Regroupement des unités de police. Fin de la police de proximité.

Publié le 21 Décembre 2012

Dans son édition du jeudi 20 décembre, Le Parisien révèle que la Direction centrale de la sécurité publique travaille actuellement, avec le ministre de l’Intérieur, à « remodeler la carte de France des circonscriptions de police ». L’objectif est de réaliser des économies en fusionnant ou mutualisant les effectifs. Il n’y aurait pas de licenciements mais la « création de grosses structures dans les grandes villes » dont les effectifs seraient prélevés sur les commissariats voisins. C’est justement là le problème.

 

Un document que s’est procuré Le Parisien a été présenté le 6 décembre aux syndicats. Dix-huit districts (sur 35) y sont mentionnés, et le projet prévoit également que « les brigades anticriminalité (BAC) et les unités d’enquête soient regroupées physiquement dans un seul gros commissariat, les petits gardant juste leur police-secours », relate le journal.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

L'EN SAIGNANT 21/12/2012 12:14


Il ne faut pas se cacher le fait que l'existence de trois entités de police dites "de proximité" mais "concurrentes": (Gendarmerie, Police Nationale et Polices Municipales) pose problème et que,
si quelqu'un (fut-il de gauche) s'attaquait à leur fusion suivie d'une saine gestion décentralisée (Préfets par exemple) ce serait une très bonne chose.

marco 21/12/2012 09:05


En bref,la protection de la population sera relachée ?alors gardons nos fusils sous la main nous pourrions bientôt en avoir besoin.

LA GAULOISE 21/12/2012 08:18


Ben voyons! c'est Taubira qui est à l'origine de cette grosse grosse cretinerie? Tremblez bonnes gens .