Résistance Républicaine: Un livre, des auteurs, des idées, une défense, un désir.

Publié le 21 Juillet 2010

Je voulais vous présenter un livre édité par Riposte Laïque sur notre volonté de résistance. Vous lirez des extraits qui devraient vous convaincre que la démarche de résistance n’est pas une volonté de propager le racisme débile des hordes d’antan.

Mais il est plus facile pour les détracteurs de gauche comme de droite d’insulter ceux qui s’inquiètent de l’islamisation de notre pays. Ces insultant de caniveau pensent que c’est raciste de le dire. Comme si dénoncer la montée des nazis en Allemagne dans les années trente aurait été un racisme anti-aryen.

Ce ne sont pas les musulmans qui sont l’objet de notre de notre inquiétude mais bien l’islam politique avec, à la clef, la charia et ses conséquences contre les libertés civiles et religieuses.

C’est parce que nous défendons la laïcité que nous défendons aussi les musulmans qui souhaitent vivre en paix dans notre pays sans avoir de compte à rendre aux petits dictateurs d’imams des quartiers aux tendances si ce n’est aux réalités salafistes ou wahhabites.

C’est pourquoi je suis ulcéré de voir mon premier Ministre, celui de la France laïque, inaugurer (en se faisant piéger ou par inconscience) une mosquée en compagnie d’une petite fille voilée à Argenteuil.

Alors j’entends souvent cette peur de vouloir dépasser cette ligne rouge fixé par la bien pensance qui consiste à ne pas parler à visage découvert de l’islam sous peur des foudres et des condamnations des associatifs droit-de-l’hommiste. Les réponses, de plus en plus nombreuses sont : vous avez raison, vous êtes courageux, continuez! Mais il ya aussi  ces insultes facile y compris dans les couloirs ou siègent mes amis politiques !  

C’est la phrase du général de Gaulle qui me soutient : Le caractère ? C’est de négliger d’être abandonné par les siens ! C’est souvent le cas dans l’adversité.

La victoire a beaucoup de père, la défaite est orpheline ! Mais moi, comme d’autres nombreux nous prenons la plume et par encore les armes. Nous défendons notre idéal. La Liberté. Celle de vivre, de dire, de pensée, de faire, de changer de religion, de ne pas croire en un Dieu. La liberté et l’égalité des femmes notre avenir à nous les hommes.

Alors quoi? Est-ce condamnable? Sommes-nous, suis-je, un suppôt de Satan? Nous devons et nous allons être encore plus nombreux à prendre la parole, à intervenir dans les débats, sur les plateaux de télévision, sur les antennes des radios, dans les commentaires sur internet, sur les blogs ces nouveaux espaces de liberté qui commencent à peser de plus en plus sur les politiques. Ces blogs sont lus et eux aussi deviennent des diffuseurs d'opinions. Il faudra bien que les politiques apprennent  et comprennent qu'ils existent et qu'il faudra compter avec eux.

Gérard Brazon

 

Voici des extraits du livre de Riposte-Laïque qui a à ce jour 30 000 abonnés.

 

"Etre française, c’est quoi, pour une apatride ?". Les parents d’Anne sont d’origine russe, et elle est née au Maroc ! Comme elle le dit si bien, elle a donc la chance d’être à la croisée des cultures. Pourtant, sans ambiguïté aucune, elle explique sa chance d’être aujourd’hui française. "Qu’aurait été ma vie, si j’étais née marocaine ou africaine ? J’aurais probablement porté le voile, quitté l’école, pour me faire marier à 13ans. Je n’aurais jamais fait d’études et mon cerveau serait resté une morne friche. Je n’aurais jamais eu la possibilité de m’engager dans mon combat pour la libération des femmes. Si j’avais vécu en Russie, j’aurais fini probablement dans un goulag. Et si j’avais survécu, je serais obligée comme tant de Russes d’aujourd’hui, de faire deux ou trois boulots pour ne pas mourir de faim".

Anne Zelensky

 

Sur le débat de l’identité nationale : Quel ressentiment et quel mépris des électeurs que de les accuser implicitement de s’intéresser à ce débat parce qu’il a été lancé par le gouvernement en place. Le Parti socialiste, à la différence du Grand Orient de France qui a appelé à participer activement à ce débat, fait la fine bouche et annonce qu’il ne « se rendra pas » au grand débat sur l’identité nationale. Il n’a décidément tiré aucune leçon des différentes déculottées qui lui ont été infligées par les urnes ces dernières années. La "gauche divine", comme l’appelait feu Jean Baudrillard, n’aime pas ce peuple imbécile si prompt à récompenser ceux qui touchent à ce qu’elle a déclaré tabou."

Robert Albarèdes

 

Au nom du respect des droits du dernier arrivé, c’est un nouveau masque de fer que certains prétendent faire porter à la France, un masque d’oppression et de soumission obligatoire aux superstitions. Une soumission justifiée par un antiracisme dévoyé".

Alain Rubin

 

"Je suis français quand je plaide pour une Europe laïque et féministe, quand j’admire Malika Sorel, Abdennour Bidar, Abdelwahab Meddeb, Hamid Zanaz, Kébir Jbil, Rachid Kaci, Pascal Hilout, Fadela Amara, Sihem Habchi... tous issus de l’immigration et tous honneur de la France par leur engagement authentique en faveur des valeurs républicaines. Je suis français quand je soutiens les Droits de l’Homme, quand j’en appelle à l’universel par la femme – qui est l’Homme – et par l’Homme, qui ne vaut que par l’universel».

Maurice Vidal

 

L’école républicaine, fer de lance de l’identité nationale", Christine Tasin, enseignante, explique le rôle de l’école publique, l’école de tous, la vraie école libre, lieu de transmission des savoirs. Expliquant en quoi c’est cet apprentissage qui permettra la possible émancipation du futur adulte, elle démontre que la culture commune, enseignée à l’école, est le socle de notre identité nationale. Elle rappelle comment, grâce à elle, des enfants issus de milieux défavorisés ont pu, par leurs études, réussir une brillante carrière professionnelle.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Sélène 21/07/2010 12:28



Merci , mille fois merci à vous tous qui vous levez contre la "bien-pensance" les hypocrites et les lâches qui nous gouvernent dans toute l'Europe !


L'Australie qui n'est pas dans l'Europe a réagit et dit clairement "Vous n'êtes pas d'accord de respecter nos valeurs? la porte vous est ouverte, partez!


Tandis qu'ici c'est l'Europe qui vote pour son islamisation!


Je ne crois pas que laBelgique osera se révolter mais au moins vous les français vous avez déjà démontré votre détermination.


Merci encore