Sarkozy de retour! Par sens du devoir? Amusant? Non.... pas vraiment!

Publié le 9 Mars 2013

Gérard 52ans  Lire que le "grand homme" viendrait plus par sens du devoir et pour nous sauver des extrémistes de droite comme de gauche relève du fou rire.

Voilà un Président qui aura tout promis et oublié dans la foulée! Le Karchër comme le référendum de 2005! Sans compter les petites trahisons comme celle d'avoir retiré le "verrou" référendaire dans la constitution pour obliger un gouvernement à faire un référendum sur l'admission d'un autre pays dans l'Union Européenne! Ce qui fait que nous avons eu la Bulgarie et la Roumanie et que dans peu de temps, ce sera la Croatie et sans doute la Turquie dans quelques années. Merci Sarkozy.

S'il y a un homme qui était dans la posture, c'est bien Nicolas Sarkozy. "Posture et imposture c'était son nom" pourrait-être le titre d'un film sur ce personnage. Après 12 ans d'inutile Chirac, 5 ans de Sarkozysme nous aura encore plus plombés. J'ai fait partie de ces sarkozystes enthousiastes de 2007, mais j'ai mis quelques mois à comprendre que cet homme trahissait sa parole! Que des militants UMP s'esbaudissent aujourd'hui de son discours me consterne totalement! Ils sont totalement irrécupérables car lobotomisés. Quant à Sarkozy, c'est pathétique...

Gérard Brazon

*****

  Sarkozy revient comme il nous avait quittés, plein d’arrogance. Ainsi, après des mois d’un faux suspense entretenu uniquement par les habituels gogos qui ne voient jamais rien venir, l’ancien président de la République est sorti du bois ces derniers jours dans Valeurs Actuelles, pour évoquer son retour en politique.

Par opportunisme ? Par esprit de vengeance ou de rancœur ? Par appétit du pouvoir? Mauvaises langues que vous êtes, Sarkozy revient évidemment par devoir !

Comme le dit l’adage populaire, « quand y a pas de gêne, y a pas de plaisir », et c’est finalement ce qui caractérise le mieux la démarche sarkozyste. C’est à peine si Sarkozy ne nous dit pas que le pays est dans une situation catastrophique et qu’il faut en chasser les responsables, avec lui comme fer de lance de la révolte !

Après avoir été ministre de l’Intérieur, de l’Economie, et Président de la République, Sarkozy essaye de faire porter tout son bilan sur les épaules des socialistes déjà bien chargées de leurs propres incompétences.

Il serait dommage de ne réserver nos critiques qu’à Sarkozy, qui n’est finalement fort que des faiblesses des autres cadres de l’UMP. Sacré désaveu pour Fillon et Copé que de voir toute l’attention médiatique se focaliser sur un président dont la défaite a été causée non pas par les qualités de son adversaire, mais par le rejet que suscitait sa personne.

La présidentielle de 2017 pourrait être une resucée de celle de 2012, avec un trio de tête constitué de Hollande, Sarkozy et Marine le Pen : les Français, essorés par le bilan des deux premiers, risquent fort de se laisser tenter par la nouveauté… (Ah le doux rêve... ndlr Gérard Brazon)

 Steeve Briois

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Selene 10/03/2013 12:59


OUI JE SUIS D4ACCORD AVEC VOUS Mr.Brazon et je vous suis fidèlement mais depuis la GGGGRANDE Belgique ,ses  plethores de bons à rien et son incapacite a diriger je trouve que Sarkozy a
un certain panache qu'il a beaucoup travaillé et que c'est loin d'etre un con.


De toute façon nous vivons une époque ou toutes les valeurs sont inversées et obligatoirement la tendance s'inversera.Quand on arrive au somment de la barbarie , du je m'en foutisme de
l'europe(sans majuscule)et de ses esclaves ce ne peut qu'aller mieux mais dans combien de temps?


Je suis optimiste c'est la seulze façon d'avancer!


 


Bien à vous!!!!

Pivoine 09/03/2013 16:48


Qui sait ? Peut-être que Sarko(phage) trouve que la destruction de la France ne va pas assez vite à ses yeux ?