Seine-et-Marne : un père découvre ses trois enfants égorgés.

Publié le 23 Février 2013

La mère avait disparu du domicile familial de Dampmart et a été arrêtée à Paris. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Versailles.

Source Le Point.fr

Trois frères et soeur ont été retrouvés égorgés vendredi matin à leur domicile à Dampmart, une petite commune de Seine-et-Marne, et la police, alertée par le père, a arrêté en milieu de journée la mère de famille restée introuvable jusque-là. Les trois enfants - deux garçons et une fille - avaient neuf, onze et dix-sept ans, selon une source judiciaire. Les secours ont été prévenus vers 7 h 15 par le père qui est médecin spécialiste et exerce à Lagny-sur-Marne. Selon les premiers éléments de l'enquête, il rentrait chez lui après son travail quand il a fait la découverte.

"Les enfants ont a priori été égorgés, mais on n'a pas encore les constatations médico-légales", a indiqué la source judiciaire, précisant que le père de famille "dit qu'il est rentré du travail, qu'il a découvert ses enfants comme ça et a avisé la police". La petite rue bordée de pavillons, toute proche de la Marne, où s'est déroulé le drame a été bloquée par deux voitures de police.

Nombreuses blessures à l'arme blanche

Des enquêteurs de la police technique et scientifique procédaient aux constatations dans la coquette maison en meulière. Un maître-chien a été dépêché sur place, et travaillait notamment le long d'une voie ferrée proche. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Versailles, a-t-on précisé de source policière. Arrivés sur place, les secours ont d'abord trouvé le corps d'une fillette de onze ans puis celui de son petit frère de neuf ans, qui présentaient de nombreuses blessures à l'arme blanche. Le frère aîné, encore en vie à l'arrivée des secours, est finalement décédé. Le père est en état de choc et "il a été pris en charge médicalement", selon la source judiciaire.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le couple connaissait des différends conjugaux et, même si aucune piste n'est écartée, celle du drame familial pourrait se dessiner. Si tel devait être le cas, ce serait le troisième drame de ce type depuis le début de l'année. Le 3 février, une mère de famille s'était pendue à Niort (Deux-Sèvres) après avoir étranglé ses trois enfants de 3, 2 ans et deux semaines. Le mari s'était suicidé la semaine précédente à la suite de problèmes de travail et d'ordre pécuniaire. Le 21 janvier, un couple et ses trois enfants de 4, 11 et 15 ans ont été découverts morts lors de l'incendie de leur maison à Garons (Gard). Quatre des victimes portaient des traces de coups de couteau.

L'année 2012 avait déjà été marquée par des faits divers de ce type. Le 17 juillet, à Auxerre, une mère de famille, ses deux fillettes de 7 et 10 ans et leur grand-mère sont trouvées mortes, tuées à l'arme blanche par le père découvert pendu. Le 17 décembre, quatre membres d'une même famille, dont deux fillettes, sont trouvés morts à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône), le père ayant vraisemblablement tué les siens avant de se suicider. Enfin, le 29 décembre, au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), un couple en instance de séparation et ses deux filles de 9 et 3 ans sont retrouvés morts, tués d'une balle dans la tête. Le père a le revolver dans la main.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

Epicure 23/02/2013 12:16


Ce sont les Plus fous.....mais ils font passer sous simlence la Masse des gens plus ou moins cinglés dont personne ne s'étonne...Soral Dieudonné et d'autres par millions qui feront demain les
Masses Néo nazies bolchéviques islamistes  xénophobes politiques délirantes etc...


La liberté des opinions est une absolue nécessité devant l'Echec Caractéropathique Humain mais cette liberté d'expression ne doit pas masquer la Patholohie de beaucoup d'netre elles. Les maladies
Schizo---Paranoöaque et Dépressive touchent de très nombreuses personnes qui ne sont jamais prises en compte avant le drame parfaitement évaluable et prévisible...


Tant pis pour la société et ceux qui sont au mauvais endroit au mauvais moment.