René Galinier: une victime d'un cambriolage devenu coupable d'être un "de souche"!

Publié le 13 Octobre 2010

 

 

Christine-Tasin.jpgAffaire René Galinier. (Cet homme déjà âgé qui tua une personne cambriolant sa maison) par Christine Tasin Présidente de Résistance Républicaine.

Ainsi la France serait-elle devenue un ensemble d'ethnies primitives, ne connaissant que la loi du plus fort et de la tribu ? Alors, il est plus que temps d'arrêter l'immigration !

          L'une des explications données par la Cour d'appel de Montpellier pour expliquer le maintien  en détention de René Galinier " Une mise en liberté pourrait aussi susciter l’incompréhension dans l’ethnie d’origine des victimes et faire craindre des représailles à l’égard du mis en examen" nous signifie clairement que nous avons changé de régime, de statut, de législation et même de caractéristiques génétiques.

            La Cour d'appel reconnaît en effet que la République n'est plus une ni indivisible puisque selon que l'agresseur de René Galinier (devenu aux yeux de la justice sa victime) est Breton ou Gitan, le maintien en détention de l'ex-victime devenue accusé (alias René Galinier, on s'y perd)  est, ou pas, justifié ! Autrement dit, avant de tirer sur vos cambrioleurs, demandez-leur leurs origines. S'ils sont Français de souche, vous ne risquez pas grand-chose, la justice suivra son cours et la légitime défense sera peut-être prise en considération. Dans tous les autres cas, méfiance !     

 

La Cour d'appel reconnaît également ipso facto que la loi française ne vaut plus que pour… les Français d'origine, ceux qui ont reçu une éducation et qui savent que l'on doit respecter et appliquer la loi en France, et non pratiquer la loi du talion. Nous sommes ravis d'apprendre que, pour certains, se faire tirer dessus pendant un cambriolage nécessite un lynchage  de la victime du cambriolage, qui n'avait qu'à se laisser faire après tout, et que cela semble évident à la Cour d'appel de Montpellier. Ainsi donc, en France, la victime doit être mise à l'abri… en prison !!! Sommes-nous encore dans un Etat de droit ? Oui ? Alors qu'attend-on pour lancer gendarmerie et armée contre ceux qui prétendent imposer leur loi communautariste et illégale ? Nous en sommes arrivés à un moment crucial de notre histoire. S'il n'y a plus d'autre solution, il faudra bien faire tirer dans le tas si l'on veut que la loi soit respectée. Ce n'est pas en reculant, en enfermant des René Galinier que nous gagnerons, au contraire. Les choses seront de pire en pire. Nous n'avons plus le choix. Que celui qui veut jouer à la guerre l'obtienne. Sans quartiers.  

 

Enfin, la Cour d'appel reconnaît que, comme l'Afrique, la France serait en train de devenir une mosaïque d'ethnies jalouses de leurs prérogatives …  faisant oublier qu'il n'y a pas en France et en Europe de caractéristiques génétiques ou raciales permettant declasser un être humain dans un groupe déterminé. Où diable les Français sont-ils ? Qu'est devenue la France ?

 

Alors il est temps de le dire, la France est en train d'être pervertie par des règles, des traditions, des cultures qui relèvent de la barbarie, de la raison du plus fort, tendant à imposer à tous un ordre animal avec lequel notre héritage a rompu depuis trop longtemps pour que nous acceptions ce retour à la loi de la jungle apporté par les nouveaux arrivants sur notre sol, comme le prouvent l'origine de la majorité des délinquants en prison et celle de ceux qui caillassent les véhicules des forces de l'ordre ou lancent des émeutes...   

Et pour cela il n'y a qu'une seule solution, stop au regroupement familial, stop à l'immigration, stop à la politique laxiste des visas accordés à tour de bras, stop aux régularisations de sans-papiers. N'acceptons que les réfugiés ayant besoin de l'asile politique.

Eux, d'ailleurs, connaissent le prix de la liberté et les dangers de la force tribale…

 

Source: Blog Christine Tasin

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Commenter cet article

Loulou 13/10/2010 11:59



Galinier n'a tué personne, juste blessé deux jeunes filles qui cambriolaient sa maison. Qu'est ce que c'est que ces approximations ???


ça ne fait pas sérieux !



Gérard Brazon 14/10/2010 00:08



En effet, il a tiré sur deux cambrioleuses. Dans l'article de Christine tasin, il n'est pas dit qu'il avait tué. Au moins une bonne nouvelle aujourd'hui il est libéré!


 La troisième demande aura été la bonne. Le septuagénaire incarcéré pour avoir blessé début août deux jeunes femmes roms qui s'étaient introduites par effraction chez lui, à
Nissan-lez-Ensérune (Hérault), a été libéré et placé sous contrôle judiciaire mercredi. Le juge de la liberté et de la détention de Béziers a annoncé sa décision en début d'après-midi, après une
nouvelle demande de remise en liberté du conseil de René Galinier, jusqu'alors incarcéré à Béziers.


Cette décision «est conforme au réquisitoire du parquet», a expliqué le procureur de la République de Béziers, Patrick Mathé. La décision de la juge impose toutefois à l'homme de 73 ans des
mesures «strictes», comme celles de ne pas résider à Nissan-lez-Ensérune et de ne pas rencontrer la presse, a ajouté le procureur. René Galinier est toujours sous le coup de sa mise en examen
pour tentative d'homicides volontaires.


L'affaire remonte au 5 août dernier lorsque deux jeunes femmes roms s'introduisent illégalement au domicile du septuagénaire. Les cambrioleuses étaient en train de fouiller des commodes lorsque
l'homme, tiré de sa sieste par le bruit, les avait surprises, puis leur avait tirées dessus au
fusil de chasse. L'une des cambrioleuses, âgé officiellement de 11 ans, est toujours hospitalisée. La seconde, 21 ans, est depuis sortie de l'hôpital.