Réponse impolitiquement correct à des commentaires de la "bien pensance".

Publié le 20 Septembre 2010

Je suis souvent l’objet d’attaquesad hominem de la part de cette frange anonyme qui parle de courage qui pianote leurs claviers comme d'autres écrivaient à la Kommandatur. La même volonté de nuire, la même envie de régler des comptes. Ils exigent des réponses ces anonymes comme des petits kapos. Dénoncent ce qu'ils appellent des comportements, des attitudes, des idées qu’ils considèrent comme étant « fâchistes », « pétainistes » et autres stupidités du même genre.

Bien entendu, ils ne dénoncent pas les crimes des « islamistes », ne soulignent pas l’horreur des assassinats, des attentats, des égorgements d’innocents kidnappés. Non! 

Ces « bien pensants » se contentent de juger du haut de leur condescendance et assis sur leur immense bêtise issus d'accumulations de trente cinq ans de relativisme. La France est l’objet de leur haine. J’en connais certains qui vivent dans des HLM, sont abonnés aux aides sociales et crachent sur un pays qui leur donne la possibilité de vivre dignement. Ce sont les mêmes qui ne comprennent pas d'autres qui ne supportent plus les intolérants qui pourrissent leurs quartiers ou pire, ne veulent pas s'intégrer à une immigration qui domine désormais les moeurs.

 Alors certes tout n’est pas parfait dans ce pays mais de là à considérer que nous vivons sous la Gestapo et un  régime nazi relèvent de la malveillance au minimum mais plus surement de la bêtise la plus lourde. 

              Certains exigent des explications, démontrent, affirment, contestent, protestent. Je dérange semble-t’il. Je le sais bien.

              Poil à gratter pour les uns, emmerdeur pour les autres, empêcheur de tourner en rond entre amis le plus souvent, je dérange à Puteaux et ailleurs car ce blog existe malgré les pressions et les conseils amicaux. Il se trouve qu’il est lu. Près de mille lecteurs par jour.

           Alors est-ce la meilleure réponse pour ces gens incapables de comprendre et réaliser que leur monde change. Celui du politiquement correct. Celui de la bien pensance. Comme beaucoup, je veux le retour à une France fière d’elle-même. Alors qu’ils se repaissent de la voir abaissée, humiliée et prisonnière de règles et de traités.

           Aimer son pays pour eux c’est « extrême droite »! Pour les plus malades d’entres eux, c’est « pétainiste » et donc « nazi ». Toujours cette méthode d’accusations pour faire taire le questionnement. Désormais, les français ont compris que tous ces belles âmes les ont fourvoyés.

           J’édite deux commentaires. celui d’un homme qui n’hésitent à pas de parler sans l’anonymat. Celui d'une femme qui souligne sa vérité. Une vérité avec laquelle une majorité de français est en accord.

Gérard Brazon

 

 

De Bernard Thouvenin.

               Merci à Gérard Brazon qui a le charme de n'être "pas politiquement correct" et qui exprime des idées qui seraient censurées dans la plupart des journaux, y compris le Figaro ! Aller en Chine ne veut pas dire qu'on épouse les idées des Chinois, il n'y a pas de quoi s'offusquer ! Si je vais déguster un couscous, cela veut-il dire que je soutiens les islamistes ? Allons, un peu de jugeote !

Les "Droits de l'Homme", c'est la plus grande bouffonnerie des temps modernes, un attrape-tout qui sert aux hommes politiques à discourir à tort et à travers avec des mouvements de menton.

Cela sert aux matraqués de crier plus fort leur état victimaire et aux matraqueurs de justifier leur soif de justice.

Cela sert à toujours réclamer un peu plus de droits pour soi et à considérer que "les autres" en ont trop.

C'est au nom des "Droits de l'Homme" que l'on en arrive à accueillir chez soi des SANS PAPIERS qui peuvent se faire soigner gratuitement avec toute leur famille sans être le moins du monde inquiétés et sans jamais avoir cotisé un centime, alors que l'autochtone qui est en règle avec ses cotisations et impôts aura bien du mal à se faire rembourser 60% de ses dépenses.

C'est au nom des "Droits de l'Homme" que des juges infâmes relâchent des multirécidivistes qui violent et tuent aussitôt dehors, et que d'autres juges imbéciles mettent en prison un septuagénaire

Qui a tiré sur ses cambrioleurs.

C'est au nom des "Droits de l'Homme" qu'on a supprimé la peine de mort, puis le bagne, puis la vraie perpétuité, et que des juges malfaisants se permettent de NE PAS APPLIQUER les sentences dictées au nom du peuple français en relâchant au bout de dix ans un criminel condamné à vingt ans. D'où de nouveaux crimes et de nouvelles victimes que l'on pleure en s'essuyant les yeux avec les Droits de l'Homme...

On a dit du cancer qu'il y a plus de gens qui en vivent que de gens qui en meurent. Pour les "droits de l'homme", c'est exactement le contraire.

B-Th

*******************************

 

De Marie Claire Muller.

          En parcourant le forum de Monsieur Rioufol j'ai recopié ce commentaire qui me paraît très bien décrire la réalité concernant l'UE et sur l'état de notre Patrie!

 

Voici ce commentaire:

Ils nous les brisent menu avec les Roms. Les Roms : un épiphénomène, une goutte d’eau dans un océan. Faire du buzz avec les Roms ! On aura tout vu. Évidemment, chacun joue son rôle
dans la pièce de théâtre. Une dramaturgie de gougnafiers. L’UMP en fier à bras, le PS et la compagnie des pleureuses du Front de gauche élargi qui poussent des cris de castrés.

