Si Marine le Pen ne pouvait se présenter - Les chiffres de l'immigration.

Publié le 8 Janvier 2012

Gérard-54ans Et si Marine le Pen ne pouvait pas participer à l'élection Présidentielle? L'élection majeure dans ce pays, la reine des élections! Comment un Parti Politique ne pourrait-il pas présenter son candidat, suite à un artifice juridique sensé "décourager" les candidatures fantaisistes?

Le premier des barrages est déjà le coût! A moins de 5% des résultats, c'est le gouffre financier. Quel est le fantaisiste qui s'amuserait à celà? Mais au delà, qu'une candidature soit soumise à une modalité décrétée par l'un des partis figurant dans la course à la Présidentielle, est-ce immoral? Il est évident que oui.

Si Marine le Pen ne pouvait se présenter, c'est l'honneur, l'image et la crédibilité de notre démocratie qui seraient en cause. Si le Front National avec plus de 16% (chiffre officiel des sondages) se voyait interdire la possibilité de se présenter et défendre ses idées, nul ne pourrait se targuer de vivre dans un pays démocratique! J'ai encore le mauvais souvenir de l' élection à l'africaine de Jacques Chirac en 2002.

Il y a fort à craindre contrairement à ce qu'en pensent certains, que les électeurs potentiels ne se satisfassent de ce déni. Que feront-ils?

- Ne pas voter probablement et c'est ce qu'il y aurait de mieux à faire!

- Manifester serait aussi une possibilité.

- Mais faire un "printemps français" au nom de la démocratie comme d'autres ont fait un printemps arabe si apprécié par la bien pensance, serait le mieux avant même le scrutin !

Espérons que les Français ne soient pas obligés de descendre dans la rue et d'occuper la place de la Concorde! 

Gérard Brazon

**********

France-Soir

Marine Le Pen lors de ses vœux à la presse jeudi

C'est son premier coup d'éclat de l'année 2012. Lors de ses vœux à la presse, Marine Le Pen a une nouvelle fois fustigé le bilan global de Nicolas Sarkozy –un bilan « très lourd », dit-elle–, mais elle a surtout présenté les chiffres de l'immigration légale qui, selon elle, n'ont pas été jusqu'ici rendus publics. Des chiffres que le ministère de l'Intérieur refuse, en l'état, de commenter: ce sera fait d'ici la fin du mois, dit-on chez Claude Guéant.

Cliquez ici ! 

Les « résultats réels et chiffrés, les voici », a proclamé la présidente du Front national. Ils ont été obtenus, précise-t-elle, grâce à l'aide de fonctionnaires « patriotes et courageux ». En 2011, 76.321 personnes seraient ainsi entrées en France dans le cadre de l'immigration familiale (chiffre arrêté fin novembre), soit une augmentation de 0,9% par rapport à 2010.

L'augmentation serait encore plus grande en matière d'immigration professionnelle. Elle aurait concerné 30.314 personnes en 2011 (chiffre arrêté fin novembre), contre 29.332 en 2010, soit une augmentation de 3,34%. « Alors que le chômage explose comme jamais, on accroît encore l'immigration de travail », s'est écrié Marine Le Pen. « C'est aberrant. Les Français seront heureux de l'apprendre. »

Sarkozy, le "récidiviste''

Enfin, concernant le droit d'asile, les chiffres auraient littéralement explosé, passant de 9.178 en 2010 à 11.302 en 2011 (chiffre arrêté fin novembre), soit une augmentation de 23,14%. « Cela n'étonnera pas quand on sait que le pouvoir Sarkozy est étroitement lié aux puissances d'argent et aux grand patronat, qui sont les premiers demandeurs d'immigration, pour faire pression à la baisse sur les salaires en France », commente la présidente du FN.

À moins de quatre mois du premier tour de l'élection présidentielle –auquel elle n'est d'ailleurs toujours pas sûre de participer faute d'un nombre suffisant de parrainages– Marine Le Pen reprend en mains le dossier de l'immigration, point d'ancrage du « protectionnisme » qu'elle défend. Son discours en la matière devrait donc être dur, décomplexé.

Jeudi, comme on lui demandait si elle craignait que Nicolas Sarkozy ne réussisse, comme en 2007, à « siphonner » les voix de l'extrême droite, elle a répondu par une boutade, réclamant avec le sourire une peine plus lourde « pour les récidivistes ».      

Par Sylvain Chazot

 

 

La semaine passée, Marine Le Pen avait affirmé « Français, vous êtes les oubliés, les invisibles. Je serai la présidente du retour à la réalité de ce que vivent les Français » ajoutant s'adresser aux « agriculteurs, aux chômeurs, aux ouvriers, aux jeunes, aux artisans, aux commerçants, aux retraités, aux habitants des campagnes ». Visiblement, la présidente du Front national a été entendue par son électorat mais aussi par les autres.

