Société et foot: Mais où est passé Franck Ribéry dit "bilal"

Publié le 24 Avril 2010

              Qui a des nouvelles du pieux Franck Ribéry? Depuis quelques jours, il semble avoir disparu des écrans radars. Le sportif français le plus admiré par les footeux de France fait silence radio. Pourtant, il n'a pas toujours été silencieux. Voici l'extrait d'un article de Pierre Cassen de Riposte Laïque qui devrait mieux vous faire comprendre ce qui anime véritablement et donne du courage à ce vaillant joueur. Ce n'est pas le fait de porter le maillot de l'équipe de France, ce n'est pas l'idée de faire gagner un championnat à la France, même pas pour la légion d'honneur (et sa rente mensuel ), ou les revenus colossaux sans compter les contrats publicitaires... Autant que les footeux le sachent, ce n'est même pas pour eux non plus. Pour le savoir, lisez l'extrait!

 Gérard Brazon 

 

 

 (...)  Mais serait-il vraiment possible que le plus pieux des joueurs français soit allé régulièrement "aux putes", comme on dit trivialement, même si, en l’occasion, c’est dans un lieu chic, fréquenté par le show biz parisien et les sportifs, et pas dans un sordide hôtel de pauvres ? Nous avons peine à y croire, tant la foi de Franck Ribery parait sincère, comme l’atteste ce voyage qu’il a spécialement effectué à La Mecque. (3)

               "C’est l’islam qui me donne ma force sur le terrain" a affirmé "Frère Bilal", lors d’un entretien accordé à une revue musulmane. (4) "Le plus important est que ma famille se sente bien et en bonne santé. Tout le monde sait que je suis marié à une femme française de confession musulmane, Wahiba, et que mes deux filles, Hiziya, 3 ans, et Shahinez, 7 mois, portent des prénoms arabes. Je m’appelle Bilal et je suis musulman, et c’est très bien accepté ! Quand je fais ma prière au club, mes partenaires respectent cela. Quand je suis arrivé ici, le club a vraiment fait des efforts incroyables : par exemple, tous les jours, la viande halal m’est proposée aux repas. Avec Zizou, à la Coupe du monde, on parlait aussi de l’Algérie. Il était content que j’y aille et j’étais moi-même touché qu’il ait pu se rendre dans le pays des siens peu de temps après moi".

Pas étonnant, après de tels propos, que "Frère Bilal" soit le seul joueur français, avec Anelka, autre musulman affiché, à ne pas être sifflé, au Stade de France, quand notre équipe nationale rencontre le Maroc ou la Tunisie.

Certes, pour avoir lu le dernier livre du champion du monde 1998 Emmanuel Petit, nous savions que des réseaux de prostitution de luxe, autour des internationaux français, existaient. Mais nous pensions, dans toute notre candeur, que seuls les mécréants les fréquentaient. Nous avons donc peine à croire qu’un joueur si pieux, si imprégné de l’esprit du Coran, ait pu avoir eu des relations coupables, hors mariage, avec une mineure d’un pays musulman, quand sa religion prône aux femmes de porter le voile pour qu’elles ne suscitent pas de concupiscence chez les hommes, et les condamne à mort en cas de rapports sexuels adultères (...)  Lire l'ensemble ICI

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

Jacques COUTELA 26/04/2010 09:36



Ce délinquant multirécidiviste à peut-être été lapidé par ses frères musulmans pour adultère???



Duchnock 25/04/2010 15:32



En terre, dite sainte, (si elles existe) où d'ailleurs il serait bon qu'il aille avec ces gambettes proportionnées sans doute au cerveau, pour y appliquer sa religion favorite, il devrait être
'lapidé'. Nous en terre de démocratie, de valeurs républicaines, de défense laïque et républicaine il sera peut-être condamné pour détournement de mineure. Nous demandons qu'il soit 'liquidé' de
l'équipe de FRANCE. Quel bonheur pour lui si il pouvait aller 'jouer' au Maroc.