Réformer Schengen est compliquée pour la commissaire européenne sur l'immigration

Publié le 14 Mars 2012

Pour réformer l'espace Schengen, il faut d'abord en passer par une réforme du Traité de l'Union Européenne, a prévenu lundi 12 mars, la commissaire européenne chargée des questions d’immigration, Cecilia Malmström. Une réaction, aux propos de Nicolas Sarkozy lors de son meeting de Villepinte, dimanche 11 mars, où il s'est prononcé en faveur d'une réforme de la politique migratoire européenne. Il n'a d'ailleurs pas hésité à évoquer l'hypothèse d'un retrait de la France des accords de Schengen si l'Europe ne fait rien contre l'afflux des immigrants illégaux. 

« Les accords de Schengen ne permettent plus de répondre à la gravité de la situation. Ils doivent être révisés. Il faut mettre en œuvre pour Schengen une réforme aussi structurelle que celle que nous venons de mettre en œuvre pour l'euro », a déclaré le président-candidat. 

Une promesse « compliquée », d'après la nature même du traité, a expliqué la commissaire, d'autant qu'une modification demanderait un consensus auprès de tous les pays de l'UE. 

Mais les réformes demandées par Nicolas Sarkozy sont, pour partie, déjà à l'étude à Bruxelles où une révision des accords devrait donner la possibilité aux pays membres de réintroduire le contrôle aux frontières en cas d'afflux massif de clandestins. « Ces négociations sont donc en cours entre le Conseil et le Parlement européens. Des progrès ont été faits mais il y a encore des questions en suspens. Schengen fait partie du traité européen (de Lisbonne), donc toute modification de Schengen exigera une modification du traité », a-t-elle ajouté. 

Lire aussi : 
Islam et immigration : Marine Le Pen contre-attaque à Strasbourg 
Immigration : Guéant flatte l'aile extrême de l'UMP 
5 000 clandestins tunisiens en cinq jours en Italie, la crise diplomatique assurée

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article

23bixente23 22/03/2012 03:20


@se :"Bruxelles rien à faire,on réinstalle nos frontieres
point barre." en effet, mais encore mieux: on réinstalle nos frontières, et on quitte le machin UE avant d'être dans l'état de cette pauvre Grèce !! NON A LA DICTATURE DES BANKSTERS !! DEMOCRATIE
DIRECTE !!

se 15/03/2012 08:39


Bruxelles rien à faire,on réinstalle nos frontieres point barre.

riziere 14/03/2012 22:16


Et alors que font les pays en charge du controle de frontières européenne. Ils se contente de donner des visas pour que les clandestins pussent circuler librement dans tout l'espace. Ce n'est
plus l'espace Shengen c'est le monde alors. Si l'Europe n'est pas capable de protéger son espace , alors laissons les nations européennes s'occuper de leur espace.


 

marco 14/03/2012 17:45


Il me semble pourtant qu'un pays a suspendu l'espace schengen sans accroc,(le damnemark je crois)!!