citoyenneté attachée à la résidence et non pas seulement à la nationalité », estiment-ils.

Rappelant que « le concept de citoyenneté contient le droit pour toute personne de participer aux prises de décision qui la concernent », ils soulignent que « son extension a déjà eu lieu pour une partie des étrangers résidents, ressortissants de l’UE, qui peuvent voter aux élections municipales et européennes ».

« Il s’agit maintenant de donner les mêmes droits à tous les étrangers résidents », soulignent-ils.

L’appel est signé par les maires des villes suivantes :

  • Angers,
  • Aubervilliers,
  • Bègles,
  • Besançon,
  • Caen,
  • Chelles,
  • Clichy-la-Garenne,
  • Creil,
  • Erstein,
  • Grenoble,
  • Illkirch-Graffenstaden,
  • Les Ulis,
  • Lille,
  • Metz,
  • Montbéliard,
  • Nantes,
  • Paris,
  • Pau,
  • Périgueux,
  • Quimper,
  • Reims,
  • Rennes,
  • Rouen,
  • Saint-Denis,
  • Strasbourg,
  • Toulouse.

Plusieurs municipalités s’étaient associées pour initier cet appel à l’occasion du premier congrès des conseils de résidents étrangers le 16 octobre dernier à Strasbourg.

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a dénoncé cette initiative en estimant dans un communiqué que rattacher la citoyenneté à la résidence et non à la nationalité serait « contraire à toute la tradition française », « aux valeurs de notre République » et « au concept même de démocratie ».

Selon Mme Le Pen, « il s’agit par ailleurs du seul droit qui reste aux Français, alors que les aides sociales sont déjà, hélas, distribuées depuis quelques décennies sans aucune distinction de nationalité ».

La question du droit de vote des étrangers aux élections locales revient régulièrement sur le devant de la scène. Le 30 mars 2010, les députés de la majorité avaient sans surprise repoussé une proposition de loi socialiste visant à donner le droit de vote et d’éligibilité aux étrangers non-européens aux élections municipales.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Loly 01/11/2011 07:23



Voter pour Marine, cela semble de plus en plus évident, ce qui l'est moins, c'est le pourra-t'on? Aura-t'elle ses signatures???? 



island girl 31/10/2011 22:02



Pour ceux qui hésitaient encore ,les dés sont jetés.



Marie-Claire Muller 31/10/2011 21:28



Comme ça plus besoin d'hésiter votons Marine puisque l'umps s'est ligué pour nous flinguer! pour nous faire disparaitre dans la bouillie immigrationniste


"ILS DEVIENDRON5T MAIRES DE VOS COMMUNES, ET TRANSFORMERONT VOS EGLISES EN MOSQUEES!!!!" nous y sommes presque si nous laissons faire ces traitres qui nous gouvernent


Il faut réagir avant qu'il ne soit trop tard pour nos enfants et pour tous ceux qui avant nous ont lutté pour la liberté.



L'En SAIGNANT 31/10/2011 20:19



TOUS des POURRIS des VENDUS ; des TRAITRES; des SALAUDS ;! Pires que les tenants de la francisque .!


 



mika 31/10/2011 13:32



Les "Chamallow "


Goche Molle ou Droite Guimauve…Autant choisir entre la faim et la soif.


UMPS aura vraiment tout fait pour être emporté par la vague......Marine.


 


 


 



jpb 31/10/2011 11:48



NON AU DROIT DE VOTE AU ETRANGER.