Religion-Cinéma: " l'Italien " est-il un film proselytiste de plus? Pour moi, oui !

Publié le 15 Juillet 2010

Je n’ai pas l’habitude de me faire critique de cinéma. Pour autant, comme pour le film Hors la loi,  je me permets de critiquer un film que je n’irai pas voir ! L’Italien. Encore un film multiculturel. Un de plus, un de trop ?   

Dino Fabrizzi est le vendeur numéro un de la concession Maserati de Nice. A 42 ans, il arrive à un tournant de sa vie, le poste de directeur lui est ouvertement proposé et sa compagne depuis un an, Hélène, a la ferme intention de l'épouser. Pour Dino, la vie est belle, sauf que cette vie parfaite s'est construite sur un mensonge. Dino s'appelle en fait Mourad Ben Saoud. Ni son patron, ni Hélène et encore moins ses parents ne sont au courant de cette fausse identité...

Jusque là, cela peut faire une comédie et pourquoi pas un film de qualité. Les ingrédients classiques d’une bonne recette pour rire. On ne compte plus ces films avec, à la base, l’ambigüité sociale, les cocus, les voleurs maladroits, les homosexuels, les curés et les maires de villages. Du drame transformait en rire pour détendre et pour  passer un bon moment en famille ou non.

Ce qui me choque, dans ce film, c’est le battage autour d’un homme bien intégré dans la société. Même si c’est sur un mensonge ce qui le regarde. Il voit sa vie basculer par un positionnement religieux que l'on cherche à nous vendre comme un positionnement d'amour et d'honneur d'un bon fils pour son père.

Dans dix jours débute le ramadan et Mourad qui passe outre tous les ans devra cette fois assume la promesse faite à son père malade. Faire le ramadan à sa place... Pour Dino, l'Italien, cela ne va pas être simple.

 

Pourquoi ce Mourad devient un sujet de film ? Un film qui devrait faire l’objet de notre rire. Parce qu’il a promis à son père de faire le ramadan. La belle affaire ! Pourquoi le ramadan d'ailleurs ?

Il est évident, sans avoir vu le film, que ce n’est pas le ramadan qui est l’objet du rire et pourtant, il y aurait de quoi et même d’en pleurer vu les drames qu’il génère dans les familles.

- entre les modernistes et les traditionalistes,

- entre les défenseurs d’une bonne santé physique et les musulmans qui ont peur d’être remarqués en défaut par la communauté,

- entre des femmes qui aimeraient vivre leur sexualité normalement et d’autres qui estiment qu’elles n’a pas de vie sexuelle autre que celle de leur mari et de la religion,

- entre des musulmans qui souhaiteraient vivres normalement dans un pays laïque et ceux qui exigent des aménagements dans les entreprises,

- des ouvriers fatigués,

- des femmes enceintes,

- des enfants épuisés par cette obligation religieuse qui s’impose de fait dans notre société et dont on ne cesse de parler.

Qui parle des obligations du carême chrétien ? Les chrétiens ne posent pas de problème avec la tradition face à la société. Pourquoi ? Tout simplement parce que la laïcité est acceptée par les chrétiens et les juifs.

 

            Mourad ne me fait pas rire et il n’y a aucune chance qu’il me fasse rire d’ailleurs. Je plains cet homme, ce personnage de film qui, au nom de son père, par honneur, par amour de la famille abdique la vie qui s’est construite soit à côté, en parallèle ou contre la religion.  

            Dans sa présentation du film par Kad Merad, nous avons eu droit à la petite larme en présentant son papa Mohamed Merad. Le retour aux racines est devenu un grand classique désormais.

          - Hier, on ne s’en vantait pas plus que ça. En fait, cela n’avait pas d’importance ! Que ce soit d’Edith Piaf à Isabelle Adjani en passant par Jacques Villeret, Dany Bones, Daniel Prévost, et bien d’autres.

          - Aujourd’hui c’est à la mode de se déclarer. De se vanter même de ses origines comme si être français (ou italien) était une chose à se faire pardonner.  Pardonner par qui ? Pourquoi ? Très sincèrement, c'est déplorable.

 

Ce film est forcément un film prosélyte. Pourquoi ?

          - Le ramadan sera l'acteur principal,

          - Le sujet principal,

          - L'objet invisible,

          - Il n'y aura aucun rire sur le ramadan,

          - Aucune critique sur le ramadan,

          - On ne verra pas d'imam en situation drôle ou ridicule comme cela se faisait avec Louis de Funés pour d'autres religions, qu'elles soient chrétienne ou juive !

               

               L’objet insignifiant, le prétexte, c’est ce Mourad, homme faible, homme lâche, un homme sans honneur puisqu’il refuse de s’assumer en tant que tel.

                Un esclave qui, rattrapé par une religion, se sent obligé de se coucher, de s’avilir et de porter des chaînes qui ne sont pas à lui. Il est le contraire de ces musulmans qui souhaitent vivre tranquillement et laïquement leur religion. Il est dans le même schéma négatif que ces barbus qui occupent les trottoirs et les rues de nos villes. Ou est l’honneur dans son attitude. Il m’est impossible d’en rire. Très franchement.

         Personne ni même un père, n’a le droit d’obligé l’un de ses enfants à faire, à dire ou à médire.

