Société: la burqa, les députés et la mission parlementaire.

Publié le 26 Janvier 2010

               C’est aujourd’hui que la commission sur le « voile intégral » remet son rapport. Ses travaux de réflexion seront bientôt publics et feront la une des journaux.

La gauche criera au scandale comme d’habitude, la droite ne voudra pas présenter une image de conservateurs coincés et l’ensemble de la population attendra qu’ils de mettent d’accord pour prendre une décision.

Une simple recommandation ou une loi ?

Il faut d’abord savoir que tous les partis politiques n’ont pas présenté leur contribution à ce débat. C’est le cas des Verts, du MoDem et du Front National.


Pour les Verts
 
: Cécile Duflot nous dit : « Cela me heurte humainement en tant que femme et féministe. Mais comment on résout cette difficulté, je ne sais pas ». Fort de ce constat elle se met la tête dans le sable et attend que d’autres décident pour elle en se réservant sans doute une critique facile de la décision prise par la suite. Ah c’est beau la verdure. Ils savent prendre des décisions chez ces gens là ! Heureusement qu’elle est féministe. Plutôt inquiétant lorsque ce sera un problème d’écologie dans l'avenir.

Pour le MoDem : « Il y a dans l’orbite de Nicolas Sarkozy des gens qui rêvent qu’on se serve de ces sujets pour des bénéfices nationaux » affirma François Bayrou. Lui ne voit plus que des complots autour de lui. Complètement tourné sur 2012, tout est bon pour se faire la peau de Sarkozy. Les plus malins se font la belle. Indigestion d'oranges. Il est vrai que l’orange acide à fortes doses fait beaucoup de dégâts.

Pour le Front National : Jean Marie le Pen nous dit « Il me semble pas nécessaire de faire une loi. Les règlements de police suffisent »  Dans l’état ou la Police est, je la vois mal appliquer de simples règlements sans risquer d’être accusée d’atteintes à la liberté et de se voir remis en place par la Justice, les préfets et la hiérarchie qui fera savoir aux policiers scrupuleux ou voulant faire son travail qu’il devrait faire comme si il n’avait rien vu au nom du classique pas de vague  que connait bien le socialiste Lionel Jospin lorsqu’il botta en touche vers le Conseil d’état lors de l’affaire du voile. Jean Marie le Pen devrait le savoir. Il va finir par récupérer les voix des salafistes et des intégristes musulmans s’il perdure sur cette voie.

Pour l’UMP : « Nous pensons que combattre le voile intégral est une excellente manière de combattre l’islamophobie » dit Xavier Bertrand. C’est une réponse claire, précise. L’UMP est dans le sillage de Nicolas Sarkozy et souhaite l’interdiction du voile intégral. Dont acte. A charge de voir les députés allaient au bout de la démarche et qu'aucun ne cherche à se défiler.

Pour le Parti Communiste : « Une loi contre le port de la burqa ne ferait que stigmatiser une communauté dont les femmes seraient celles par qui le mal arrive »  proclame Marie georges Buffet. Du pur jus « langue de bois ». Comme au bon vieux temps des soviets. Au nom de la femme qu’il ne faut pas stigmatiser laissons les femmes porter le voile intégral pour qu'elles ne soit encore plus condamner à apporter "le mal". De plus, ce petit parti parle de communauté alors qu’il n’y a qu’une seule communauté : la Française et qu’importe l’origine de ses membres. Ce discours démontre combien ce parti politique est obsolète face aux défis d’aujourd’hui.

Pour le Nouveau Centre : Hervé Morin déclame Nous proposons une résolution parlementaire ayant pour objet la définition du « vivre ensemble  français » (sic) dans un contexte global et apaisé. Plus fort que le Nouveau Centre dans le politiquement correct tu meurs ! Je ne suis pas sûr d’avoir tout compris ce qu’il y a dans le Centre. A priori, rien de bien nouveau.

Pour le Parti Socialiste : Le PS n’est pas favorable à une loi de circonstance, inapplicable, qui n’aurait pas d’efficacité et pourrait s’avérer contraire aux principes constitutionnels. C’est Martine Aubry femme au demeurant qui le déclare.

