Rues débaptisées à Nice - Philippe Vardon répond à Christian Estrosi.

Publié le 3 Août 2011

Christian Estrosi à Nice manque d'humour ou succombe à l'ambiance liberticide de notre époque. Mais je crains fort que ce ne soit toujours du fait qu'il ne faut pas toucher à ce qui devient sacré dans cette république laïque: l'islam.

Rues débaptisées : Philippe Vardon répond à Christian Estrosi


J’apprends aujourd’hui dans Nice Matin que le maire de Nice a décidé de porter plainte contre la très vilaine action ayant eu lieu dans le quartier Notre-Dame et ayant consisté à changer le nom des rues sur quelques plaques, de manière symbolique.

Dans son communiqué la mairie estime que « ces actes scandaleux, en plus de causer des troubles à l’ordre public, constituent des propos de provocation à la haine raciale et à la discrimination ». Rien que ça.

Alors que notre ville connaît une insécurité endémique, et que le quartier Notre-Dame est devenu une véritable zone de non-droit (à commencer par la rue de Suisse où les prières bloquant la rue ont repris), ce sont donc des feuilles de papier collées avec du scotch qui constituent pour Christian Estrosi des « troubles à l’ordre public » ?

Quant à « la haine raciale et la discrimination », nous aimerions savoir où elles se trouvent ? Les rues ont été rebaptisées rue de la Lapidationrue de la Burqaet rue des Frères Musulmans. M. Estrosi doit certainement savoir que la lapidation est bien présente dans le Coran, pratiquée dans de très nombreux pays musulmans, et qu’il se trouve fort peu de représentants de l’islam en France pour la condamner. Tariq Ramadan lui-même ne demandant qu’un timide « moratoire » sur ce sujet… Bien entendu, j’aurais grand plaisir à voir les imams de l’Ariane, de la Madeleine ou de la rue de Suisse m’apporter un vibrant démenti en condamnant avec clarté et fermeté la pratique de la lapidation. Le port de la burqa, quant à lui, est une pratique suffisamment présente parmi les musulmanes de France pour qu’un gouvernement auquel appartenait Christian Estrosi se sente obligé de légiférer à ce propos. D’ailleurs, si le simple fait de nommer une traverse rue de la Burqa constitue une « provocation à la haine raciale et à la discrimination », que penser alors d’un gouvernement qui en interdit le port ? Enfin s’agissant des Frères Musulmans, c’est bien le Ministre Alain Juppé qui affirmait récemment que la France pouvait tout à fait discuter avec ces sympathiques islamistes en Egypte. D’ailleurs, Christian Estrosi lui-même entretient de bonnes relations avec ceux qui leur sont liés en France, à savoir les représentants de l’UOIF comme l’imam Othman (mosquée Ar-Rahma de l’Ariane).

Je ne comprends donc vraiment pas ce que l’on pourrait nous reprocher.

Hier, des voisins nous ont affirmé que les forces de police dépêchées sur place effectuaient même des relevés d’empreintes digitales sur les plaques ! On pourrait presque en rire…

Christian Estrosi utilise en fait la menace judiciaire pour tenter de faire taire ses opposants les plus déterminés. C’est une pratique scandaleuse qui n’honore pas celui qui semblait vouloir ces derniers jours se présenter en parangon de démocratie.

Si des actions telles que l’organisation d’un apéro porchetta-rosé rue de Suisse, la diffusion d’appels du muezzin dans les quartiers où sont prévus des mosquées ou des écoles islamiques (comme à la rue Saint-Joseph, berceau familial des Estrosi d’ailleurs), ou encore les changements de nom des rues du quartier Notre-Dame, ont lieu c’est en réalité parce que c’est le seul moyen pour les identitaires de percer le mur du silence. Sans notre apéro porchetta-rosé par exemple, les prières musulmanes occupant la rue de Suisse seraient restées méconnues de la majorité des Niçois. Est-ce normal ?

Nous n’organisons pas ces opérations parce que nous nous ennuyons ou pour meubler nos insomnies, mais parce qu’elles sont – malheureusement – le seul moyen de susciter le débat et d’attirer l’attention des médias sur des situations et des sujets qui préoccupent de très nombreux Niçois.

