Société française: Le débat Caroline Fourest et Tarik Ramadan.

Publié le 24 Novembre 2009

Voila LE débat attendu depuis longtemps! Caroline Fourest et Tarik Ramadan. Nous connaissons bien ces deux personnages qui n'ont pas leur langue dans la poche.
- L'une revendique sa liberté de paroles, sa libre expression, sa condition de femmes, sa laïcité et sa sexualité.
- L'autre est un "frères musulman" qui essaye de rendre compatible l'islam à la république française malgré qu'il n'a pas condamné clairement la lapidation des femmes adultères.

Je vous laisse à lire un commentaire d'un imminent éditorialiste du FIGARO qui nous rappelle quels sont les vrais enjeux dans ce pays ou nos intellectuels ont peur de ce qu'ils pensent et même parfois de leurs ombres. Ou la plupart des politiques s'autocensurent au nom des élections prochaines. La France n'étant pas vraiment leur premier soucis! 
Voici ce que dit de ce débat Yvan Roufiol 
Dans ce concours d'aveuglement, la féministe Caroline Fourest mène, d'une manière parfois contre-productive, un combat néanmoins utile pour dévoiler le vrai visage du prédicateur islamiste Tariq Ramadan, qui veut se faire passer pour un modéré.
Lundi soir chez Frédéric Taddei (France 3),
elle a su rappeler et maintenir le lien qui unit l'habile "réformateur" au courant totalitaire des Frères musulmans : une organisation créée par son grand-père et dont le Hamas palestinien se dit "l'une des ailes", dans sa charte qui, elle, appelle tout bonnement à "tuer les juifs". (Gaza, le grand mensonge, Claude Moniquet, Éditions Boîte à Pandore). Homme d'ambiguïtés, Ramadan utilise l'idéologie multiculturelle, que se gardent d'adopter les pays musulmans, pour inciter ses "frères" et "sœurs" d'Europe à "défendre l'éthique universelle de l'islam". Il est un des freins à la réelle et entière intégration de nombreux musulmans. C'est d'ailleurs cette réalité, qui contredit le discours gnangnan sur le métissage, qui se révèle à l'occasion de matchs qui substituent une solidarité ethnico-religieuse à un enjeu sportif. Mercredi soir, après la victoire 1-0 à Khartoum, un séparatisme culturel s'est affiché dans les rues de France, soulignant le problème que crée l'immigration pour l'identité nationale.


Je vous laisse écouter cette vidéo et vous faire votre idée sur ce formidable hold up de la pensée républicaine par un fondamentaliste avec la complicité de beaucoup de nos médias béats !
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article