Décidément, à Gauche les femmes ne font pas de cadeaux aux femmes semble t’il. Plutôt que de voir dans le port de la burqa la main des fondamentalistes, celle de femmes en faiblesse, en manques de repères, sous domination de la famille, du mari, de femme en recherche d’absolu du fait d’un milieu familiale explosé, de femmes sans culture ou n’ayant pas de conscience politique féministe, de provocatrice en mal d’existence, la gauche y voit un complot de la droite pour la déstabiliser. Dans peu de temps, elle soupçonnera la Droite d’avoir fait porter la burqa à des militantes de l’UMP. Rien que pour l’embêter.
                Bien entendu, le Parti Socialiste a enfourché le cheval de l’identité national pour s’interdire de se prononcer sur la burqa ou le niqab. C’est tellement plus facile.
Ah quelle aubaine ce débat sur l'Identité Nationale qui,  pour la Gauche, décomplexe le p'tit blanc et fait remonter la xénophobie et le racisme forcément naturel du franchouillard. La Droite serait décomplexée disent-ils? Si c'était vrai cela se saurait !
Pour l'instant, je ne vois que des français qui n'osent pas dire leur mal-être et sont tétanisés par la peur d'être entendu. Ils s'interdisent encore de dire, tenir, affirmer un propos que le politiquement correct n'a pas valider.
Que la Gauche se rassure, les français sont encore sous la chape de plomb de la bien pensance. Rare sont les blogs ou la presse qui défient les poncifs et les vérités affirmées de la Gauche.
Un voyou reste un jeune. Point barre. Un flic mort n'a pas la même valeur médiatique que celle d'un jeune délinquant. Qu'on se le dise. 

           Alors la burqa a de beaux jours devant elle ?
Le niqab sera-t’il la norme dans les cités ? Encore une fois, la Gauche se trompe d’époque et de combat. La femme appréciera cette trahison.

Le problème de la burqa n’est pas un problème religieux, c’est un problème de liberté, de dignité de la femme. Ce n’est pas un signe religieux, c’est un signe d’asservissement, c’est un signe d’abaissement » disait Nicolas Sarkozy le 22 Juin 2009. Tout est dit dans cette déclaration.


            Entendre une femme portant le niqab et le visage recouvert dire « qu’elle sauve son âme et qu’elle ira au paradis d’Allah directement » en se condamnant à l’enfermement relève de la superstition. Pas de la religion. Aucun Dieu ne peut donner les instruments de la liberté et interdire l’usage de cette liberté. C’est une ineptie totale. Une maladie de l'âme.
Certains me disent que cela revient au même que pour les sœurs catholiques. Quelle inculture ! Car les sœurs se sont mariées symboliquement à Jésus et elles ont fait vœu de chasteté et de retrait de la société. Avec tous les drames humains, psychologiques, physiologiques que cela suppose. Bien loin du choix de la femme voilée musulmane soumise à son mari, à sa famille et à la société.

Cette volonté de main mise sur les libertés de la femme est la résultante d’une folie des hommes qui souhaitent assoir un pouvoir sans partage. La femme de France et d’ailleurs doit le savoir.

La femme est née libre est égale en droit à l’homme. Qu’on se le dise nom de Dieu. Y compris au Parti Socialiste ou il y avait autrefois, des femmes comme Elisabeth Badinter, Benoîte Groult qui savaient le dire et le faire savoir haut et fort. Elisabeth a parlé, le Parti Socialiste est sourd. Pourtant c'est une femme qui le dirige.

Les arguties juridiques sont indécentes. Même Guy Carcassonne constitutionnaliste que l’on ne peut taxer de Sarkozyste le dit : si une femme se présentait intégralement voilée dans mon amphithéâtre, je refuserai de faire cours, mais je serais plus à mon aise si j’étais en mesure de lui démontrer qu’elle commet une illégalité.
C’est toute la différence entre ceux qui ne seront jamais concerné dans leurs tours d’ivoires de la pensée correcte et ceux qui sont directement concernés dans leur quotidien comme les chefs de service, les directeurs d’entreprise, les commerçants, les DRH, les collègues de travail et autres.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article