Conflans: une sainte Honorine qui doit se retourner dans sa tombe.

Publié le 30 Septembre 2010

Chaque ville est aujourd'hui concernée par la construction d'une mosquée. Parfois d'une manière claire, le plus souvent d'une façon déguisée. Quand ce n'est pas en catimini que  les décisions se prennent et qui concernent pourtant, quoiqu'on en dise, la population dans son ensemble. Une mosquée dans le paysage urbain n'est pas anodine même si, sur le plan architectural cette mosquée peut rester discrète. C'est une autre affaire quand l'imam du coin souhaite une mosquée démesurée ou monumentale comme dans certaines villes comme à Marseille ou comme vous allez pouvoir le constater dans l'article suivant, à

 

De toutes les façons, il en résulte une transformation du quartier que le voisinage n'est pas obligé d'apprécier! Car obliger est bien le mot. Aucune enquête n'a été rendu publique sur le ressenti du voisinage d'une mosquée par les propriétaires et locataires vivant à proximité. Et pour cause, la plupart déménagent avant ou peu après et sont remplacés par d'autres que cela ne gênent aucunement et l'on devine pourquoi!

On remarquera aussi que rien n'est dit sur le ressenti des habitants d'un quartier ou une mosquée est en projet de construction. Une construction avec des moyens dont l’origine est pour le moins curieux. Les associations cultuelles musulmanes locales font la manche sur les marchés histoire de se donner une bonne image en plus du prosélytisme mais, on sait bien que les différentes oboles ne permettront pas de construire sans les fonds venus d’Arabie Saoudite ou plus récemment des musulmans américains !

Nos bonnes âmes locales trouvent cela très bien. Elles sont comme ces pacifistes d’hier, elles n’ont pas d’âmes ! Dernièrement, je parlais avec un ami qui ne cache pas son homosexualité et qui me disait « Je croyais que je ne le verrais pas ça de mon vivant et bien je crois que si » A cela, je lui ai rapporté la réflexion que j’avais fait à un autre homosexuel qui me traitait d’islamophobe que je serai le premier à le défendre des atteintes à sa liberté comme elles se produisent partout ou l’islam s’installe. L’ennemi principal finalement, c’est toute cette frange de la population déjà dhimmisée qui refuse d’admettre ce qui devient de plus en plus évident.  Pour ces idiots utiles, nous restons les fâchos comme au bon vieux temps. Les pauvres fous.

Je vous laisse lire un article d'une association qui s'est constituée pour lutter contre cette volonté d'imposer sans tenir compte de l'avis des citoyens.

Gérard Brazon 

 

Conflans Sainte Honorine: le maire refuse la concertation sur le projet de méga-mosquée

La galaxie SITA est heureuse de relayer cet appel de l'Association de Défense de la Laïcité à Conflans (ADL).

 

Chers tous,
Nous tenons à vous remercier d'avoir apporté votre soutien à ADL.
Votre action a permis de :
* amener le maire à faire des déclarations sur le sujet auprès de ses administrés et dans la presse.
* d'éviter la construction de la mosquée dans la zone pavillonnaire  du Plateau du Moulin
* de légitimer l'existence d'ADL et d'un mouvement citoyen (des centaines de signatures à ce jour)
Toutefois le maire ne nous pas entendus sur notre demande principale à savoir une concertation avec les Conflanais et les Conflanaises et un audit sérieux du projet.
Le projet de mosquée gigantesque se fera finalement en zone des Boutries sur 4 000 m2  (ce sera l'une des plus grandes de France) avec l'appui  remarquable de Monsieur Philippe Esnol, Maire de Conflans. En effet, la cession du terrain va être enterrinée au Conseil Municipal lundi prochain , le 27 septembre après des petits arrangements effectués cet été à l'insu des administrés QUE NOUS SOMMES.
Ce projet aura des répercussions irréversibles sur l'ensemble de notre ville.Nous sommes tous concernés ! C'est pourquoi ADL a besoin de votre soutien.

1- Manifestez votre désapprobation auprès du cabinet du maire  en appelant le : 01 34 90 89 11.
2- Assistez au prochain conseil municipal car tout s'est accéléré en catimini cet été et c'est une des dernières chances de faire entendre votre voix.
Rendez-vous à 20h45 devant l'escalier de la mairie ce lundi 27 septembre 2010.

Citoyens, faîtes entendre votre Voix !
 Association de Défense de la Laïcité à Conflans
 Pour rester informés, visitez votre site : http://adlconflans78.over-blog.com


A lundi,
ci-joint la procédure déployé par le Maire

 

CESSION D’UN TERRAIN SIS RUE LEONARDO DA VINCI DANSLA ZAC DES BOUTRIES

La commune est propriétaire d’une parcelle de terrain nu cadastrée section AD n°922p d’une superficie de 4 000 m² (lot A) située dans la ZAC des Boutries au fond de la rue Léonardo da Vinci.

L’association la Plume, 31 rue de Pologne 78700 Conflans-Sainte-Honorine, a sollicité l’acquisition d’un terrain communal afin d’y réaliser un lieu de culte musulman.

Conformément à l’article L2241-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, le Conseil Municipal doit délibérer en cas de cession d’immeubles ou de constitution de droits réels immobiliers sur les conditions de la vente et ses caractéristiques essentielles. Conformément à l’article L3221-1 du Code général de la Propriété des Personnes Publiques, la direction des services fiscaux a été sollicitée en vue de ce projet de cession par courrier recommandé avec accusé de réception en date du 23 juillet 2010. Le délai d’un mois étant écoulé, l’avis est réputé favorable et le Conseil Municipal peut délibérer sur les conditions de cette cession.

L’Association la Plume propose d’acquérir le terrain à hauteur de 100 euros le m², portant la transaction à 400 000 euros.

Il est proposé au Conseil Municipal de se prononcer sur ce projet de cession.

 

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré,

APPROUVE la cession du terrain viabilisé cadastré section AD n°922p d’une superficie de 4 000 m² sis rue Léonardo da Vinci au prix de 400 000 € à l’association la Plume,

AUTORISE l’association la Plume a déposé un dossier de permis de construire en vue de la réalisation de son projet de lieu de culte musulman sur le terrain communal,

AUTORISE le Maire ou son représentant habilité à cet effet, à signer :

- un compromis de vente, sous réserve de la condition suspensive concernant l’obtention du permis de construire pour la réalisation de la construction,

- tous les actes ou documents nécessaires pour finaliser la procédure de cession, et notamment la signature l’acte authentique qui sera passé en la forme notariée,


Association de Défense de la Laïcité à Conflans.

Pour rester informés, visitez votre site : http://adlconflans78.over-blog.com

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

carlesen 04/10/2010 09:07



Un article envoyé à mediaseine qui a été un peu écourté par le webmaster mais qui situe  bien le problème


http://www.mediaseine.fr/Conflans-Sainte-Honorine-Oui-a-la-02073