Sens, éthique et vérité, qu'ils disaient.../ 2

Publié le 8 Mars 2011

         Toujours sur le mode des pleureuses de la gôche. Qu'il est amusant de les regarder grenouiller, se poser des questions. Ah, elles se font du soucis ces braves bêtes. Elles ne comprennent toujours pas que leur parti politique de gôche-caviar-bobo n'est plus dans le coup! C'est triste en effet, de voir son parti politique se barrer en quenouille, nouille, ouille. 

Gérard Brazon

Au lieu de pleurer sur la montée de Marine Le Pen, qu'attend la gauche pour parler de nos soucis ? Voilà, oh horreur, un sondage qui montre que Marine Le Pen arriverait en tête du premier tour de la présidentielle en 2012. Vu que le résultat, en comparaison de celui des autres concurrents est dans la marge d'erreur, on peut relativiser. Mais qu'importe. L'ennui est que, normalement, le candidat de la gauche quelque soit son nom, devrait être très très largement en tête. Sarkozy est au plus bas des cotes de popularité, partout la colère monte et... rien. Marine Le Pen qui décolle.

Et bien alors pourquoi ? Mais parce que la gauche se fout éperdument de nous. Mais totalement. Nous ne sommes pas au coeur de ses préoccupations. Le peuple, ce doit être sale, sentir mauvais ou avoir des soucis trop bas de gamme, faut croire. Je suis allée, comme n'importe quelle électrice de gauche potentielle, sur Internet voir les pages d'accueil des partis de gauche. Et que les militants ne viennent pas défendre leurs petites chapelles, c'est comme ça que tout le monde fait. Si les partis n'ont pas compris comment le Web fonctionne, condoléances, mais ce n'est pas le débat. 

Donc au PS. On parle de quoi au PS ? Des primaires (ah bien sûr, la cuisine interne est passionnante), du bilan de la diplomatie de Sarkozy et des cantonales. Un peu en dessous du débat sur l'Islam. Le chômage, le prix des loyers, le prix de l'essence, le prix de l'alimentation, le gel des salaires, oh et bien tout cela attendra. Les électeurs devant les urnes aussi, c'est à craindre.

AU NPA, là encore, pas un mot sur ce qui concerne la vie quotidienne, mais un formidable "no gazaran", c'est vrai que le gaz de schiste est une préoccupation essentielle.

Chez Europe-Ecologie/Les Verts, on se passionne pour le "printemps arabe" qui a lieu en hiver et les déchets nucléaires. Mais, franchement, ça ne m'a pas étonnée.

On continue le massacre ? On continue.

Le Parti de Gauche du "populiste" Mélenchon. Alors là, on va parler de nous ! Et bien non, perdu. On parle de la loi Besson sur l'immigration et de Loppsi 2, mesures de nature à améliorer notre niveau de vie.

Au PC, on invite à se mobiliser pour voter aux cantonales. Ben tiens donc. Pour ensuite parler de la laïcité selon Sarkozy et de l'ISF. Au moins sur le dernier point on parle de sous, c'est déjà ça.

Le PRG ayant judicieusement choisi de mettre tous ses titres en jaune sur fond blanc, je ne me suis pas abîmée les yeux à tenter de les déchiffrer. D'un autre côté ça fait bien ressortir la signature de Jean-Michel Baylet qui, elle, est en noir sur blanc. Ce doit être l'essentiel.

Comme tout ne peut pas être à ce point lamentable, trois sortent du lot.

Au Front de gauche, on est accueilli par un très peu mobilisateur "contre la domination des marchés financiers et le carcan du traité de Lisbonne, quelle Europe ?". Il est vrai que je me posais encore la question, en ces termes ce matin. Mais il y a aussi un appel vers un article sur "face à l'exploitation, au chômage et à la précarisation, comment changer la place du travail ?". Dans sa présentation actuelle, c'est un repoussoir à lecteurs, dommage parce qu'il est intéressant.

LO a au moins le bon goût de diffuser ses affiches de campagne qui parlent des salaires, mais c'est tout sur le sujet. Au point où on est, c'est toujours ça. Désirs d'avenir est le seul à mettre en Une la "hausse inacceptable des prix de l'énergie". Alors, oui, c'est encore Ségolène Royal, mais désolée pour les autres, elle est la seule à en parler.

Avez-vous le sentiment qu'un parti de gauche relaie vos préoccupations ?

Sources : Parti socialiste, Front de Gauche, NPA, Parti de Gauche, PC, EELV, PRG, LO, Désirs d'avenir.

Post.fr

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article