Société: A t'on encore le droit de dire que des franco-Algériens n'aiment pas la France.

Publié le 16 Juin 2010

            Un courrier de Michel qui a fait un petit travail de recueil d'informations que vous ne trouverez pas sur vos télévision nationale ni même vos radios préférées. A cette lecture, on se pose tout de même des questions sur le fait que les autorités policières et judiciaires voire gouvernementales ne disent rien. Autrefois, la gauche sous la troisième république aurait condamnée sévèrement ces actes, punie des travaux forcées les auteurs. Autre époque autres moeurs.

Gérard Brazon

 

A Roubaix: la scène se passe la soir du match Algérie - Rwanda. Dans ce cas, les faits sont beaucoup moins visibles. Au depart de la vidéo vous pouvez apercevoir le drapeau francais sur la droite de l'ecran, le Drapeau est rapidement incendié puis piétiné. On peut entendre la foule scander: "Nique la France".
http://www.youtube.com/watch?v=y-jIP9UHze0&feature=player_embedded
---------------------
A Paris: Dans ce cas, je ne sais pas si ils ont réellement brûlé le drapeau. Mais on entend clairement une injonction: "Brûle de drapeau"
http://www.youtube.com/watch?v=UMhcnSm8H6k&feature=player_embedded
---------------------
A TOULOUSE:  il y a 7 mois (foot Egypte - Algérie)
"La scène se déroule le soir du 2ème match Egypte-Algérie, à Toulouse, sur la place du Capitole, la Mairie.
Comme bien souvent, un très grand nombre de personnes issues des "minorités" étaient regroupées en masse. Comme toujours, un fort effectif de Police était déployé sur place. "Au cas où". Des jeunes (désoeuvrés, évidemment. Les pauvres !) ont escaladé la façade pour accéder aux drapeaux. Il y avait le drapeau européen (bien entendu), le drapeau de la croix Occitane et (quand même) le drapeau Français. Les jeunes ont enlevé un drapeau.
Devinez lequel ? Notre drapeau national, évidemment !
Mais que fait la Police ? Eh bien, devant la foule de nombreux badauds, les policiers ont reçu l'ordre de ne pas intervenir.
Mais ce n'est pas tout. Les jeunes ont disposé un drapeau algérien à la place du drapeau Français.  Ils ont brulé le drapeau Français sur la place du Capitole, à Toulouse, France. Tout ça devant plus d'une cinquantaine de Policiers dégoutés.
Aux demandes répétées par radio des fonctionnaires de Police pour intervenir, il a été répondu par la hiérarchie que ces actes étaient "festifs".
Un policier à Toulouse.

 

A LYON: Les supporters algériens brûlent des drapeaux français pour fêter leur victoire ! Le député UMP de Saint-Priest, Philippe Meunier, a dénoncé jeudi dans un communiqué:

           les actes de délinquance» commis en France par des supporteurs après la qualification de l’Algérie pour le Mondial-2010, évoquant notamment « des drapeaux français d’un monument aux morts arrachés puis brûlés. Des drapeaux français d’un monument aux morts arrachés puis brûlés, des policiers blessés, des voitures incendiées, des magasins et des bus caillassés par des supporteurs de l’équipe nationale d’Algérie dans les différentes villes du département du Rhône et de France: assez !

Villeneuve-Saint-Georges 

Un drapeau français brûlé et remplacé par un drapeau algérien dans la soirée du 13 juin 2010. (Foot Slovénie - Algérie ) Le drapeau français accroché sur la façade de la mairie de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) a été brûlé dans la nuit de dimanche à lundi, et remplacé par un drapeau algérien, a-t-on appris lundi 14 juin de source policière. Les faits ont été découverts ce jour à l'ouverture de la mairie, a précisé cette source. La mairie a annoncé avoir immédiatement déposé plainte.

Michel

 

Un envoie de Bruno Th

Drapeau-brule.jpg

 

 De Drzz.info

  

Des Algériens devenus colons arrogants

- Par Michel Garroté

- Mardi 15 juin 2010 – 3 Tammuz 5770

- Dimanche, l'Algérie a perdu un match de football, contre la Slovénie, au mondial, en Afrique du sud. Pour fêter cette défaite de l’Algérie, un drapeau français a été brûlé (1) sur la façade de la mairie de Villeneuve Saint Georges, dans le Val de Marne, en France et remplacé par un drapeau algérien. La mairie a porté plainte. Les médias n’en parlent (presque) pas. Et (presque) personne ne manifeste contre cet acte digne de colons arrogants.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/06/14/97001-20100614FILWWW00442-le-drapeau-d-une-mairie-brule.php

 

 

Voici ce que me réponds le FIGARO à mon commentaire.

