Richesse de la France: les langues se délient enfin...

Publié le 13 Septembre 2012

Les agressions s'enchaînent dans les écoles. Les profs sont en premières lignes. Faut-il les pleurer? N'est-ce pas un peu de leurs fautes finalement?

Certes, la plupart des profs sont de gauche. Oui, l'immense majorité a un discours laxiste de compréhension vis à des jeunes "défavorisés" issus de "cité difficiles" et tout le bla bla habituel. Pendant de nombreuses années ils avaient à éduquer des chats sauvages qui les craignaient un peu. Aujourd'hui, ce sont des fauves qu'ils ont parfois dans leurs classes et ils ont désormais la trouille de "gamins" de "mômes", "d'enfants" comme osent encore le dire des bobos. Ces "minots" cités par les "Grandes Gueules" de RMC font 1,80m ou plus, sont d'une violence forte, ne respectent rien et encore moins les profs. Ils sont connus des "services de police", ont eu une multitude de "rappel à la loi", etc. Ce n'est pas les bambins des années 50 ou 60 qui avaient peur d'un gyrophare, peur des parents, respectueux des adultes et de l'autorité. Ces "minots" comme le dit Karim Zeribi, (député européen de gauche, PDG des Transport de Marseille et célèbre GG de RMC), sont des fauves et ils peuvent désormais devenir dangereux.

Les profs ont la trouille et ils ont bien raison. Cela dit, ils ont voté en majorité pour la gauche, pour cette gauche laxiste qui est à l'origine de cette situation. Qu'ils assument leurs choix politiques au fond ou alors, qu'ils militent clairement dans un parti politique qui souhaite que l'autorité ne soit plus un gros mot. Il faudra bien qu'ils cessent de pleurer et qu'enfin ils réagissent dans les médias, les partis politiques, à travers leurs organisations syndicales pourries par la bien pensance et le politiquement correct! Sinon qu'ils assument le fait d'être assis sur une bombe qu'ils ont eux-mêmes participé à mettre en place. Relire aussi cet article

Gérard Brazon

****

Belfort

Mardi, en début d’après-midi, les élèves de la classe de Segpa du collège Signoret, à Belfort, s’apprêtent à débuter leur cours de sport, au gymnase. Soudain, reproduisant une prise de judo, l’un des élèves, âgé de 15 ans, lève sa jambe et lance son pied, qui s’arrête à quelques centimètres du visage de l’enseignante de 36 ans. La prof, choquée, saisit l’élève par le bras. La réaction déplaît à l’adolescent qui profère aussitôt des menaces de mort à l’encontre de la jeune femme et bondit pour la frapper. Il ne manque son geste que grâce à l’intervention de deux autres élèves, qui réussissent à le stopper à temps.

La police a été appelée et l’adolescent placé en garde à vue. L’enseignante a porté plainte. Malgré son jeune âge, il cumule déjà 53 faits de délinquance et est suivi par une éducatrice. Il a été présenté hier devant le procureur de la République. Dès la sortie de son bureau, il est retourné… en garde à vue au commissariat ! Le mis en cause serait en effet impliqué dans plusieurs affaires de cambriolages et sera entendu sur ces faits.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Claude Germain V 14/09/2012 22:21


Madame nous savons que les profs sont impuissant bien souvent et n'ont pas de pouvoir de decision ,mais enfin aujourd'hui j'ai écouté le prof agréssé a Bordeaux ,il plaignait presque son gouape
violent ....Dans ces circonstances je ne comprend plus ,la majorité des enseignants sont communistes ou socialistes ,depuis tout le bordel qui s'est produit depuis mai 68 jusqu'aux revoltes
violentes de 2012  ,c'est là malheureusement en ce qui concernne ces cohortes d'enseignants que les exemples de la decheance de l'education nationale ne portent plus leur fruits .Que faut'il
qu'il arrive a ces gens là pour réagir??? la mort ??    ......Hélas c'est dans ces moment là  que l'on se rend compte que certains peuvent etre tres instruit avec des bacs + 4
,+ 5  +6 ou 7 et que lors d'elections diverses ILS continuent a voter pour les memes cretins et voyous style UMPS qui favorisent en permanence la racaille qui mine ce pays .Ce qui
prouve bien que pour les votants lors d'elections ,INSTRUIT ne VEUT ABSOLUMENT PAS DIRE INTELLIGENT ...Comme quoi la connerie humaine une fois de plus est bien de tous les milieux ......
triste

helene Prado 14/09/2012 18:06


Monsieur Imbert.


