Reconquista premier livre politique sur Amazon : à quand le premier article, la première interview ?

Publié le 30 Mars 2013

Reconsquista ou la mort de l'Europe caracole parmi les livres les plus vendus en France et pas un mot dans la presse bien pensante. 

par Martine Chapouton 

Cliquez sur le livre pour le commander

Cliquez sur le livre pour le commander

Le livre de René Marchand, Reconquista ou Mort de l’Europe, a franchi un nouveau palier sur Amazon, qui est un excellent baromètre pour classer la popularité d’un ouvrage. Il était il y a quelques jours en tête de la rubrique « Essais et actualité », le voilà à présent carrément en tête de la rubrique « Politique », ce qui est un autre palier de franchi.

http://www.amazon.fr/gp/bestsellers/books/301993/ref=pd_zg_hrsr_b_2_3

D’autre part, il est régulièrement, depuis plusieurs jours, dans les cent premières ventes toutes catégories des livres sur cette énorme bibliothèque en ligne. Pourtant, à notre connaissance, mis à part Riposte Laïque et le site Le Gaulois, nous n’avons encore vu aucun autre article sur Internet, et pas davantage, bien évidemment, dans la presse écrite.

La présidente du Front national n’en a pas encore fait la promotion, comme elle l’avait fait judicieusement pour le livre de Laurent Obertone, « France Orange Mécanique ». René Marchand n’a pas encore été invité par les duettistes Naulleau et Zemmour, et n’a pas eu droit encore aux invectives du commissaire politique Aymeric Caron (celui dont Naulleau dit que dans ce nom, il y a deux lettres de trop).

Et pourtant, par la seule information Internet, nous en sommes déjà à trois tirages, et allons probablement, si nos informations se confirment, passer très vite à la quatrième réimpression !

Preuve supplémentaire, pour ceux qui en doutent, qu’il est en train de se passer quelque chose en France. En attendant, après une première séance de signatures, à Paris, le 16 mars, l’ami René continue son tour de France, sollicité par les réseaux militants (voir agenda). Et de nombreux libraires continuent à nous téléphoner, pour commander le livre…

Martine Chapouton

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Marie-claire Muller 31/03/2013 14:52


L UE LIBERTICIDE  FAIT DE PLUS EN PLUS FORT POUR NOUS MONTRER QUE NOUS NE SOMMES QUE DES SATELLITES SANS DROITS SANS LIBERTE DE PENSER SANS PASSE SANS AVENIR L UERSS!!!!!



Le droit à l’oubli : vers une civilisation amnésique


Publié le 29 mars 2013






Vous avez aimé le projet de marché transatlantique ? Vous allez adorer le « droit à l’oubli », la dernière trouvaille des foldingues de Bruxelles .


Sous prétexte de nous protéger des utilisations commerciales abusives des données personnelles , la nomenklatura bruxelloise a créé un nouveau droit qui manquait cruellement dans la palette des
droits de l’homme : le droit à l’oubli . Ce nouveau droit procède de l’idéologie individualiste qui irrigue cette nomenklatura; désormais toutes les archives personnelles devront être gérées
individuellement d’une part ( nous pouvons donc dire adieu aux archives gérées par les entreprises, les notaires, les services du cadastre et même les services de l’état-civil ) et d’autre part
les données personnelles seront anonymisées, c’est à dire qu’il ne sera plus possible, par exemple, de reconstruire l’histoire des familles .


On peut voir dans ce projet l’expression du gaucho-européisme dont parle Vincent Coussedière parce qu’il aura pour effet de couper les Européens de leur passé familial et partant, il fera
disparaître une grande partie de ce qui permet de distinguer les Européens de souche de ceux qui ne le sont pas .


Les élites savent bien que la généalogie est une passion populaire qui anime des millions de Français et qui procède du besoin puissant de connaissance de nos origines qui est présent chez une
grande majorité d’entre nous . Cette passion est jugée politiquement incorrecte ( faites le test: essayez d’engager une discussion à caractère généalogique avec un bobo ) et il est permis de
penser que ce projet de règlement , au-dela de ses bonnes intentions affichées, vise à nous couper de notre mémoire personnelle et collective ( la généalogie a une dimension familiale mais elle a
aussi une dimension communautaire parce que plus vous remontez le fil des générations et plus le sentiment d’une communauté d’appartenance vous gagne; les communautés rurales étaient très
endogamiques ) .


L’individu zombifié des sociétés occidentales était déjà soumis au nomadisme géographique au nom de l’efficacité économique, il va être désormais victime de l’amnésie historique au nom de la
liberté . Le libéralisme concret est un enfer !


Ce projet a été validé par le parlement européen en Juillet 2010 et par le conseil de l’Union Européenne en Février 2011 . En Janvier 2012, le parlement européen a confié à la commission des
libertés civiles la responsabilité de l’examen des propositions sous l’égide de deux rapporteurs, Mrs Jan Albrecht et Dimitrios Droutsas . Ce règlement pourrait être adopté avant l’automne 2013
pour une mise en application fin 2014 . Les archivistes français et le SIAF ( Service Interministériel des Archives de France ) font des contre-propositions et suggèrent des amendements . Hervé
Lemoine, directeur du SIAF , pense qu’une mobilisation citoyenne est souhaitable et indispensable pour faire échouer ce projet .


François Arondel


28 Mars 2013