 

Bonjour Gerard Brazon,

 

Votre message a été modéré. Votre contenu ne respecte pas la charte de modération lefigaro.fr.

Concileo : modération refusée
Lire la charte de modération lefigaro.fr
Message posté le 15/06/2010 à 19:25
Sur l'article :

Le drapeau d'une mairie brûlé .

Rappel de votre message :

Comment ne pas être effaré par la haine de la France de ces "français" de papier. Comment les appeler autrement? Ils n'ont qu'une seule patrie. l'Algérie. Je propose au lieu d'une amende, qu'ils soient déchu de leur nationalité française. Ce sera donc en tant qu'immigré qu'ils devront répondre de leurs actes en cas de récidive.
Gérard Brazon
htpp://puteaux-libre.over-blog.com

L'équipe d'animation de la communauté Mon Figaro

(Merci de ne pas répondre à ce mail. En cas de besoin, reportez-vous à la charte de participation du Figaro.fr http://www.lefigaro.fr/charte_moderation/charte_moderation.html)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis Claude 18/06/2010 08:20



mais que croyez vous???? a part quelques vieux Algériens de souche tous les jeines nous detestent et ne pensent qu'a une chose nous exploiter et maitenant révent d'une colonisation  a
l'envers.


tiens le zizou national vous avez vu ou il regardait le dernier match de son équipe car l'autre (celle de France)c'est pour le fric.....au milieux des siens si c'est pas un signe ça...


FCF



patrick cojean 16/06/2010 15:49



Villeneuve-Saint-Georges 


Un drapeau français brûlé et remplacé par un drapeau algérien dans la
soirée du 13 juin 2010. (Foot Slovénie - Algérie
) Le drapeau français accroché sur la façade de la mairie
de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) a été brûlé dans la nuit de dimanche à lundi, et remplacé par un drapeau algérien, a-t-on appris lundi 14 juin de source policière. Les faits ont été
découverts ce jour à l'ouverture de la mairie, a précisé cette source. La mairie a annoncé avoir immédiatement déposé plainte.


 


 


Ce n’est pas le glorieux drapeau français qui a été lâchement incendié.


Non, révèle tout juste Le
Parisien, alors même que Google Actualités recense une cinquantaine d’articles déjà publiés sur le sujet, tous respirant une semblable consternation face à l’odieux attentat :
« Ce n’est pas le drapeau français qui a été brûlé, mais celui… de la ville ! C’est ce que vient de reconnaître, cet après-midi la municipalité. »


Un bête oriflamme local et non l’étendard national : autant pour le symbole…



Gérard Brazon 16/06/2010 15:26



@ Patrick. Toujours ces parallèles qui vous
obsèdent. Si je vous suis bien, nous ne pourrons plus jamais interdire, sévir, contrer, punir tout ce qui va à l’encontre de notre société, de nos mœurs, de nos lois, de nos traditions, de nos us
et coutumes sans qu’à chaque fois vous fassiez un parallèle avec l’occupation allemande, la collaboration avec les nazis, le maréchal Pétain, bref avec des épisodes qui ne furent pas glorieux
j’en conviens. Vous êtes-vous posé la question sur la manière que traiterait l’Algérie des franco-algérien qui s’amuseraient à brûler un drapeau algérien après l’avoir descendu du fronton de la
Mairie d’Oran ou d’Alger. Mais là, vous ne trouverez pas de parallèles. Car forcément, l’Algérie étant victime dans votre esprit ne saurait se conduire d’une manière inconvenante et en aucun cas
d’une manière égale à ceux des anciens et vilains colonisateurs, anciens collaborateurs et j’en passe.


Tout cela pour dire que je suis parfaitement conscient que retirer la nationalité à des gens pour qui elle n’est pas importante n’a
rien à voir avec le fait de retirer celle-ci à des familles dont certaines avaient plusieurs siècles d’existence sur le sol français. A d’autres, dont les pères et frères avaient combattus dans
les tranchées de 14-18 ou à des réfugiés venant d’Allemagne ayant fuit les persécutions nazis.


Vous avez des raccourcis qui sont désastreux mais démontre que vos connaissances en histoire se limite à l’écume des choses. Il ne
suffit pas d’énumérer des dates, des faits, des attitudes pour se croire investi de la science. Encore faut-il comprendre et ajuster. L’histoire n’est pas une science exacte mais seulement des
repères pour éviter de la répéter les erreurs si possible. Pour autant, confondre volontairement et amalgamer des « franco »-algériens qui abaissent et brûlent un drapeau voire le
remplace par un étranger au pays ne peut se comparer à une rafle et à la déportation. Ce qui était la raison ultime du retrait de la nationalité in fin.


