Société et humour: La cigale et la fourmie modernisée et actualisée sur le Web. Au degré qui vous convient!

Publié le 23 Avril 2010

         Une fable de la Fontaine revu et corrigé par un auteur inconnu fait le buzz sur le net. cette formidable toile de l'information et de la désinformation oblige le lecteur à être attentif et à ne pas tomber dans les pièges faciles de tous les extrémistes. Cependant, si cette fable rencontre un certain succès, c'est surtout en rapport avec un malaise général des français par rapport à une politique qui ne varie pas depuis des années.

Je pense aussi à cette émission de "Complément d'enquête" ou des fourmis française sont obligées d'immigrer au Qatar, à Dubaï parce qu'elles ne trouvent pas de boulot en France. Parce qu'elles sont trop diplômées ou trop marquées par les origines des parents.

         Ces fourmis n'ont même pas eu le temps de construire leur maison. Ce ne sont pas les cigales qui les ont fait fuir. C'est la bêtise de gouvernements qui n'ont pas su les mettre en valeur. Celle d'associations qui ne voient, au travers des "origines" ou les "originaires" des clients pour vendre leurs prestations. C'est la France qui paient la facture finale en laissant partir ces fourmis laborieuses. C'est la France qui paient la facture en ne voyant et en n'écoutant que ces associations qui ne cessent de démontrer que "la France est indigne" et doit se repentir. Indigne d'avoir donné à ces défavorisés la même chance éducative que ceux qui s'expatrient aujourd'hui du fait de leurs prénoms ou de leurs origines. Comme je le disais encore il y a peu, les vrais jeunes défavorisés ne sont pas en France mais dans les banlieues de Bamako, d'Alger, en Somalie ou en Asie ainsi que dans les favelas de Rio!

           La France indigne? Comment pourrait-elle être indigne  envers tous ceux qui ont préférés être rangés dans la boîte des "défavorisés", des "déshérités" des " en situation difficile" alors que d'autres, ayant vécu dans les mêmes conditions, s'en sont sortis grandi, instruits mais au chômage et sont expatriés au Quatar ou à Dubaï.

         C'est là aussi la triste réalité d'un pays qui ne sait plus discerner ses enfants de toutes origines. Donc cette fable est à lire avec tous cela en toile de fond.

Gérard Brazon

 

La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule. Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver. La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue tout  l'été. Une fois l'hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie. La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et  demande  pourquoi la fourmi a le droit d'être au chaud et bien nourrie tandis que  les autres, moins chanceux comme elle, ont froid et faim. La télévision organise des émissions en direct qui montrent la cigale grelottante de froid et qui passent des extraits vidéo de la fourmi bien  au chaud dans sa maison confortable avec une table pleine de provisions. Les Français sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse souffrir cette pauvre cigale tandis que d'autres vivent dans l'abondance.

Les associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la fourmi. Les journalistes organisent des interviews, demandant pourquoi la fourmi est devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu'elle paie sa juste part.

 

La CGT , Le Parti Communiste, la Ligue Communiste Révolutionnaire, les Verts, le Modem, la Nouvelle Gauche , la Nouvelle Droite , le Juste  Centre, organisent des manifestations devant la maison de la fourmi. Les fonctionnaires décident de faire une grève de solidarité de 59 minutes par jour pour une durée illimitée. Un philosophe à la mode écrit un livre démontrant les liens de la fourmi avec les tortionnaires d'Auschwitz. En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l'égalité économique et une loi (rétroactive à l'été) d'anti-discrimination. Les impôts de la fourmi sont augmentés et la fourmi reçoit aussi une amende pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide. La maison de la fourmi est préemptée par les autorités car la fourmi n'a pas assez d'argent pour payer son amende et ses impôts. La fourmi quitte la France pour s'installer en Suisse où elle contribue à la richesse économique.  

La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée. Elle est en train de finir les dernières provisions de la fourmi bien que le printemps soit encore loin. Des rassemblements d'artistes et d'écrivains de gauche, se tiennent régulièrement dans la maison de la fourmi. Le chanteur Renaud compose la chanson Fourmi, barre-toi !

L'ancienne maison de la fourmi, devenue logement social pour la cigale, se détériore car cette dernière n'a rien fait pour l'entretenir. Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens. Une commission d'enquête est mise en place, ce qui coûtera 10 millions d'euros.
La cigale meurt d'une overdose.

Libération et L'Humanité commentent l'échec du gouvernement à redresser sérieusement le problème des inégalités sociales. La maison est squattée par des cafards qui ont organisé un trafic de marijuana et terrorisent la communauté.

Pendant ce temps là, les gouvernements se félicitent de la diversité multiculturelle de la France. La Cigale et le fourmi de la Fontaine revu et corrigé.

Auteur inconnu.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article