Les eurocrates responsables devant leur miroir, dégoulinant de bons sentiments à en être gluant, quant à eux , ces obsédés textuels, nous sortent leurs directives screugneugneu en les déclamant sur un ton grandiloquent, références historiques à l 'appui. Références trop rabâchées pour en garder leur sens : nazisme, déportation, fasciste, HLPSDNH, DDH etc. Et pourquoi pas les
Huns et leur razzias ? Allez, assez ! Couché ! À la niche ! Parlons enfin des vrais problèmes : de l’immigration invasive, par exemple, avec son cortège de problèmes monstrueux qui, eux, ne tarissent pas. Ces cités interdites, ces réseaux dormants islamistes. Qu'est ce qu’on fout en Afghanistan, incapables qu’on est de lutter contre la montée de l’islamisme au cœur de nos grandes villes ! Pas besoin de faire partie de la nébuleuse d’Al-Quaida pour çà...C'est un prête-nom,un diplôme d'apprenti terroriste rien de plus.

Un exécutif élu, un gouvernement, un peuple héritier d’une longue et riche histoire peuvent-ils continuer à supporter les diktats, outre de Commissaires bruxellois, d’associations subventionnées, véritables tribunaux d’inquisition qui ne peuvent fonctionner que dans cette France molle dont vous parlez. Libérons-nous des SOS machin et des ligues en tout genre, ces censeurs, ces coupeurs de tête, ces castrateurs d'identité française. Libérons nous de ces politico-stars à paillettes qui auraient dû mourir de leur ridicule. Ces résistants et défenseurs des opprimés peaux de lapin.

Ce monde médiatique, à la sauce Libé, qui distille les sempiternels discours fumeux autour du vivre ensemble, de l’antiracisme. Cette petite bourgeoise de gauche ultra-protégée dans sa bulle qui impose aux petits des cohabitations forcées impossibles.

Leurs invectives, leurs insultes idiotes de roquets, leur ton comminatoire marche de moins en moins au fur et à mesure que la France se réveille engourdie par 30 ans de terrorisme intellectuel... Le multiculturalisme ne passera pas. No pasaran ces c. et ces imbéciles.

Terrorisme intellectuel de connards jouisseurs qui ont prétendu régenter la vie sociale de ce pays. La tolérance, avec tous ses contraires, étant le postulat de départ de leur pensée fouillis et absconse. Quels cons ! Et en plus arrogants dans leur bêtise crasse...

 

 

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis NERI 20/09/2010 17:21



Oui ! Depuis plus de trente ans, nous nous sommes trompés de cible. Depuis 1973 VGE qui nous disait avec fierté "avoir vidé le programme commun de la gauche" (je croyais rêver moi qui
avait voté pour lui) puis qui nous annonçait que si nous voulions du pétrole il fallait ouvrir nos frontières aux mahométans, leur permettre d'appliquer leurs codes sociaux et leurs religion sur
notre territoire,; depuis 1973, mais pas avant car il y avait De Gaulle puis Pompidou, nos politiques, en collusion avec le grand patronat nous ont vendu, nous, nos entreprises, nos
salariés, nos valeurs, notre culture et bien d'autres choses encore.


Nous commençons tout doucement à comprendre que l'islamisation de la France était voulue et que c'est donc à ces individus qu'il faut s'en prendre avant que de régler nos comptes avec ceux qui
veulent notre peau.


Rien ne pourra être fait sans nous être débarrassé de cette clique et avoir mis un peu de raison dans la tête de ceux qui les suivent comme des moutons.


Toujours dans l'histoire de notre pays, des hommes et des femmes se sont levés contre la barbarie, mais avant, toujours le ménages a été fait dans leur propres camp.


Alors levons nous les amis, prenons un immense balai et en avant, avec Résistance Républicaine, prenons acte du défi qui nous est adressé et avec ceux qui pensent comme nous et, au delà de nos
divergences, créons des alliances, ensemble, poussons les feux de nos projets; jours après jour, construisons une armée solide et déterminée, élisons des commandants courageux et
compétents qui saurons mener à la victoire une France fière d'elle même et depuis trop longtemps soumise à la défaite.


Faites le premier pas, rejoignez la Courageuse Christine TASIN, vous aurez déjà fait beaucoup pour une France nouvelle.


Francis NERI     



Gérard Brazon 20/09/2010 18:58



Il est vrai et tu as raison Francis, il ne faut pas oublier les origines de cette islamisation progressive de notre pays. Pompidou en acceptant d'ouvrir le robinet de l'immigration pour répondre
au Patronat de l'époque. Ce qui eut pour effet de faire baisser les salaires. Il est amusant de voir la CGT et la CFDT se battre pour des "sans papiers" au regard des réalités sociales et des
effets sur la classe "laborieuse" de l'immigration. Le Patronat à réaliser un bon coup. A commencer contre la France. Les japonais qui furent plus victime de la guerre quant à son résultat misa
sur les robots. Le patronat de Pompidou misa sur des nouveaux esclaves. Puis vint Giscard et Chirac qui firent le regroupement familiales et autorisèrent la polygamie. Mitterrand n'arrangea rien.
Le Chirac nouveau non plus et maintenant on nous dit que les traités européens nous interdisent de renvoyer ou réguler l'immigration. Mais qui a signé ces traités. Alors oui, les français se
posent la question de la volonté de nos dirigeants du repeuplement de la France. Quitte à sacrifier son passé.