Société: La gauche bien pensante s'affole, les biens-pensants paniquent?

Publié le 14 Août 2010

 

La gauche s’affole, la gauche perd pied, la gauche dérape sur le terrain glissant de son antisarkozisme primaire.

La Une de l’hebdomadaire Marianne qui porte l’insulte envers un Président de la République à des degrés inégalés  démontre combien ces journalistes défenseurs de la veuve et de l’orphelin n’hésitent pas à écraser les fleurs de principes de justice, avec les chenilles de leurs chars de la bien-pensance.

1/ Ils pensent comme d’autres vont aux toilettes dès lors que c’est de la droite qu’il s’agit.

2/ Ils vilipendent comme d’autres vomissent dés lors que l’on parle de Nicolas Sarkozy.

3/ Ils écrivent comme d’autres font de la diarrhée du fait d’une indigestion.

 

Encore deux ans à tenir Mesdames et Messieurs les journalistes de Marianne. Pourrez-vous tenir encore sans vous liquéfier et vous vider sur place ?

 Car enfin, ce n’est pas l’idée de vos articles qui est condamnable.

Ce n’est par votre opposition systématique, outrancière et lassante qui me gène. Après tout, c’est la Liberté d‘expression. Je vous ai lu à l’époque où l’OTAN déversait ses bombes de la honte sur la Serbie. Depuis j’ai cessé de vous lire ou plutôt, comme disait Sacha Guitry, "Je vous lis d'un derrière distrait".

 

Puis-je vous dire, moi qui ne suis qu’un simple blogueur, que la Liberté sur les barricades ne vomissait pas. Elle était debout.

 

Intifada1S’en prendre au Président de la République qui est le représentant de la nation et par conséquent celui de tous les français est une indécence.

L’insulte est gratuite et fait référence aux propos du Président Nicolas Sarkozy concernant les « djeunes » qui sévices dans les cités. Ces « djeunes »  issus des banlieues « difficiles » voire « déshéritées » comme ils disent où, rompant avec les discours habituels, il les avait appelé « voyous » !

Marianne se sent bien dans cet élément. C’est gras, cela sent mauvais et tous les ans, nos paysans sans servent pour l’épandage. Ou est passé Jean François Khan ? 

 

Coiffeur voilée2

 

C’est Martine Aubry qui parle de République abîmée. Elle qui, dans sa ville organise des heures de piscine pour les femmes musulmanes au détriment de la république laïque. La France s’abîme dit-elle, quel plaisanterie. La France sera-t’elle plus belle lorsqu’elle sera recouverte de mosquées et que ses descendants, de sexe féminin, seront considérées comme des demi-citoyennes. Madame 35 heures ruineuse du Pays donne des leçons sans en tirer d’autres.

 

 

 

C’est Eva Joly qui accuse Nicolas Sarkozy de racisme d’état sous prétexte qu’il a tenu un discours ferme envers les Roms et en matière de sécurité. Cette juge qui est en partie coresponsable (puisque qu’elle fut  juge) de cette gabegie ou les délinquants, ces fameux voyous sortent plus vite des commissariats et des  prisons que les victimes déposant leurs plaintes. Avoir quinze ans, être dehors malgré 120 actes délictueux. Messieurs les juges de gauche du syndicat de la magistrature, Monsieur le procureur de Bobigny qu’en pensez-vous. Vous n’en dites rien ? Ah, les droits de l’homme sans doute ?

Cette gauche bien pensante, ces donneurs de leçons à tous vents qui ne vous écoutent pas tant ils s’écoutent et se convainc eux-mêmes sont des mouches du coche. Ils tiennent leurs discours, vibrionnent, confirment, affirment et sont à côté. A côté de la plaque, des réalités, des misères des cités, des douleurs de ceux qui vivent dans ces habitations, qui franchissent des halls d’immeubles la peur aux ventre, la peur de l’agression gratuite, ou celle pour un regard, une attitude, un geste.

Qu’en savent-ils ces bobos des beaux quartiers de Paris, Lyon, Marseille ou Bordeaux voire Toulouse. Ils leur restent le monde de Bisounours  et des grands yaca droit-de-l’hommiste.

           

         La sécurité est la première des liberté Mesdames et Messieurs de la gauche bien pensante. Pour avoir cette sécurité il faut parfois sévir, être ferme, être dur également. Quelle horreur n’est-ce pas !

Sans doute que la modification d’un service militaire obligatoire en service civil encadré aurait été une bonne chose. Passer une année ou deux à rendre service à la nation, aux collectivités auraient été plus profitables et auraient permis une mixité d’une région à une autre. Les plus durs auraient fait un stage de remise à niveau civique avec nos amis légionnaires qui sont la preuve vivante qu’une mixité réussie, cela marche avec la discipline.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis Claude 14/08/2010 18:24



Merci Gérard pour cet article qui a en plus le benefice de donner un début de solution a nos politiques pour traiter le probléme de la dilinquence des jeunes et moins jeunes........mais les biens
pensants vont vous traiter de facsiste et je ne sait quoi encore......deux choses qui seraient  faciles a réaliser lors des emeutes guerriéres que nous subissons de plus en plus et qui a mon
avis vont empirés a la rentree les caids ce sentant tellements forts vu les faibles sanctions voir relaxe pour tous ces voyous de bas etage.


la premiere lors de ces actes de guerre contre les institutions de la République Française


- mettre tous les etrangers dans le 1er moyen disponible et les renvoyer dans leur pays d'origine foutre leur merde


2 tous nos jeunes Français de papier les confier a nos amis de l'Armée Française et en particulier notre Légion Etrangére qui nous est enviée du monde entier pour ces faits de guerre et pour ces
faits exemplaires en temps de paix, la ils seront pris en mains par des hommes des vrais qui ont choisis la France et qui sont préts a mourrir pour elle toutes nationalités d'origine
confondues.oui un service dirigé serait surement une trés bonne chose...e ma foi aprés tampis pour ceux qui ne voudrons pas rentrer dans la légalité dela République en esperant que nos juges
fassent alors leur travail sans etat d'ame gocho et pour moi mal pensant


bon WK


Francis