Je reconnais le positionnement gauchisant des profs et je le trouve débilitant.


Cela n'empêche qu'il est regrettable de faire croire qu'ils ont un pouvoir décisionnel. ON se trompe de cible au niveau politique . On perd du temps.Les vrais décideurs dorment tranquilles Les
parents sont leurrés et les dipl^mes sans contenus.


 

Yves IMBERT 14/09/2012 13:34


HELENE PRADO


je suis multidiplômé et j'ai gardé mes capacités d'analyse et de critique, je n'ai donc aucun compte à régler avec les profs d'autant que mon meilleur professeur a été la lecture et le travail
personnel


mais je ne peux que constater qu'ils propagent une idéologie islamo-marxistes et que la minorité de droite est stigmatisée par leurs collègues


il suffit de voir leur comportement lors des grèves d'élèves  qu'ils déclenchent souvent eux -mêmes en manipulant les esprits


5e roue peut-être mais avec la même complicité avec les syndicats et autres décideurs bolcheviques que les musulmans modérés avec leurs extrémistes

pam25 14/09/2012 13:34


Oui Claude Germain vous avez tout dit .Cordialement.

jp 14/09/2012 13:09


j'ai des profs dans ma commune qui passe des tracts pour le pc,quand ont voit mélenchon s' exprimer et son comportement !!!!!!!!!!!!!

helene prado 14/09/2012 11:43


Apropos des Profs


Je crois qu'il est temps d'ouvrir les yeux sur ce qui est exigé des prof(même si bcp ne sont que des gauchistes infantiles) et donc de la fausse information qui est véhiculée partout ,dans les
medias, chez les journalistes, les politiques .


Un prof n'a aucun pouvoir!!!AUCUN!!!! Et on s'arrange à faire comme si le prof décidait de tout: la discipline la sécurité les programmes, les examens etc etc.


Eh bien c'est faux ! Un prof ne peut même pas


-mettre un élève à la porte. 


-mettre un zéro


S'il veut appliquer des sanctions ,la horde de surveillants imbéciles gauchistes qui copinent bêtement avec les élèves met son grain de sel. Et l'adminstration demande plusieurs rapports sur un
élève écrits par un grand nbre d'enseignants pour mettre sur pied un conseil de je ne sais quoi qui généralement a lieu en milieu d'année!!


Ceux qui décident de l'avenir de l'éducation sont des hauts fonctionnaires dont personne ne sait les noms comme les hauts fonctionnaire de la commission européenne et ceux du qua d'orsay!


A mon avis un gd nombre d'adulte a des comptes a régler avec leur trajet scolaire , on leur fait croire que leur colère contre les profs de leurs enfants est légitime. Personne ne leur dit que le
prof et la cinquième roue de la charette.


 

jp 14/09/2012 10:30


quand les grand esprits se rencontre,Claude Germain a tout dit 

Claude Germain V 13/09/2012 21:54


Lorsqu'un fait identique se produit ,on prend l'ordure par la peau du cul ,les parents et l'asmala idem ,les menottes ,suppression de la nationalité pour tout le monde et retour au pays avec
interdiction du territoire français . Et la premiere association parasite qui rouspete et manifeste  : meme regime de faveur .....


Ce n'est pas facho ,c'est tout simplement sain et republicain ...

yves IMBERT 13/09/2012 20:58


ZERIBI est un escroc intellectuel  pire que le faux cul BOURDIN


ils ont été formés par les profs marxistes décérébrant qui reçoivent maintenant dans la gueule le résultat de leurs manipulations de la réalité


Mais même aprés une agression par un CPF ces abrutis continuent à voter à gauche


mon instituteur était communiste mais c'était un brave homme dont le bon sens ne s'était pas envolé, maintenant je suis sûr qu'il voterait Marine en lui reprochant de ne pas êtte suffisamment
incisive