Et c’est bien le cas du quartier Notre-Dame, dont les habitants sont exaspérés et inquiets. Si le maire de Nice est si choqué par trois bouts de scotchs et des feuilles de papier qu’il ait donc le courage d’organiser un grand débat public sur le devenir du quartier. J’y participerai volontiers pour lui demander notamment pourquoi il veut ouvrir la mosquée de la rue de Suisse aux musulmans radicaux de l’UOIF, ou encore s’il compte laisser le restaurant de la place Saëtone devenir une seconde mosquée de 250m² ?!

Enfin, si Christian Estrosi veut réellement en appeler à la justice, je suis certain que les Niçois préféreraient que ce soit pour faire cesser les prières musulmanes qui occupent la rue de Suisse chaque vendredi ou bien pour expulser les musulmans qui occupent en toute illégalité (sans aucun titre et sans verser de loyer) les locaux depuis plus de ONZE ans sans que jamais la décision de justice n’ait été appliquée.

Philippe Vardon – Président de Nissa Rebela

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

island girl 06/08/2011 00:42



C'est vrai,Marie Claire ,"le peuple gronde" ....et les politiques le savent mais feignent de l'ignorer...tant pis pour eux,cela finira mal !



Claude Germain V 04/08/2011 12:08



Bonjour .Moi qui suit habitué à fouiller les arcanes du Net ,je sais Dieu merci que je ne suis pas le seul ,j'en suis arrivé maintenant à me poser sérieusement la question sur
le pourquoi ,qui s'accélère en courbe logarithmique étrangement et ANORMALEMENT 
,pourquoi , plus les gens se réveillent ,pourquoi des forces occultes provoquent  en parallèle l'accélération du déclin Français ,quel est le but ,maintenant cela devient extrêmement sérieux
, grave et concret .Je vois la ville ou j'habite sur Anglet /Bayonne/Biarritz ,, je signe et résigne ; et bien toutes les semaines nous voyons ici arriver des tètes nouvelles ,d'ETHNIES
différentes ,noires ,Afrique du nord ,voile etc ...etc .... (aucune excuse d' emploie du mot racisme par qui que ce soit ) cela EST UN FAIT sans haine et sans violence ,mais devient INTOLERABLE
,car il n'y a pas de travail dans la région donc ces gens n'ont rien a faire en France ou du moins ici .Nous avons la frontière espagnole ici à 40 kms ,et des hordes et des hordes de migrants
,africains ,musulmans ,péruviens etc etc sans emploies soit environ 25 a 30% de chômeurs qui n'ont plus rien a faire en Espagne ,et qui ce sont rendu compte en plus des "autres " qu'a 40 kms il y
a le pays des CONS qui payent ,donc en avant .


Ce qui prouve bien qu'un système occulte ou semi occulte gère cette situation en donnant des ORDRES au sommet de la pyramide France et ailleurs en Europe pour détruire ce Pays ou ce qu'il en
reste .Qui sont les gens qui poussent à cette destruction ??? ,je doit être un peu bizarre , mais enfin TOUT démontre que cela se passe et se produit concrètement .Vu le nombre de collabos
politicards en augmentations permanentes ,surtout a gauche et maintenant a droite ,les questions sont légitimes .


« On » va donc enquêter un peu plus en profondeur sur le Net ou ailleurs , car situation irréelle ,insidieusement cauchemardesque .je vais prier pour mes petits enfants .



Mascara83 03/08/2011 20:44



L'UMP sait très bien qu'en 2012 elle risque de perdre pas mal de plumes !!! Donc, comment faire ???  si non que faire du lèche-... aux intégristes pour obtenir les voix qui
leur feront défaut.... En débaptisanrt ainsi des rues de cette ville, cela prouve qu'ils ont tous la "cagagne"....(expression niçoise et marseillaise) . Connaissant la mentalité
Niçoise, elle ne se laissera pas compter "fleurette"... Tout comme dans tant d'autres villes de France!



Marie-Claire Muller 03/08/2011 18:06



Estrosi comme les autres de l'umps ont vraiment les pétoches pour réagir comme ça ils sont tellement enfoncés dans la collaboration avec nos ennemis qu'ils n'ont que ce recours:condamner les
courageux qui dénoncent l'islamisation par des moyens rigolos et pacifiques!mais je pense que cette situation ne pourra pas toujours durer  et ils le savent:LE PEUPLE GRONDE!!!!