Sans le doute, sans la satire, point de lumière ! par Jean Mohamed De La Bastille

Publié le 27 Septembre 2012

-par Jean Mohamed De La Bastille Agora-vox

Alors l'homme se terre dans l'obscurité et son âme se teinte de ce noir qui fait de lui à jamais un damné ! Est-ce cela que vous nous proposez ? Dans ce cas, pleins de bienveillance pour votre sensibilité, nous vous conseillons de vous exiler. Ainsi vous ne vous sentirez point agressés par le païen. Je vous invite en outre à jeter vos télévisions et vos ordinateurs... Il me semble que cela pourrait vous aider à ne point être si horriblement injuriés. D'ailleurs ce n'est pas bien hallal la télévision, internet et toutes ces trouvailles d'occident...

 

En occident, en 1632 de notre ère, d'autres représentations avaient été considérées comme pas bien hallal et l'auteur de ces hérésies, Galillée, fut alors reconnu coupable de blasphème comme en témoigne ce tableau de Joseph-Nicolas Robert-Fleury. C'est en le regardant que cette question me taraude : A-t-on le droit de clamer que la terre est ronde et tourne autour du soleil ? Je vous demande cela parce que si l'on se plie à votre rage spirituelle, nous devons alors nier cette réalité, renier la réhabilitation de Galilée et pour le scientifique que je suis, c'est un blasphème grave.

D'ailleurs à propos de blasphème, connaissez-vous ce couple d'artistes qui s'appellent Yanowski et Parker ? Non, bien sur. C'est un ensemble malheureusement si peu médiatisé et pourtant si diaboliquement talentueux dans son cirque des mirages, mirages orchestrés par Parker et dessinés par Yan ; un ensemble qui à travers une chanson a su redonner cette place au Saltimbanque : la raillerie du pouvoir, de dieu et du tout ! La fabuleuse histoire du christianisme : magnifique de musicalité et de drôlerie. Jésus en prend pour son grade comme aucun autre prophète. Yanowski et Parker me semblent pourtant être tous deux assujettis à une éducation chrétienne. Peut-on, je vous le demande messieurs les inquisiteurs, se rendre à ce spectacle ?

Bien évidemment, je m'y rendrais ! La laïcité est en marche ! Et vous, sombres abrutis qui n'avez ouvert qu'un seul livre et pensez détenir le savoir ultime, vous, vous voudriez nous priver de cette source de liberté qu'est un Abraham érotomane, un Jésus pédophile ou un Mahomet... Je vous respecte trop peu pour vous donner l'avoine qui nourrit votre connerie...

 

Je suis d'origine magrhébine, j'ai été élevé dans l'Islam. Mes parents sont deux musulmans convaincus. J'ai été musulman (en même temps, quand tu es rebeu, tu nais musulman, la question ne se pose même pas, c'est génétique). Pourtant, j'ai décidé de ne plus être musulman. Non pas par esprit de contradiction mais par conviction et même davantage : la certitude qu'il n'y a aucun Dieu tel que l'homme le décrit, c'est à dire comme étant le chef d'orchestre de la destinée humaine, le marionnettiste qui fait ce que nous sommes et décide du sort de notre mort. Je suis convaincu que l'homme n'est qu'un animal parmi les autres et que tous, nous irons simplement nourrir les vers de terre lorsque la vie s'en ira. La vie, le voilà votre paradis ! Et vous, vous militez pour la mort.

Pour ma part la religion n'a plus sa place à l'heure où l'on parle d'écologie, à l'heure à laquelle, plus que jamais, la première des urgences intellectuelles serait de remettre l'homme à sa place : celle d'un simple animal qui doit déjà penser à survivre aux caprices de cette nature impassible. Votre religion fait de l'homme le centre d'intérêt de la planète Terre or il en est de plus en plus le principal problème. Voilà ce que je pense et je rêve d'un monde dans lequel les hommes auront oublié vos dieux mais ils sauront le nom des plantes et l'importance de leur rôle sur terre. Un monde de toute les cultures dans lequel le doute serait une règle. Un monde dans lequel la liberté de tous ne se heurterait pas aux délires et aux intérêts de quelques-uns. Un monde dans lequel les desseins fanatiques ne tueraient pas la liberté individuelle.

 

Il est vrai, j'ai de la chance. Ma mère est une fervente musulmane qui fait sa prière, fait le ramadan et respecte les préceptes de l'Islam dans une démarche purement spirituelle et volontaire. Ainsi ma mère tolère le doute et la contradiction. Il lui est même arrivé de douter. Alors qu'elle n'était pas pratiquante, bien trop préoccupée par le sort de ses enfants, elle a questionné. Sa religion était trop étroite pour l'autoriser à prendre la voiture tous les jours, indépendante, afin de gagner le pain pour nourrir sa famille. Nous avons beaucoup parlé, elle a accepté mes diatribes contre la religion, elle aura essayé de me transmettre sa foi. En vain. Mais son Islam est fait d'humilité. Le vôtre est érigé sur l'autel de la mégalomanie. Son Islam est réfléchi, le votre est fanatique et bestiale. Son Prophète est bon et ne recherche que le respect et la paix, votre Islam est mauvais, il ne recherche que le mépris et la guerre, que le sang...

 

D'ailleurs vous n'êtes pas vraiment musulmans, vous n'avez pas la foi. Je m'adresse aux quelques-uns encore lucides qui, en bons mercenaires, ont su négocier avec quelques forces obscures des armes, des dollars et le pouvoir à la clef contre l'acquisition et la sécurisation de quelques hectares du carbonifères à exploiter. Donnez-moi quelques millions et je vous monte toute une armée pour la libération de la Lune quelque part en Afrique ou au Moyen-orient... Suivent alors logiquement les quelques milliers de désoeuvrés cérébraux ou autres reclus des sociétés humaines. Et nous voilà devant une ambassade.

 

On m'a parlé de quelques délicieuses contrées où il fleure bon se balader avec une kalach en balançant des rafales de balles en l'air au nom d'un prophète. Des environnements où vous ne serez point offensés par un nez qui sort, une joue qui se montre.. ou un string qui dépasse. Des foyers où la femme a toute sa place tant la laisse est longue. On n'y moque pas les icônes et la lapidation est encore de mode.

 

Avec toute l'amitié, la sympathie que j'ai pour vous, je me suis demandé si vous ne vous sentiriez pas mieux dans ces merveilleuses contrées. En effet, vous n'auriez plus à subir ces hérésies, ces injures à votre foi et vous pourriez lapider librement les mécréants païens. Et puis ainsi vous seriez sûr que vos enfants ne s'intéresseront pas à l'art, à l'humour ou, pire, à la science... vous savez aujourd'hui avec internet..-

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article

Jacques COUTELA 27/09/2012 17:27


Chapeau pour cet homme dans lequel je me retrouve un peu. Comme lui je ne suis chrétien que par ma naissance, et comme lui je pense qu'à l'heure d'aujourd'hui, les religions telles qu'elles ont
été faite par les homme, ne devraient plus exister. Néanmoins, il faut reconnaitre que les chrétiens ne prechent plus que la bonté, la paix etc, ce depuis déjà quelques siècles. Ce qui me fait
pensé que les musulmants sont des arriérés mentaux qui au 21 eme siècle sont encore à l'époque des croisades. A quand l'évolution chez ces personnes???? Nul ne le sait....  Meme des jeunes
trisomiques ont plus de clarté d'esprits que chez les muzzzs. Si les religions n'éxistaient plus je pense que le monde vivrait bien mieux que maintenant.