Rassemblement de Boubakeur : un fiasco et des modérés bien agressifs… Par Danielle Moulins

Publié le 28 Septembre 2014

Merci à Danielle Moulins et Guy sauvage de nous démontrer s'il le fallait, ô combien ces dirigeants politiques et médiatiques sont fourbes et menteurs. Honte à Hidalgo, honte à Pécresse qui trouvent toutes les deux, le moyen de dire que l'islam n'est pas responsable des décapitations.

Si ce n'est pas au nom de l'islam, de son prophète Mahomet, c'est au nom de qui d'autres ?

Incroyable déni de ces politiciens. Mensonges des journalistes qui montrent en gros plan une petite manifestation dont beaucoup à l'interieur même contestaient le bien fondé. Sur RTL, sur France Inter, sur RMC, on passait par les qualification de manifestation massive, à quelques centaines. Ils furent à peine 300 et de toutes confessions.

Bien entendu, ce sont les musulmans qui sont des victimes. Vous entendrez également Dubos, l'Evèque d'Ivry qui est la honte des catholiques, parler des frères et soeurs musulmans. Pourtant, là bas on assassine les chrétiens.... il n'en dit pas un mot.

Gérard Brazon

Pour Riposte-Laïque

A en croire l’effervescence politico-médiatique ce vendredi 26 septembre était à marquer d’une pierre blanche puisque nos compatriotes musulmans allaient déferler par milliers devant la mosquée de Paris, à l’appel de son dynamique et consensuel recteur, afin d’y manifester leur volonté de nous expliquer qu’égorger un Français ce n’est pas bien et que surtout ça fait du mal à l’islam.

Curieuse de constater par moi-même l’ampleur de la mobilisation, je me dirigeai donc vers la Mosquée de Paris, à l’heure où se terminait la prière et où devait commencer la manifestation et, avançant vers la mosquée je croisais de nombreux fidèles, semblant plutôt pressés de s’en éloigner…

La place du Puits de l’Ermite, de dimensions modestes, était pleine et la foule débordait un peu dans les rues adjacentes. Difficile d’apprécier le nombre de manifestants, probablement pas plus de quelques centaines, dans cette foule bigarrée où se pressaient supporters bobos, politiques et pas moins de 80 journalistes:

manif muzz mosquée Paris 26 sept
Photo extraite du dossier Fdesouche
http://www.fdesouche.com/515309-affaire-gourdel-la-mobilisation-des-musulmans-contre-les-amalgames-fait-un-flop

Des propos désobligeants envers le recteur fusèrent alors dans un brouhaha persistant; deux hommes, près de moi en vinrent presque aux mains car l’un des deux affirma qu’en aucun cas Boubakeur pouvait représenter l’ensemble de la communauté musulmane; hors de lui, le deuxième interlocuteur s’en alla en me bousculant.

Un calme précaire revint…J’ai ensuite ingurgité, en serrant les dents, le discours lénifiant du recteur Boubakeur qui, une fois de plus nous a assuré que « l’islam déconseille et interdit l’assassinat d’un innocent »  on appréciera l’emploi de « déconseille »), que l’islam met en avant la sacralité de la vie, que l’islam c’est la paix et que, bien sûr, il n’y a « point de contrainte en religion », citant, en arabe aussi, le fameux verset préféré des Chrétiens d’Orient…

Anne Hidalgo et Valérie Pécresse, dont les talents d’expertes en islamologie ne sont plus à démontrer, nous ont gratifié d’un speach boosté au vivre-ensemble, dégoulinant d’amour, de tolérance et de paix à l’endroit de nos concitoyens adeptes d’Allah, tellement attristés de devoir se justifier, eux dont les ancêtres sont morts pour la France pendant la grande guerre.

Entre autres intervenants dont les propos convenus pointaient davantage l’islamophobie rampante que les atrocités musulmanes, une palme de dhimmitude est à décerner au lèche-babouches mitré Dubost, évêque d’Evry et président du conseil pour les relations interreligieuses à la Conférence des évêques de France (CEF) : « Je suis là pour vous dire de redresser la tête, soyez fiers de ce que vous faites » lança-t-il avec ferveur à la foule.

Allah Akbar et youyous bien de chez nous marquèrent l’approbation aux discours des officiels.

Le recteur Boubakeur eut beaucoup de mal à obtenir le calme pour la minute de silence à la mémoire d’Hervé Gourdel car les contestataires ne cessèrent de le désavouer et il dut s’y reprendre à trois fois.

