Rubrique "Economie-islamique": plus idiot tu meurs, pas d'avions pendant les prières - Par Gérard Brazon

Publié le 27 Décembre 2012

Un peu d'histoire religieuse:

Gérard 52ans Dans l'une de ses crises aiguës, due à un égo surdimensionné, Allah, petit dieu parmi d'autres à ses débuts à la Mecque, voulait désormais 50 prières pour l'honorer! C'est un Dieu qui devenait gourmand. 

Grâce à son copain sur terre Mahomet, redoutable négociateur, adepte de la razzia, et aprés de rudes négociations, celui-ci obtint d'Allah qu'il n'y ait plus que cinq prières à se taper chaque jour! Certes, c'était mieux, mais avouez qu'une seule par semaine aurait suffi! Enfin, c'est ce qui est raconté à la population musulmane, qui gobe ou non cette histoire! D'ailleurs, elle n'a pas le choix sous peine de mort si elle mettait en doute le prophète lui-même! C'est écrit vous dis-je...

Dans tous les cas, cinq prières, c'est quand même énorme comme investissement surtout pour la promesse d'une vie future dont finalement, au bout du bout, vous allez ignorer toujours, jusqu'au dernier moment,  si vous allez pouvoir vous taper les vallées fleuries, où coulent des fleuves de miel et les minettes promises! Toutes vierges bien sûr (faut aimer, mais bon...). Comme disait Pasqua, un ancien dieu des Hauts de Seine celui-là: "les promesses ne valent que pour ceux qui y croient"! Et puis sincèrement, l'éternité avec des vierges... c'est des coups à devenir homos! Vous ne croyez pas ? 

Pour les filles, il n'y a pas d'éphèbes, ni de beaux mecs bien balancés, bien équipés, en pleine forme, jamais fatigués et toujours prêts qui les attendent. Que nenni! Pour elles, si elles ont été bien sages, bien obéissantes à leurs maris, bien soumises, bien frappées comme il faut, elles auront droit à ne pas aller en enfer les bougresses où, d'après le "féministe" Mahomet, elles sont largement majoritaires! On se demande bien pourquoi !

On se demande surtout comment on peut gober ce genre de conneries à notre époque, mais bon, il en faut pour tout le monde! 

Bref, cinq prières qui font faire un souk en Iran dans le monde de l'aéronautique! Comme quoi, 1400 ans après sa mort, le prophète continue à emmerder tout le monde! Et je crains que ce ne soit pas demain la veille que cela va s'arrêter! 

Voici donc que la loi iranienne interdit de décoller ou d'atterrir pendant les heures de prières! Zarathoustra ne reconnaîtrait certainement plus ses ouailles Perses.

Gérard Brazon

****

mooslym.com 

L’idée est nouvelle et intéressante, une nouvelle loi en Iran autorisera les avions à décoller uniquement une demi-heure après la prière du Fajr afin de permettre à chacun de prier à l’heure annonce l’aviation civile iranienne sur son site Internet.

Le Parlement iranien a en effet interdit aux avions de voler à travers le pays pendant l’appel à la prière.« Selon la nouvelle loi, les avions sont interdits de vol au cours de l’adhan, en particulier celui de la prière du matin » à rapporté Ali Taheri, porte parole du gouvernement.

Le chef de l’aviation, Hamid Reza Pahlevani indique : « Les avions ne seront autoriser à décoller uniquement 30 minutes après la prière du matin afin de mener à bien leurs devoirs religieux » et à aussi rappelé que les personnels des compagnies devaient se conformer au code vestimentaire « islamique ». Ainsi, foulard et long manteau sont plus que recommandés, quant à la cravate elle est interdite aux hommes, considérée comme un symbole de la culture occidentale.

Aucune indication n’a été apportée afin de savoir si la mesure était également applicable aux vols internationaux.

Lire la suite sur ce site musulman


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article

DURADUPIF 28/12/2012 12:16


Les cons volent, mais plus à la même heure. Qu'ils aillent tous se faire encadrer.

mika 28/12/2012 11:37


On  se détend,
c’est la fête…


Un  Imam, à un
fidèle qui avait peur de prendre l’avion, rappela que chaque individu avait son propre destin et que rien ne pouvait lui arriver si ce n’était pas son
heure…Le fidèle rétorqua…Et si c’est l’heure du
pilote ?