Savoir lire: la France se situe au 29e rang sur 54 pays sondés.

Publié le 19 Janvier 2013

Selon le classement du Programme international de recherche en lecture scolaire (PIRLS), la France se situe au 29e rang sur 54 pays sondés.

Le Programme international de recherche en lecture scolaire (PIRLS) a rendu public aujourd'hui son classement 2011 sur les performances en lecture dans 54 pays du monde. Les écoliers français de CM1 obtiennent cette année des scores globaux relativement stables (520 points) sur les dix dernières années. S'ils sont supérieurs au score moyen de l'ensemble des pays (500 points) mais se situent en deçà de la moyenne européenne (534 points). La France se classe 29e.

Les élèves français obtiennent un score moyen de 520, pour une moyenne internationale fixée à 500. Les quatre pays se partageant les meilleurs résultats sont Hong Kong (571), la Fédération de Russie (568), la Finlande (568) et Singapour (567).

Selon cette évaluation, "les performances des jeunes français varient selon les activités de lecture" Ainsi la lecture de textes narratifs est stables tandis que la lecture de textes informatifs est en baisse depuis 2001. Les performances sur la compréhension des textes informatifs ont chuté de 13 points en une décennie.

"En France, les scores moyens des compétences les moins exigeantes, comme "Prélever" et "Inférer" restent stables sur la décennie. Les compétences "Interpréter" et "Apprécier" plus complexes voient leur score diminuer significativement sur la même période" relève le Pirls. Dans tous les cas de figure, la France est située en dessous de la moyenne européenne, parmi les derniers de la classe.

Plus inquiétant, l'étude remarque que "les écoliers français sont toujours les plus nombreux à ne pas terminer leurs épreuves et à s’abstenir de répondre lorsqu’il leur est demandé de rédiger". "En moyenne, pour chacun des textes, 6,7% des élèves français ne vont pas jusqu’au bout de la quinzaine de questions posées. C’est sept fois plus que les élèves finlandais, néerlandais ou irlandais du Nord."

Les filles demeurent plus performantes que les garçons avec respectivement 522 et 518 points. Mais comparativement à 2001, le niveau des filles diminue dramatiquement de 11 points quand celui des garçons fléchit seulement de 2 points. De même on constate une fracture sociale : les élèves en établissement privé obtiennent 531 points, quand ceux scolarisés dans le public finissent à 523 points et ceux dans le public en éducation prioritaire ne parviennent qu'à 480 points.

La France se classe parmi les quatre pays dont les performances ont diminué en dix ans. En Europe, seuls l'Espagne, la Belgique francophone, la Roumanie et Malte sont moins bien classés.

PIRLS est conçu pour évaluer la « compétence en lecture ». Celle-ci est définie comme : « L’aptitude à comprendre et à utiliser les formes du langage écrit que requiert la société ou qui sont importants pour l’individu. Les jeunes lecteurs peuvent construire du sens à partir de textes très variés. Ils lisent pour apprendre, pour s’intégrer dans une société où la lecture joue un rôle essentiel et pour leur plaisir. »


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

mika 19/01/2013 17:18


« 29è rang dans la course au savoir »…Si l’évaluation porte sur notre moyenne nationale il n’ya rien d’étonnant.


Un trop grand nombre d’élèves ne maîtrisent pas plus l’écrit que l’oral.


Merci à nos lois et notamment celle sur le droit du sol qui confère à quiconque née sur le territoire la nationalité Française…


C’est la preuve qu’un âne venu au monde dans un haras ne devient pas nécessairement un cheval de course.