Autour de moi je remarquai un vieux « souchien » « désouché », très agité et proclamant haut et fort qu’il était converti à l’islam, que jamais l’islam ne prônait la violence, que dans toutes les religions il y avait des fous et des barbares et que des Catholiques, en France, pourraient faire la même chose…

Impossible de lui adresser la parole sans déclencher des flots d’incohérence illuminée. M’étant munie de l’excellent livre de Malek Sibali « L’islam sacrée violence », j’ai essayé d’engager la conversation avec une femme voilée au sujet des versets mortifères contenus dans le coran. Ouvrant mon livre et lui montrant en particulier le verset qui dit : «  Lorsque vous rencontrez les mécréants au combat, frappez-les au cou. Quand vous les aurez vaincus, enchaînez-les solidement…. » j’ai tenté de la questionner sur la violence qui en émane. Piquée au vif, elle m’a rétorqué que c’était faux, mal traduit, même quand je lui ai montré le texte en arabe correspondant. Elle est devenue agressive, a haussé le ton, prétendant que c’était une traduction de fanatique, que je n’y connaissais rien : l’islam c’est la paix, c’est tout !

Un homme, passablement énervé renchérit, asséna que islam se traduisait par paix, il nia que cela voulait dire soumission; le ton monta et, geste à l’appui, on me signifia que je pouvais dégager!

Finalement c’est très simple : si vous voulez vraiment ressentir à quel point l’islam est une religion de paix, d’amour et de tolérance, c’est facile, devenez musulman. Dommage qu’Hervé Gourdel ne l’ait pas su plus tôt.

Danielle Moulins

Quelques liens d’actualité :

Tareq Oubrou met le paquet, pensant sans doute que sa future base islamique pourrait pâtir d’une mauvaise compréhension de la part de fâcheux :
http://www.lepoint.fr/societe/tareq-oubrou-le-risque-est-d-isoler-les-musulmans-26-09-2014-1867002_23.php

Le discours d’Anne Hidalgo relayé par le Figaro :
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/09/26/01016-20140926ARTFIG00430-hommage-des-musulmans-a-herve-gourdel.php

Excellent Malek Sibali :
http://ripostelaique.com/a-ceux-qui-osent-dire-que-legorgement-dherve-gourdel-na-rien-a-voir-avec-lislam.html

Quelques accrocs dans la belle communication de la part de « jeunes » sans doute mal informés. Vite, il faut rattraper le coup :
http://www.fdesouche.com/515765-nice-quelques-jeunes-ne-savent-pas-sil-faut-se-rejouir-ou-pleurer-lassassinat-dherve-gourdel

Etonnamment le Quai d’Orsay déconseille vivement les séjours dans une quarantaine de pays…tous musulmans!
http://www.rtl.fr/actu/international/menaces-terroristes-les-pays-a-eviter-pour-les-francais-7774458772

Un formidable éclairage sur le coran :
http://www.blog.sami-aldeeb.com/2014/08/20/les-3-visages-du-coran-origine-constructions-et-remaniements-humains/

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Marie-claire Muller 29/09/2014 18:50


Il faut avoir vécu avec les arabes pour les connaître très bien et savoir ce qu’ils sont exactement et de quoi ils sont capables. Les « pieds-noirs » ou les Juifs savent. Les Européens
ne connaissent rien à leur propos. Vous leur donnez un doigt de la main, ils veulent le bras entier. Avec cela : lâches (en Algérie ils mettaient leurs femmes en train de « tricoter »
devant une grotte, et les « hommes » armés étaient à l’intérieur, en embuscade. Leurs femmes étaient en sorte la « petite chèvre de M. Seguin » attachée à un piquet pour
attirer le loup. Ils ont agi de même à Gaza où ces porcs se cachaient dans les hôpitaux, derrière les civils qui servaient de boucliers. Lâches donc, peureux, sans honneur, menteurs, voleurs,
violeurs (ils copulent avec chèvres, moutons, etc.., j’ai vu une vidéo tournée en Afghanistan), sales, retardés, dégénérés, tarés, vicieux, sadiques, sanguinaires, arrogants, orgueilleux,
pouilleux. Ils essaient d’apitoyer les gens avec leurs larmes de crocodile tout en tenant le couteau caché, prêt à vous égorger. Remarquez leurs yeux quand ils égorgent : il y a de la jouissance
dans le regard. Ils aiment le sang ces salopards. Il faut que l’Europe se réveille et se débarrasse des rats. Vous en voyez un, il sont 100 cachés derrière. Ils pullulent : gare à la peste.
DEHORS LA RACAILLE ! RETOURNEZ AUX BLEDS OU EST VOTRE VRAIE PLACE ! FISSA !