Vous avez de drôle de méthode. Vous me faîtes penser à ces communistes d’après guerre qui imposaient à toutes forces et manipulaient
l’histoire. Ces fameux 75 000 fusillés, le parti de la résistance et autres fadaises qui, en fait, tentaient de faire oublier l’essentiel : la trahison du parti communistes. La
collaboration de ce parti avec les nazis jusqu’en juin 1941. Et puis ce magistrale fait d’arme que fût l’assassinat dans le dos d’un jeune aspirant allemand à la station Barbés par un militant
communiste appelé pompeusement Colonel Fabien. Ce haut fait d’arme coûta la vie à plusieurs dizaines d’otages de la barbarie. Le parti communiste le savait. Il est complice des nazis dans cette
exécution d’innocents.


Mais on s’éloigne dans la chronologie mais pas dans votre manière de lire l’histoire.


 


Je persiste et signe, je souhaiterai retirer un poids sur le cœur de ces algériens qui ont la double nationalité contrainte et forcée.
Soulageons ces algériens. Rendons à ces hommes leur réalité de simples immigrés. Retirons-leur la nationalité française qui leur pèse. Faisons œuvre de charité.


Gérard Brazon


 



Happy Culteur. 16/06/2010 14:42



Oui Patrick et pour de mauvaises raisons à l'époque, on est bien d'accord mais ce que veut dire Gérard Brazon me fait abonder complètement dans son sens et je pense que c'est pour çà qu'il
ne faut pas faire de parallèles malheureux entre des gens poursuivis uniquement par idéologie et ceux qui nous crachent dessus avec un passeport Français les jours pairs et un passeport étranger
les jours impairs !



Patrick Cojean 16/06/2010 14:19



Ce que je voulais dire en faisant ce rappel historique c'est que seul le gouvernement de Vichy avait osé destituer des personnes de leurs nationalités françaises.


 



Happy Culteur. 16/06/2010 13:02



@ Patrick Cojean.


1) Il ne me semble pas que les Juifs de 40 nous crachaient sur la gueule et faisaient brûler ce qui restait des drapeaux Français ; les mesures prises contre eux étaient donc uniquement
idéologiques, imposées par l'occupant et non pas suite à des comportements hostiles (euphémisme) comme ceux cités dans l'article !


 


2) La France de 40 était un pays militairement vaincu même en zone dite libre* grâce à des gens de gauche qui n'avaient rien voulu voir venir ou par ceux plus clairvoyants quoique de gauche
qui dans les années 30 n'avaient pas le caractère pour résister à Monsieur Hitler comme on disait à l'époque de peur d'aggraver les choses (ils étaient effectivement bien de gauche) !


Un peu comme avec les islamo-nazis d'aujourd'hui !


 


3) Alors s'il vous plaît, ne vous servez pas de l'Histoire pour la présenter de façon biaisée et ainsi nous servir des arguments fallacieux à la mode TF1 !


Merci par avance.


 


* Savez-vous que néanmoins, les Juifs de la Zone Libre n'ont jamais porté l'étoile jaune jusqu'à ce que les Allemands envahissent celle-ci en Novembre 42 ! Et ce sur ordre de Pétain malgré la
pression allemande.


Pétain sur qui tout le monde tape allègrement aujourd'hui en "oubliant" que les vrais responsables du désastre de 40 se sont courageusement barrés après lui avoir remis les clefs de la taule !
Mais tant mieux ; c'était çà ou un Gauleiter comme en Pologne !!!


Et respect aussi à De Gaulle qui lui, depuis Londres, a organisé la continuité de la guerre autrement puisque la France était écrasée !


Les autres sont symbolisés par le traître communiste Thorez qui a déserté pour se réfugier à Moscou, sa Maison Mère ; çà aussi, on l'a oublié !


La fin de cette épopée ? C'est que ce sont toujours les Vainqueurs qui écrivent l'Histoire !



Patrick Cojean 16/06/2010 11:49



"Je propose au lieu d'une amende, qu'ils soient déchu de leur nationalité
française."


bonne idée !


et on pourrait réfléchir à la création d'une commission spéciale chargée de
statuer sur la déchéance de ces mauvais français. Comme celle présidée parRaphaël Alibert, le ministre de la "Justice" de Pétain. Triste individu qui, à partir de 1940 revint sur la
naturalisation de 500 000 étrangers (dont 40% de juifs) et en mettant en place un véritable système de "dénaturalisation" pour revenir sur notre code de la nationalité.


De mieux en mieux Monsieur Brazon !