Récupération politique du MRAP, exemple typique de l’imposture.

Publié le 26 Juillet 2011

Par Marie Claire Muller

Moins de 24h après la tragédie, alors que les corps des victimes étaient encore chauds, le MRAP fut l’un des premiers à faire de la récupération politique en écrivant dans un communiqué que les partis nationalistes, y compris «la droite populaire de l’UMP»,  portaient « une lourde responsabilité dans le climat délétère» et que «cette tuerie ne saurait se réduire au seul acte d’un déséquilibré». Pour le MRAP c’est évident : Anders Behring Breivik est nationaliste et il a tué au nom du nationalisme, alors donc, les nationalistes sont également coupables. Avec la même logique, nous pourrions dire que Ben Laden est musulman et a tué au nom de l’Islam, alors les musulmans sont tout aussi coupables. Bien sur, dans ce dernier cas cela serait «stigmatisant envers la communauté musulmane qui rejette la violence». Ainsi, quand un musulman commet un attentat, la bien-pensance exige de ne pas faire d’amalgame. Pour elle, il s’agit toujours d’un individu isolé qui n’a rien à voir avec la communauté à laquelle il dit appartenir.  Mais lorsque c’est un nationaliste qui commet un massacre, cette même bien-pensance en impute la responsabilité morale à la communauté dont il se revendique, peu importe si celle-ci rejette l’utilisation de la violence. Deux-poids deux mesures donc ou, pour paraphraser,  «selon que vous soyez blancs et chrétiens ou bronzés et musulmans, les Inquisiteurs vous rendront coupables ou innocents».

A ce titre, le communiqué d’une antenne locale du MRAP condamnant les attentats du 11 septembre 2001, diffusé le 1er octobre, vaut son pesant de cacahuètes. Eh oui, quand il s’agit de condamner un blond aux yeux bleus c’est fait en moins de 24h, mais quand il s’agit de condamner des musulmans le MRAP est tout de suite moins pressé.  Je cite : «Dans ces instants d’émotion encore très vive, la Fédération Nord / Pas-de-Calais du MRAP appelle à la vigilance contre tout amalgame ou exploitation qui viserait à jeter la suspicion sur les musulmans, tant en France que dans le monde, et servirait de prétexte à la mise en place d’une Europe policière restreignant les libertés et dont seraient victimes tous ceux qui s’opposent au consensus. Le MRAP demande que soient sérieusement envisagées des actions qui atteindraient uniquement les terroristes, par des mesures politiques, économiques et d’ordre financier, tant il est clair que les groupes clandestins ont pu prospérer grâce à la bienveillance d’institutions financières et à l’existence de paradis fiscaux dont certains sont en Europe.» Vous noterez que le MRAP appelle évidemment à ne pas faire d’amalgame qui «servirait de prétexte pour miner les libertés de ceux qui s’opposent au consensus», à viser uniquement les terroristes, et, au lieu de jeter l’anathème sur l’idéologie islamiste qui a guidé les terroristes, laquelle n’est pas citée une seule fois dans le communiqué, le MRAP met seulement en cause «la bienveillance d’institutions financières et l’existence de paradis fiscaux» qui seraient l’unique cause de la prolifération des terroristes. Bref, le MRAP ne condamne absolument pas l’islamisme, et tente même de détourner les regards accusateurs vers le système financier occidental ! Gonflé non ? Comparez cette rhétorique au dernier communiqué qui fait la part belle aux amalgames, qui invite à s’en prendre à d’autres qu’au seul terroriste, qui appelle à confisquer la liberté d’expression à ceux qui s’opposent au consensus bien-pensant sur le multiculturalisme et tout le reste.

En outre, on fera  remarquer au MRAP que le «climat délétère» n’est pas le fruit du nationalisme, mais la conséquences des réalités quotidiennes que l’on doit à ceux qui nous gouvernent ! Ce ne sont pas les nationalistes qui prient dans les rues et veulent faire interdire nos traditions ancestrales, ce ne sont pas les nationalistes qui traitent les femmes en jupe de putes, ce ne sont pas les nationalistes qui poignardent pour une cigarette refusée, ce ne sont pas les nationalistes qui dealent de la drogue dans les cages d’escaliers, ce ne sont pas les nationalistes qui braquent les commerçants, ce ne sont pas les nationalistes qui «bolossent» ceux qui ne sont pas de la même couleur de peau qu’eux, ce ne sont pas les nationalistes qui foutent le souk dans les RER, ce ne sont pas les nationalistes qui caillassent les pompiers, ce ne sont pas les nationalistes qui peuplent nos prisons, etc. Avec plus d’un neurone, on aura bien compris que le nationalisme est la conséquence d’un climat violent préexistant, de la même manière que le nazisme n’aurait jamais éclos sans l’épouvantable climat socio-économique de la République de Weimar. Vouloir en faire une cause est une incommensurable escroquerie intellectuelle, une fuite en avant à laquelle il faut mettre un terme avant de foncer droit dans le mur pour de bon.