Selon les derniers sondages, elle atteint désormais le cap des 20% d'intentions de vote au premier tour de l'élection présidentielle de 2012. Une progression qui n'est pas due au hasard selon les proches de la présidente du FN. « Elle multiplie les sorties et elle bouge. S'essoufler ? Oui c'est possible pour un autre candidat mais pas pour elle. Marine sait que la route est encore longue mais contrairement aux autres elle possède de vraies idées. Vous verrez, ça fera la différence » nous prédit un de ses proches collaborateurs. En attendant, troisième dans les sondages, derrière François Hollande et Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen martèle ses futures intentions et ne gâche pas une occasion de parler.

Cliquez ici !

Des piques à gogo

Elle a notamment tancé le PS et l'affaire qui le secoue dans le Pas-de-Calais. La fille de Jean-Marie Le Pen, qui connaît bien le département, a souligné « le système de la mafia socialiste du bassin minier du Pas-de-Calais ». « La réalité, c'est que c'est un système ancien dans cette région », a-t-elle insisté mercredi. « Hier terre de labeur et de travail, le Nord-Pas-de-Calais est devenu terre de corruption, de scandales, de système mafieux », a-t-elle ajouté en réclamant pour la région « un grand bol d'air ».

Et Marine Le Pen continue et s'en prend à François Hollande estimant que l'ex-premier secrétaire du PS ne pouvait pas ignorer « qu'il y avait des faits de corruption très graves qui touchaient Hénin-Beaumont ». Voilà pour les piques adressées à la gauche. Marine Le Pen en a envoyé quelques unes à Nicolas Sarkozy pour sa gestion « désastreuse » de la crise européenne. La présidente du Front national tape à tout-va. Une méthode qui porte visiblement ses fruits dans les sondages. Jusqu'en avril 2012 ?

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

island girl 09/01/2012 23:23


Marine aura les 500 signatures c'est logique .

Philippe 09/01/2012 20:45


Si Marine n'est pas candidate du fait du manque de signatures, j'irai à la pêche !


 

isabelle 08/01/2012 23:51


Si Marine Le Pen ne peut pas se présenter à la présidentielle, je ne crois pas que s'abstenir, pour ses électeurs, serait une bonne chose, ni voter blanc, parce que personne ne pourra avoir une
idée du nombre de leurs voix.


Il faut, me semble-t-il, déposer dans l'urne un papier sur lequel sera marqué "Marine Le Pen". Certes, ce sera un bulletin nul, mais il y aura bien quelques malins pour en faire le total et le
diffuser.


Quant à Ruquier, je crois qu'il ne voulait pas inviter Marine Le Pen non du fait de ses convictions mais de sa trouille. Que va devenir ce petit rieur des épaules quand il y aura toujours une
réplique sensée, incisive et souvent ironique à chacune de ses saillies, qui ne font tressauter que lui-même ? Il va en perdre son latin. Et la face par la même occasion.

Vanpyperzele 08/01/2012 10:56


En effet confrontation a ne pas manquer,ce freluquet gesticulant comme un pantin désarticulé,a l'humeur interne frelatée aura pour longtemps le bec coupé,ainsi que ses guerrieres gauchistes.


Puisse l'assistance aussi etre a la proportionnelle afin d'eviter les brouahas gauchos débiles comme ceux qui sont a la botte de ce fromage puant.

Francis Claude 08/01/2012 08:59


pour avoir"demarché" trois Maires de ma région, Maire élus sans étiquette officielle, mais a droite toutes , je suis aujourd'hui convaincu que les Maires subissent une pression voire un chantage
pour ne pas donner leur signature a MARINE!. Mais je suis persuade quelle aura ses signatures  dur dur...mais dans tous les cas nous Français avons compris que Mr Sarrkosy ce conduit en
despote et non en Républcain respectant les désirs du peuple Français,  le sondage a 16/100 en faveur de MARINE est en dessous de 10 points au minimum...et si nous parlons des interventions
de MARINE sur les ondes et a la télé je met quiconque au défi de trouver dans ses discourts ou réponses aux journalistes collabos un point sur lequel elle ne reponds pas de façon juste
etréaliste!.ses interventions ne sont qu'une succession de vérités et contre la vérité il sera en final trés dificille de lutter !!!


tiens j'attends sa confrontation avec le roquet Ruquier et sa complice Pulvar nous allons rire de bon coeur!!!!