Résistance républicaine a signalé le tweet raciste de « Joyce » au Procureur de la République. Par Christine Tasin

Publié le 2 Décembre 2013

Tant que nous n’aurons pas les 5 ans d’existence requis pour pouvoir porter plainte pour racisme ne nous concernant pas directement, comme le font SOS Racisme, Mrap etc, nous nous contentons d’envoyer une lettre recommandée aux Procureurs des lieux où se passe du racisme anti-blanc.

Par Christine Tasin pour Riposte Laïque

Nos statuts prévoient explicitement la lutte contre le racisme et, à partir de mai 2015, nous pourrons traîner en justice, à notre tour,  les auteurs de racisme. Bien entendu nous sommes prêts à dénoncer toute forme de racisme, mais, dans les faits, puisque LDH, SOS racisme, Cran, Mrap, Machin contre l’islamophobie et compagnie passent leur temps à débusquer du racisme là où il y a simplement critique de l’islam ou refus de la discrimination positive, il ne nous restera sans doute que les affaires de « racisme anti-blanc » que les officines droidelhommistes antiracistes ne voient pas et refusent même carrément de traiter…

En attendant, il nous appartient d’attirer l’attention du Procureur de la République sur les affaires de racisme ou de mise en danger d’autrui dont nous avons connaissance. Nous l‘avions ainsi fait pour Forsane Aliza en 2011, et grâce à ce signalement (relayé par d’autres associations), une enquête avait été ouverte qui avait abouti à la condamnation (scandaleusement légère) du responsable puis, quelques mois plus tard, à la dissolution du mouvement.

Nous avons continué à signaler régulièrement des hommes, des faits, des mots… Parfois nous recevons une réponse du Procureur nous disant qu’il va étudier le dossier, le plus souvent c’est le silence…

Vendredi dernier nous avons donc, une fois de plus, adressé une lettre recommandée au Procureur de la République de Paris pour lui signaler les twet racistes du dénommé Joyce qui se dit surveillant en école primaire et qui est fier de révéler qu’il punit systématiquement les enfants blancs…

Que ce Joyce soit effectivement surveillant ou qu’il ait inventé cet emploi pour appliquer par tweet interposé ses fantasmes n’importe pas. Il s’agit ici et de racisme, de discrimination, de sadisme et d’incitation à la haine Rien que ça.

Et c’est monstrueux.

Je ne vois pas comment le Procureur pourrait ne pas se pencher sur le cas et ne pas déclencher une enquête permettant d’identifier l’auteur des tweet et de le poursuivre. L’urgence étant de le mettre hors d’état de nuire.

Nous vous tiendrons au courant des suites que le Procureur donnera à l’affaire.

Christine Tasin

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

mika 03/12/2013 00:36



L’impossible racisme anti-blanc



Au tribunal, la LICRA n’a pas voulu aller au bout de sa logique



http://www.causeur.fr/licra-racisme-anti-blanc,23142

ange 02/12/2013 21:57

bah! vous pariez que s'il s'agit d'une racaille il n'y aura pas de suite comme d'hab