Un profil idéalisé et simpliste dans la presse, contradictoire et complexe dans les faits

Et la presse française de s’en donner à coeur joie, de se déchainer sur cet homme décrit comme « norvégien de souche » par ceux-là même qui jusqu’à hier encore jugeaient illégitime le terme « de souche » – puisque nous serions tous des « enfants d’immigrés » – et taxaient de toutes les tares ceux qui osaient ainsi différencier les citoyens entre eux. Pour eux, le citoyen « de souche » n’existe évidemment que lorsqu’il a les mains tachées de sang.

MC Muller

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Marie Claire Muller

Commenter cet article

island girl 05/08/2011 17:16



La MAFIA des médias essaie de nous cacher ce qui les gène et que nous SAVONS !



Claude Germain V 26/07/2011 20:21



Bonsoir .Il est actuellemnt 20 H 10 ,malgrés l'horreur de cette agression ,bizarement TF1 EST EN TRAIN DE NOUS MONTRER L'INTERVIUW d'une personne qui était sur la fameuse ile ,on voit dans un
fauteuil une femme en tenue à 100 % musulmane et l'interwiuwé donc le mari explique ce qu'il c'est passé...... apparament d'aprés ce qu'il commence à se savoir ou se voir  il y avait un
pourcentage énorme de gens de cette ethnie sur l 'Ille .Je veux savoir en tant que citoyen Français ,au début on interviuwait des blonds aux yeux bleus et petit à petit la caméra inquisitrice ce
déplace et commence à nous dévoiler un autre aspect de cette réunion .Dailleur malgré le drame atroce pourquoi cette mise en condition ou mise en scéne .......Pourquoi ? ce changement d'aspect de
l'affaire .


Le fou est en prison ,maintenant toute la vérité SVP.....la vraie .......



Gérard Brazon 27/07/2011 10:53



Je crois que vous touchez là le fond du problème. En fait, cette réunion était organisée par le parti travailliste (socialiste) pour promouvoir le boycot des produits israèliens et promouvoir la
lutte propalestinienne. Je me suis fait la même remarque que vous en regardant le reportage. Je pense que nous serons des milliers de français à avoir fait cette remarque. A mon avis, les
journalistes officiels nous prennent vraiment pour des imbéciles.


Gérard Brazon



Marie-Claire Muller 26/07/2011 19:41



Un autre pour la route!!!Sur Laurent Joffrin; le patron du nouvel obs,celui qui a aboyé sur Marine et a montré sa haine envers elle au point que tous les commentaires ont dénoncé son attitude
intolérante en faisant ainsi marquer des points à Marine!!


Laurent Joffrin confond
journalisme et délation



Réactions (4)
Partagez







 


26/07/2011 15h00
PARIS (Novopress) – Laurent Joffrin a soif de justice. En tout cas, il a soif de connaître et de désigner des coupables.


Tel est l’objet de son article
paru sur le site du Nouvel Observateur : “Qui a inspiré le tueur de Norvège ?”. Le directeur de la rédaction de l’hebdomadaire de la gauche caviar y mène une enquête
partiale et biaisée, où il dédouane de manière une peu étrange le Front national, l’UMP, la Droite populaire et Claude Guéant. Certes, il considère que ces derniers sont innocents, mais leurs
idées et actions ne lui semblent pas si blanc-bleu que cela.


Non, pour Laurent Joffrin, en France, il y a trois coupables, qui osent en plus utiliser Internet : “François Desouche, Bloc identitaire et Riposte laïque. Point de terroristes, évidemment,
chez ces gens-là [sic, note de Novopress]. Mais une agressivité verbale telle qu’elle finit par distiller une sémantique de guerre civile.”


Et cette “sémantique de guerre civile”, Laurent Joffrin la trouverait dans les commentaires publiés sur les sites associés à ces trois structures. Le hic, c’est que sur Novopress ou
sur les sites du Bloc Identitaire, on cherche sans trouver ce que laurent Joffrin décrit ainsi : “‘les muzz’, mais aussi ‘les rats’ ou ‘les blattes’”.


Ensuite, Laurent Joffrin, par des amalgames douteux, met en corrélation des sites qui décrivent les méfaits du multiculturalisme et un homme isolé. Or, les articles de ces trois sites
incriminés n’ont jamais fait l’apologie du terrorisme ou de l’appel au meurtre. De plus, faut-il rappeler, comme le fait Fdesouche, à Laurent Joffrin qu’à l’époque où il dirigeait
Libération  Vittorio de Filippis, ancien directeur de la publication du quotidien, était interpellé à son domicile suite à une plaine en diffamation pour un commentaire publié sur
le site du journal ? À l’époque, les syndicats de journalistes (SNJ, SJ CFTC, SJ FO, USJ CFDT, SNJ CGT) avaient signé un appel commun dénonçant “cette nouvelle atteinte à la liberté de la
presse” et appelé à manifester devant le Palais de justice de Paris.


D’autant que Laurent Joffrin cherche souvent à dédouaner l’islam du terrorisme islamiste et l’immigration de l’insécurité. N’y voyant que des actes individuels n’engageant pas une communauté ou
un groupe.


