Société: Les mères de famille méritantes, les médailles, et moi et moi...

Publié le 6 Août 2010

 

 

        Des nouvelles de Dijon envoyé par un lecteur qui me signale le fait que l'on décore encore les mères de famille en France.

          Je crois bien que ma mère avait eu cette médaille avec six maternités. Dans mon HLM, comme chantait Renaud, il y avait des familles nombreuses.

         Les Prieur étaient 8, les Blanchard étaient 12, les Boisset étaient 6 (de jolies gamines toutes blondes de mémoire), et d'autres. On se retrouvait tous en bas des immeubles pour jouer aux cow-boys, aux indiens et puis aux gendarmes et aux voleurs et même qu'il arrivait que l'on se mettait des baffes. Alors la mère nous tombaient dessus. Pas de ça ici. Pas d'histoire avec les voisins. Tout revenait dans l'ordre rapidement.

         50 ans après, je parle d'un temps qui ne veux plus rien dire pour beaucoup. Dans les HLM, il y a des tournantes, du deal, de la drogue, des tombés de camions, une économie souterraine, des gangs, des malfrats, des armes à feux, des couteaux, de la peur, la vraie, celle qui te fait pisser sur toi. A contrario, il n' y a plus de gendarmes, plus de postiers qui chahutait les mères aux foyers. Il n' y a plus rien que des zones ou c'est la loi du plus fort qui règne.

Ah si, il reste les médailles. Pour les mères de familles méritantes et un pauvre vieux con comme moi et d'autres j'imagine qui se demande ce qui a bien pu changer ce monde. 

Gérard Brazon

 

 

Dijon: Des mères méritantes médaillées

Les familles à l'honneur. Photo Martine Clément

zoom

Samedi après-midi, Françoise Tenenbaum, adjointe déléguée à la Solidarité et à la Santé, a procédé à la remise des médailles de la Famille française, salle de Flore.

Créée en 1920 par décret, modifié le 28 octobre 1982, la médaille de la Famille française est « une distinction honorifique décernée aux personnes qui élèvent ou ont élevé dignement de nombreux enfants, afin de rendre hommage à leurs mérites et de leur témoigner la reconnaissance de la Nation ».

C'est donc une façon de récompenser ces mères méritantes qui, par leur dévouement et leur abnégation, ont su assumer leur rôle, même si ces mères, quant à elles, pensent qu'il n'y a là aucun mérite.

L'instruction des demandes est réalisée par l'UDAF qui diligente les enquêtes. Les médailles sont attribuées par décision du préfet, l'avis du sénateur-maire ayant été préalablement requis.

 

C'est ainsi que vingt et une mères, devant toutes les familles réunies, ont reçu leur médaille. Huit médailles d'argent (six ou sept enfants) :

 Fatiha Benhalima, Fouzia Amezane, Fatima Boularess, Aïcha Hadj-Abderrahmane, Mama Lefdou, Fatima Loubbi, Rosaria Rutigliano, Aïcha Tasry.

Treize médailles de bronze (quatre ou cinq enfants) :

Saadia Ayar née Ayar, Saadia Ayar née Jabir, Medhia Bargaoui, Fatima Batta, Diane Brenot, Saâdia Brouzi, Fatima Et-Tellah, Nacéra Farsi, Fatima Haddache, Nathalie Lerbet, Zineb Oussghir, Stella-Cora Robert, Latifa Sabik.

Publié le 03/06/201O

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

muller marie-claire 07/08/2010 00:32



Je viens du blog De Yves Rioufol et je peux dire que "la marmite bout !!!!"il faut être conscient que dans les banlieues et ailleurs ça ne s'arrêtera plus cette violence


C'est voulu,c'est pour démoraliser les français et prendre leur place!!!!se sont les armes de l'islam comme du communisme:"Démoralisation,destabilisation,insurrection(voir sur Daily Motion la
vidéo sur Yuri Besmenov ancien du KGB)il sait lui!!!!!!



Gérard Brazon 06/08/2010 17:11



Qui vous parle de la Ville de Puteaux et de ses HLM? Autant que je sache et même si la situation est parfois tendue du fait de la proximité des cités de Nanterres dans le Haut de Puteaux, on ne
peut pas dire que les HLM de Puteaux ressemblent à ceux de Saint Denis, de Gennevilliers, de Villepintes des villes gérées à gauche par les bien pensants. Cela dit, à mon humble avis, les HLM de
Puteaux ne sont pas plus à l'abri que les autres. La situation change rapidement du fait d'un changement profond de sa population dans les HLM et les votes FN dans le Haut de Puteaux
sont le signe d'un malaise qui devrait être pris en compte par la Municipalité actuelle. Pour ma part, je l'ai signalé.


Gérard Brazon



catherine 06/08/2010 16:10



Balthazar semble découvrir ce qui se passe en HLM après lecture de l'article et croit que cela n'existe qu'à Puteaux. Pour avoir vécu longtemps en cité, je peux confirmer qu'une grande
partie de ce qui est écrit était effectivement la règle. Je me souviens notamment d'un charcutier qui avait reçu un coup de cutter et voyait lson agresseur, très vite relaché, les
narguer lui et son épouse .  Pourtant je n'habitais pas dans une ville sensible. Il y avait aussi souvent des jambes dans le platre dans les bandes de jeunes. Allez savior
pourquoi...


 Je pense qu'il serait sage que tout bourgeois aux grandes idées politiquement correctes aille vivre au moins 5 ans dans une vraie cité. Pas ILN, mais HLM. Je préconise que
l'expérience soit faite dès qu'il a des enfants en bas âge, la vie en célibataire qui entre dans son HLM uniquement pour dormir n'étant pas représentative du vécu réel des familles qui y sont à
vie. Scolarisation dans l'école ZEP etc. Ce serait la moindre des choses puor ne pas ressembler à cette gauche pharisienne constituée de ceux qui disent mais ne font pas, qui lient de
pesants fardeaux sur les épaules des hommes mais ne veulent pas les toucher du doigt. 
Pourtant, de ce que j'ai vu, ce sont bien les mêmes qui dès que l'école du quartier devient pour eux infréquentable ( souvent en raison de sa population mais ça ils ne vous le diront jamais),
trouve des raisons pour envoyer leurs enfants ailleurs; et déménager lorsque le quartier n'est plus assez bien pour eux si par malheur une cité s'est construite pas loin de leur pavillon
(mais ça aussi, ils ne vous le diront jamais). Ils se donnent bonne conscience et croient s'acheter leur m2 de paradis au ciel  par leur bulletin de vote et leurs beaux discours et
vous jettent un regard excommunicateur lorsque vos propos sont à l'opposé de leur paroles sirupeuses. Le pire c'est que souvent, ces tartuffes sont athées bien
que grand défenseur de l'islam depuis que l'immigré est devenu sa nouvelle peluche, le pauvre blanc, rebaptisé beauf,  n'étant plus assez exotique pour lui. Démodé.



baltazar 06/08/2010 13:08



Dans les HLM, il y a des tournantes, du deal, de la drogue, des tombés de camions, une économie souterraine, des
gangs, des malfrats, des armes à feux, des couteaux, de la peur, la vraie, celle qui te fait pisser sur toi.


 


Il se passe tout ça dans les HLM de Puteaux ?


 


Préoccupant !