Retraite des binationaux!

Publié le 19 Janvier 2011

           Un courrier m'a été envoyé que j'édite afin d'obtenir des réponses dans un sens comme dans l'autre. Est-il vrai que des pensionnés touchent des retraites y compris au delà de leur mort ?

         Il y a bien parmi les lecteurs des administratifs de ces Caisses de retraite, des lecteurs qui pourraient s'en informer qui peuvent le savoir. Question simple, comment les Caisses de retraites sont-elles informées du décès de l'allocataire en vue d'une reversion ou d'une fin de paiement ?

Gérard Brazon

 

Bonjour.

            Au moment où l'on débat de l'avenir des retraites, je souhaite vous informer euro7.gifd'une communication faite sur un forum Internet par une employée d'une caisse de retraite de la région parisienne... A méditer pour réagir !

             Des ressortissants algériens bénéficiant de la double nationalité française et algérienne sont repartis en Algérie, après une vie de labeur en France, avec leurs retraites virées sur des comptes bancaires en France.

Jusque-là, rien à dire. Savez-vous que ce sont leurs enfants demeurés en France, bénéficiant d'une procuration, qui retirent en argent liquide les "pensions de retraite" de leurs parents retournés au bled.

            Et chose étonnante, ces «retraités» de plus en plus âgés ne sont plus joignables pour prouver leur existence... Ainsi, aujourd’hui des enfants, pourquoi pas des petits-enfants demain, se partagent cette rente pendant...10.....20....30 .... voire 40 ans (c'est fou ce que le soleil d'Algérie favorise les centenaires et au-delà) puisque leurs parents ou grands-parents "retraités" ne mourront jamais ! Et le plus redoutable dans cette gabegie financière : les employés chargés de la gestion de ces dossiers de retraités «immortels» en métropole n'en auraient rien à faire et surtout éviteraient d’engager toute dénonciation ou procédure pour ne pas s’attirer les foudres de leur hiérarchie et peut -être plus encore les menaces des descendants qui usent et abusent du système de procuration.

Alors que la gestion informatisée des caisses de retraite permettrait très facilement de contrôler les dossiers suspects concernant «l'immortalité» des retraités algériens, rien ne serait fait sous prétexte qu'il serait difficile de procéder au contrôle physique des retraités bénéficiaires ! A quoi servent les consulats de France en Algérie ? Ne pourrait-on pas exiger de ces retraités binationaux de s'y présenter en personne pour vérifier leur existence ?

 Viviane.

 

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

richa83 20/01/2011 13:59



A rapprocher de l'utilisation par X personnes d'une même carte vitale...



Francis CLAUDE 20/01/2011 04:20



je n'ai pas de chiffres en ce qui concerne ces détournements de nos fonds publics mais ils sont bien réels, ça je puis l'attester ayant eut des relations dans bien des sections consulaires de
France et il ne faut pas vous arreter sur l'Algérie c'est plus ou moins partout dans notre ex-empire colonial.tout ceci monter avec de faux papiers de faux certificats de vie de fausses
procurations et j'en passe.nos fonctionaires ont une grosse part de responsabillité ceci par en grande partie leur laxisme mais j'en ai aussi vu qui touchaient leur "part" he oui...(si pris
sanctionnés mais...)mais mr Brazon si vous voulez en avoir la certitude vous devriez faire une enquéte auprés des services des paieries des consulats Français et vous aurriez de sacrées
surprises!Viviane et les intervenants ont raison sur leurs réponses et il faut que cela cesse!



domi 19/01/2011 19:04



Et vous croyez qu'il n'y a que les Algériens qui pratiquent cela ?


Les marocains ayant travaillé ici aussi et même ils sont au pays et quelqu'un les remplace pour les papiers éventuels. Il est si facile au Maoc de donner seulement 20 euros pour avoir n'importe
quel papier... C'est un peu risible pour ces gens là de voir la niaiserie des français... on voit que vous ne les connaissez pas de près de très près  !



henri 19/01/2011 17:46



Je sais bien ,Monsieur Brazon...


Mais QUI d'autre ???


Certainement pas le nain au karcher pour une rebelotte...


Pas des collabosbobos de gauche non plus ...


L'horizon 2012 est bien vide (en valeurs républicaines,j'entends)


Hormis Marine (en est-elle capable?) c'est la nuit ou la charia qui nous attend.


Ma réponse vous convient-elle ?


 



henri 19/01/2011 17:25



Vivement 2012 :Marine va avoir du travail !!!



Gérard Brazon 19/01/2011 17:32



Mon cher Henri, vous misez beaucoup sur une personne! Vous risquez d'être fort déçu. (sourire) 



Nancy VERDIER 19/01/2011 17:15


Ceci est fort possible. Je dirigeais un Centre de Formation professionnelle où j'ai dû combattre des "facilités et des complaisances" données à certains, dans les années 85-92. Mais déjà au début
des années 80, le Maire adjoint du 16ème Ardt, m'avait dit - sous forme de boutade- que dans la Communauté chinoise les décès n'étaient "pas souvent signalés ", que l'on ne voyait pas beaucoup
d'enterrements de Chinois etc...Ce qui laissait supposer un recyclage de documents d'identité et le reste à l'avenant. De là à ce que des versements soient fait - dans l'au-delà - Quand on sait que
certains élus algériens touchaient le RMI en France....Dans notre pays certains comportements que l'on n'aurait pas admis chez les nationaux ont été consentis aux autres et beaucoup de choses sont
parties à la dérive....


Gérard Brazon 19/01/2011 17:31



Il est vrai que je me pose la question de savoir comment une caisse de retraite peut savoir si son pensionné est décédé ou non. Ce genre de situation a existé en France ou il suffit de garder son
mort chez soi et ne rien dire. Pas évident bien sûr. Alors en Algérie ou ailleurs, qui peut aller vérifier si le monsieur de 100 ans vit encore? Je l'ignore. si quelqu'un peut nous le dire...


 



henri 19/01/2011 16:12



J'ai ouï dire (ou lu) qu'il en était de même avec  les "pensions" militaires...