         Aucun père ne peut se défausser vers son enfant de ce qui relève de sa responsabilité et de ses croyances ou us et coutumes. C’est un déni des libertés. Ce sont des chaînes qu’il met aux pieds de son enfant. Ce père est une honte dans notre société libre, responsable et laïque.

 

       Vous, lectrices et lecteurs, vous comprenaient mes propos. Dans le cadre de la lutte contre l’islamisation de notre pays, vous pouvez demander à vos amis, d'éviter d’aller participer aux financements de ce genre de film comme d'autres avant lui, Indigènes ou Hors la loi de Rachid Bouchareb.

Je n’irai donc pas voir ce film. Un film de trop !

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Gérard Brazon 18/07/2010 15:32



@Sacco.


Si j'écris à Riposte Laïque,
c'est à leur demande et sans doute parce que journal en ligne de 30 000 abonnés estime que j'ai quelques talents pour le faire. Ce qui confirme que nul n'est prophète dans son village ni dans sa
ville. Pour ma part, je trouverai toujours qu'il vaut mieux utiliser les talents que de les négliger. C'est le syndicalisme m'a enseigné cette évidence. Mon blog est de nouveau classé au
TOP des over-blog. Un classement revu tous les 15 jours.
C’est sûrement qu’il y a une raison que d’autres, les bien-pensants de droite comme de gauche, ne comprennent pas.


Je n'ai pas défilé avec les "Identitaires" que je ne connais pas. J'ai vaguement lu quelques articles ou en résumé, ce sont les
"méchants", les « vilains », les « pas beaux ». Comme si, à l'autre bout de l'échiquier, c'était les gentils, les doux et les intelligents qui s'y trouvaient. Je suis assez
vieux pour savoir que la bêtise n’a pas de frontières.


Mon combat premier reste "la libre expression, l'égalité des femmes et la laïcité". Ceux qui se retrouvent dans ce combat peuvent me rejoindre dans l'association "Résistance Républicaine" de Christine Tasin dont elle m’a confié la responsabilité provisoire pour Paris-Ouest. Cette association est en marge des partis politiques et c’est très bien comme ça. Ainsi, nous pouvons nous retrouver sur ces idées
aussi bien des femmes et des hommes de tous les horizons politiques qu’ils soient de droite comme de gauche. Les extrémistes étant, pour nous, ceux qui portent atteinte à la laïcité et favorisent
l’islamisation de notre pays.



bruno sacco 17/07/2010 12:34



Désolé Gérard si j'ai pu vous paraitre empressé mais j'ai cru sentir en vous des vélléités d'action. Vous n'avez pas la langue dans votre poche et en plus vous êtes un homme d'action. Vous
écrivez dans riposte laique et sur ce blog, vous êtes allé à la manifestation avec les identitaires alors je pensais que vous seul pouviez organiser un apéro-saucisse à Puteaux. C'est votre
ville, vous en êtes un des pilier (sur le web il s'entend) et en plus vous avez dénoncé la construction de la mosquée...


pour ma part je ne suis plus à Puteaux et en plus je suis handicapé.


bon courage dans votre lutte...



Gérard Brazon 16/07/2010 17:31



Merci à Syto et Francis de vos commentaires. Nous sommes un certain nombre à déplorer ce type de film. Sans doute que beaucoup n'avaient pas saisi la portée de ce type de film qui participe à la
"bien-pensance". Il est certain que nous en verrons d'autres des films guimauves de ce genre qui font passer des messages à travers le rire juste pour nous faire avaler une religion qui ne
s'acclimatera à nos régions qu'en imposant ses diktats.



Gérard Brazon 16/07/2010 17:26



@Saco. Organisez si vous le voulez. Pour moi c'est non. Cela relève de la responsabilité personnel de chacun. Je ne suis pas un donneur de leçons tout juste quelqu'un qui observe, constate,
informe et dit son sentiment. Comme vous et comme d'autres. Je n'irai pas voir ce film pour les raisons que j'ai expliqué. je ne suis pas un gourou en conséquence, chacun est libre de voir cette
"chose" comme "Indigène" et "Hors la loi". C'est cela le respect de l'autre. Même si je ne partages pas. Mais chacun c'est beaucoup de monde et j'invite mes lecteurs à ne pas aller voir ce film.


Bien à vous.



sacco 16/07/2010 10:42



Et si on organisait, avec Riposte Laique et les identitaires, un apéro saucisse-pinard devant le cinéma de Puteaux pour appeler au boycott de ce film ?



svto 15/07/2010 20:36



Je suis entièrement d'accord avec vous ! On a envie de vomir !



Francis Claude 15/07/2010 18:59



bien d'accord avec vous sur tous les points Gérard, mais la aussi nos amis les biens pensants ont ensencer l'acteur CAD merad non pour son talent de comédien (que je recconait d'ailleur) mais
pour ses origines magrhebines du coté de Papa et comme cet acteur c'est de quel coté la tartine est beurrée il en profite....moi ce qui m'amuse c'est cette pleuterie de nonbre de nos compatriotes
et de la majorité de la presse écrite lue ou téle qui suivent comme des moutons nos politiques encore plus pleutre et  hypocrites cette ligne qui va je le repéte encore nous ammener un
jour prochain a de trés graves affrontements avec cette comunautée qui veut nous imposer ses lois......ce jour la de quel coté seront ils???


moi je sait ou je suis


FCF