Réponse du Maire de Montluçon au sujet d'un minaret dans sa ville.

Publié le 18 Août 2011

J'ai reçu une réponse du Maire de Montluçon expliquant son étonnement voire sa colère. Monsieur le Maire, Daniel DUGLERY, aborde de front le sujet et réfute ce projet de minaret. Il ne comprend pas la position de Monsieur Lamachi qui ce serait avancé afin de discréditer une autre association.

Bien entendu, nous suivrons cette affaire. Dans l'immédiat, la veille que Résistance Républicaine et ses militants mènent depuis plus d'un an est importante et efficace. Plus nous serons nombreux à mener cette veille et alerter nos citoyens, plus nous serons à même sinon d'empêcher du moins de ralentir cette islamisation française. Jusqu'au moment ou nous serons assez fort pour l'interdire.

Merci à tous ceux qui ont écrit au Maire, aux Ministres et au Président de la République.

Bien à vous tous.

Gérard Brazon

 

*******************************************

 

Communiqué de Daniel DUGLERY, maire de Montluçon

17 août 2011

Je découvre avec stupéfaction les déclarations de M. Lamachi dans le quotidien La Montagne du 14 août 2011.

En effet, le projet porté par son association n’a jamais évoqué une mosquée avec :

 

- un minaret de 15 m

 

- appel à la prière

 

mais simplement l’aménagement d’un ancien local commercial acheté par leurs soins en zone industrielle permettant d’accueillir quelques salles pour des activités associatives et une salle de prière car l’actuelle mosquée de centre-ville est dans des locaux vétustes et dangereux d’accès au regard de la circulation routière.

J’ai reçu à plusieurs reprises M. Lamachi au moment de l’élaboration du permis de construire et il m’avait donné son accord sur la translation souple entre l’ancienne mosquée et les locaux commerciaux en cours d’aménagement.

Jamais il n’a parlé de la construction d’un minaret de 10 ou 15m de haut ni d’appel à la prière, mais d’une rénovation des locaux qui en hauteur ne dépasse pas 9,94 m.

Au reste, le permis de construire modifie peu les locaux existants.

Je regrette vivement les déclarations de M. Lamachi qui ne reposent sur rien et semble être la résultante de la rivalité qui l’oppose à une autre association qui se propose elle aussi de créer de nouveaux locaux pour transférer l’actuelle mosquée sur la commune de Domérat.

Très attaché à la liberté d’expression de chacun et à la liberté des cultes, très soucieux du vivre ensemble harmonieux entre toutes les composantes de la cité, je flétris la posture de M. Lamachi qui, maladroitement, pour satisfaire des ambitions personnelles ou régler des comptes avec une association concurrente, jette le trouble au sein de la communauté qu’il prétend représenter.

En résumé, il n’est pas question de minaret, d’appel à la prière, mais simplement de permettre à la communauté musulmane de quitter des locaux quasi insalubres pour accéder à d’anciens locaux industriels favorisant l’exercice de sa religion dans la dignité et dans le respect de la laïcité et de la loi républicaine.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Marie-Claire Muller 19/08/2011 18:30



Sur Bivouac ID/


Montluçon : Le maire réfute le projet de
minaret


Par tnr le 18 août 2011


 


(Dessin :  projet architectural de transformation en mosquée des anciens entrepôts Sauzet ) 


Montluçon- Dans un communiqué du 17 août (*), Daniel Dugléry, maire de Montluçon, dit avoir découvert « avec stupéfaction les déclarations de M. Lamachi », le président
d’As Salam. (site officiel de la Mairie de Montluçon )


« Le projet porté par son association n’a jamais évoqué une mosquée avec un minaret de quinze mètres et appel à la prière », explique l’élu. La note explicative du dossier de
l’architecte précise pourtant que : « le projet consistera à fermer l’auvent existant et à construire un minaret sur la façade principale ».
Il en a donc été question.


Néanmoins, le maire précise : « A aucun endroit dans l’arrêté du permis de construire, le mot “minaret” n’est mentionné. Il y aura une surélévation qui
vise à donner une unité architecturale qui corresponde à ce que voulait l’association. Mais je ne veux pas qu’on emploie le mot “minaret” ».


Le maire, comme le permis de construire, parlent de l’« aménagement d’un centre cultuel et socioculturel dans un bâtiment artisanal ». Les deux ajoutent qu’ « aucun élément de
l’édifice n’excédera de trois mètres le faîtage du bâtiment existant ».


Contacté par téléphone, le maire explique en fait que la hauteur de la « surélévation» a été réduite par rapport au projet, et qu’elle ne
dépassera donc pas les 8, 94 mètres. Ce qui lui fait dire « si on n’en avait pas parlé, personne n’aurait rien vu ».


Pour le maire, cette affaire est « une tempête dans un verre d’eau, qui risque de provoquer des réactions [qu’il] déplore par avance ». Plusieurs dizaines de lettres d’insulte de toute la
France lui sont déjà parvenues. « Alors que je me bats depuis 10 ans pour que tous vivent en bonne intelligence, et que Montluçon avait été épargné, on tombe dans ce mauvais débat
national », regrette Daniel Dugléry.


De son côté, l’association As Salam a vu les partis extrémistes s’accaparer de l’affaire. « Nous faisons face à des commentaires racistes. Notre but n’est pas de créer de débats ou une polémique
», explique Aziz Lamachi.


« Nous voulons être discrets et surtout apaiser les tensions. Et nous voulons respecter l’aspect et l’architecture des mosquées avec une petite tour, mais
rien d’ostentatoire », précise-t-il désormais.


Il s’agirait donc d’un « malentendu entre la mairie et l’association ». Les deux parties ajoutent, pour conclure, qu’elles doivent se rencontrer à la fin du mois pour «discuter calmement».


Par Angélique Bouchet pour LaMontagne.fr


(*) Pour la rédaction de l’article daté du 14 août, la mairie, contactée à trois reprises, n’avait pas répondu à nos sollicitations. (lire  cette page )


C'est bien ce que je pensais le Maire s'est senti découvert et veux minimiser "l'affaire" le Lamachi a dû l'endormir à la taqyya pour lui tirer une réponse islamiquement correcte!!! (mais c'est
un tout petit minaret de rien du tout, si petit que personne ne le verra!!)lol  c'est comme ça que ça avance!!!



francis Claude 18/08/2011 21:01



de toutes façons lui ou pas lui c'est lui le maire donc le responsable...le point positif est qu'il ai répondu comme cela suivant les circonstances futures les ecrits restants Gérard pourra
pubiquement lui mettre le nez dans son caca!!!



Marie-Claire Muller 18/08/2011 14:26



On ne peut  pas savoir si ce Maire n'a pas été "secoué" par les lettres et EMAIL il a dû être étonné des réactions immédiates de"ceux qui veillent" habitué qu'il était à satisfaire les
désirs des colonisateurs comme  de nombreux autres Maire.  En refilant le bébé à un de ces assistants il pense sans doute que l'on va croire qu'il n'était pas au courant de cette
histoire de minaret???C'est lui le Maire !!Y a t-il des électrons libres dans sa Mairie qui subventionnent sans son consentement????



Bourguignon 18/08/2011 11:01



Voilà une mise au point qui tombe à point nommé, mais il convient de signaler la vigilance de Résistance Républicaine et Riposte Laïque qui ne sont pas , contrairement à ce que mentionnent des
médias qui jouent les "idiots utiles" des extrémistes, mais des gens de gauches lucides rejoints sur ces sujets par d'autres sensibilités pas forcément plus extrémistes d'ailleurs.


ça suffit la désinformation et la pensée unique !