C’est pourquoi, comme l’a décidé le Projet Apache, il faut réaffirmer : “Pas plus qu’un attentat ‘islamiste’ ne justifie la stigmatisation d’une religion entière, pas plus que les crimes de
Richard Durn n’induisent la responsabilité idéologique de la direction des Verts, pas plus que les exactions tortionnaires d’un Fofana ne sont imputables à la communauté noire, les actes
meurtriers d’un dément présumé ‘d’extrême droite’ (bien que franc-maçon, admirateur de Churchill et pro-israélien…) ne peuvent être liés sans malhonnêteté crapuleuse aux engagements et à
l’action légale et patriotique d’une foule chaque jour plus nombreuse d’hommes et de femmes soucieux de l’avenir de leur peuple et de la défense de leur identité.
Pour la sérénité et l’honorabilité du débat public, il apparaît impérieux de rompre avec l’actuelle détestable tendance consistant à récupérer des faits divers et des drames ressortant
généralement de la pure psychiatrie pour les utiliser à des fins de basse politique.
Le Projet Apache dénonce avec la plus grande vigueur les vautours du ‘politiquement correct’ qui cherchent à faire leur nid sur les cadavres encore chauds de nos frères norvégiens et
en appelle au sens de la responsabilité de tous les honnêtes gens, au delà des étiquettes partisanes, pour que cesse l’inepte et calomnieuse campagne de culpabilisation des patriotes et
identitaires européens !”
[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve
de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]



Gérard Brazon 27/07/2011 10:44



C'est à cause de ces pseudos journalistes, anciens trotskistes comme Laurent Joffrin, fils de milliardaire, fils à papa, mal dans sa peau de riche,
faux derche puisque jamais il n’a assumé ses origines de nanti jusqu'à changer de nom, c’est pour cela que je vous demande, pour préserver le site de "Puteaux-Libre", dont les commentaires sont
libres, de ne pas utiliser les insultes, les propos déplacés, les noms d’oiseaux et d’insectes comme moyen d’expression qui seront systématiquement retourner contre le blog. Jusqu’ici, vous avez
été formidables et respectueux. Nous pouvons dire et faire connaître nos opinions sans jamais tomber à leur niveau lorsqu’ils parlent des nationalistes, des patriotes ou tout simplement des
français attachés à leur pays, à leur culture, à leur histoire. Nous pouvons leur dire à ces gens là : regardez-vous ? Vous êtes la honte de votre génération !


Avec "ces gens là,  monsieur" on évite l'ouverture car "c'est gens là" sont
véritablement liberticides. Ils n'aiment pas la liberté hormis la leur qui est de vous écraser au premier faux pas à coup d’interdiction et de procès. Ils n’aiment pas le peuple qui s’exprime
avec son langage, parfois vert, parfois dur, parfois de bistrot quand il est en colère,  jamais ordurier.


Ces gens là monsieur, lapent vos commentaires, s’en nourrissent pour mieux vous détruire. Ces
gens là, monsieur n’ont pas d’état d’âme, le peuple n’est qu’une matière corvéable, malléable et si c’était possible, a envoyer dans des camps de rééducation. Car ces gens là, sont formatés stalinien, maoïste, castriste et ils n’ont tiré aucune leçon de ces dictatures.
Sachez bien mesdames et messieurs les lecteurs et autres commentateurs que ces gens là sont encore aux commandes ! Tous ces  vieux
soixante-huitards destructeurs de la nation, de la patrie, de notre histoire, de notre passé ont vite oublié leurs appels: "Il est interdit d'interdire", "sous les pavés la plage, etc tous ces pièges à gogos, pour une certaine jeunesse d’autrefois. Et pour cause, ce sont eux qui dirigent tout, de haut jusqu'en
bas. Pour le moment... 



henri 26/07/2011 19:00



voir mon com par là :


http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/07/bernard-carayon-demande-larr%C3%AAt-des-subventions-au-mrap.html


 


pan sur le museau !  


 


henri 



riziere 26/07/2011 18:42



Pour moi il faut supprimer ces associations. MRAP SOS RACISME CRAN LDH tous des anti français. Stop aux subventions à ces organismes



Gérard Brazon 27/07/2011 10:05



Ces associations n'ont qu'un seul but! Servir de filet pour interdire la réflexion et le bon sens. Au fond je ne suis pas contre sur le principe de ces associations cependant, elle ont fait la
preuve depuis longtemps qu'elles sont partiales. Si vous êtes blanc, de souche, il est inutile d'aller les voir pour expliquer l'objet de votre plainte pour racisme anti blanc ou anti français.
Elles vous enverront paître comme un mouton. C'est en celà qu'elles ont perdue toutes légitimités. Et là on peut dire:merci aux socialistes et à cette droite molle qui n'ose plus rien par peur de
ces associations gâvées à la subvention nationale, régionnale, départementale et communale qui expliquent leurs moyens. Par exemple: SOS-Racisme n'a qu'à peine 400 adhérents payants suite à son
bilan.