Société: Un scandale mis sous silence des autorités mais aussi des "droits de l'hommisme"

Publié le 13 Janvier 2010

               Certains inconstants et autres inconscients munichois me diront que je fais une fixation. Je leur répond régulièrement que si des hommes comme moi avait fait une fixation avant guerre sur l'Allemagne nazi il n' y aurait pas eu la Shoa.
Ce n'est pas les alarmes qui ont manqué avant guerre mais bien le courage politique des gouvernants de l'époque. Ce sont les pacifistes d'hier qui sont les vrais auteur de  la guerre. Ils ont les mains blanches, mais ils n’ont pas de mains. disait Charles Peguy.
Le véritable auteur de la guerre est celui qui la rend inévitable. Il n’est pas celui qui l’a déclare mais celui qui la rend nécessaire. disait Montesquieu.
               Déjà j'entend quelques ricanements! Les mêmes que ceux de ces imbéciles qui se rangent dans les rangs des moutons et s'imaginent que c'est en se mettant la tête dans le sable qu'ils éviterons le pire. Moi, c'est la colère qui me gagne devant ces déficiences de la pensée conformiste.
               Voici un texte d'Yvan Rioufol du Figaro avec lequel je partage bien des analyses politiques et qui a son franc parlé. C'est l'un des rares journalistes qui osent encore s'exprimer s'en craindre les foudres des fondamentalistes. Il nous dit son "étonnement" que le prof Robert Redeker,
sur qui plane encore une menace de mort sous prétexte qu'il aurait offensé l'Islam n'a pas encore le droit de vivre en homme libre.
              Cet homme est sous protection policière lui et sa famille
. Il vit en reclus dans son propre pays dans l'indifférence du MRAP, de la LdH, de SOS Racisme et de toutes ses associations si promptes à bondir dès lors qu'il y aurait un semblant de discrimination. Toujours dans le même sens bien sûr. A quand une manifestation pour la Liberté de penser messieurs les censeurs.
               Voici un propos d'Aziz Begag qui ne fait pas le tour des gazettes de la gauche bien pensante française et pourtant: Voici ce qu'il a dit à un quotidien suisse Le Temps.
Dans 10 ans, on sera entouré de Chinois, alors il faudra que l’on se serre les coudes, les Français, les Arabes et les Africains, afin de protéger notre identité
Ce qui aurait été dénoncé par toutes les associations droits de l'hommiste de France si cela avait Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux, Jean François Copé, et d'autres du gouvernement n'est pas repris quand c'est un adversaire de celui-ci. Y compris quand c'est une tête de liste du MoDem.
Mais au delà, ses propos sont particulièrement choquants quand on sait que l'immense majorité des citoyens français d'origine chinoise ont un comportement exemplaire dans notre République. Ce n'est pas le cas pour d'autres.
La place des Parents, les Ancêtres, l'Honneur, la réussite scolaire et sociale sont des valeurs pour cette communauté.
Par ailleurs, les Cités du 13éme témoignent de ces valeurs. Il n' y a pas d'émeutes, de voitures brûlées, la sécurité est assurée. Paris 13 ne fait pas la une de la presse des délinquants. Ce sont ces valeurs qui  devraient inspirer les banlieues "défavorisées".  Azouz Begag semble l'avoir oublié lui qui est "chercheur" au CNRS.

Gérard Brazon

Extrait (Blog du Figaro)

          La France doit-elle craindre des attentats si le parlement vote l'interdiction de la burqa? "Je suis sûr, dans ce cas,  que nous aurons droit à un discours d'al-Zawahiri, le numéro deux d'al-Qaida, sur la chaîne de télévision al-Jezira comme il l'avait fait sur le voile", estime le juge antiterroriste Marc Trévidic, dans Le Journal du Dimanche.
Pour lui, "on assiste à une vraie poussée du fondamentalisme. La menace est éclatée et peut venir de partout". Y compris d'un agent de la CIA : l'un deux travaillait en réalité pour al-Qaida et s'est fait exploser récemment en Afghanistan, tuant  sept membres du renseignement américain. Samedi,  la vidéo-testament de cet agent double jordanien, Human Khalil Abu-Mulal al-Balawi,  a été diffusée par al-Jezira. Or c'est ce même homme qui avait lancé en 2006 une fatwa contre Robert Redeker, après un article paru dans Le Figaro dans lequel le philosophe français, se réclamant de Voltaire et de l'esprit des Lumières, s'en prenait à l'islam et à Mahomet.
Depuis, Redeker vit sous haute protection policière dans l'indifférence générale.

C'est de lui dont je voudrais parler ce lundi, après avoir brièvement évoqué son cas vendredi soir sur RTL, peu avant "On refait le monde". Car il est tout simplement scandaleux qu'un intellectuel français, oublié par l'opinion et lâché par une partie de l'intelligentsia, soit obligé de se cacher depuis plus de trois ans pour échapper à une sentence de mort lancée par des néofondamentalistes désireux de châtier un blasphème.
Voilà ce qu'il m'écrivait vendredi, dans un des échanges de mails que nous avons régulièrement depuis qu'il doit subir son exil intérieur : "Il n'est pas question d'avoir des habitudes fixes, de revenir habituellement aux mêmes endroits. Je ne connais pas le nom de mes voisins. Je me cache d'eux. Mon domicile n'est pas mon adresse postale. Je ne vais jamais faire les courses au même endroit (...) Généralement les clandestins se cachent des autorités. Mon cas est l'inverse : avec l'aide des autorités, je me cache de mes concitoyens. Je me cache de la société civile".
La suite sur le blog note d'Yvan Rioufol

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Burgonde 14/01/2010 18:45


Le 06.02 2009, Yazid Sabeg, déclare au journal le Monde : 
Il suffit, de regarder la couleur de nos assemblées et de nos entreprises, pour voir l'ampleur du probléme; c'est d'une pâleur, d'une blancheuir,et , c'est pas très
frais d'ailleurs"......
Quel silence assourdissant , de la part de nos redresseurs patentés il est vrai, qu'ils sont retournés à l'idée que ces vilains blancs qui en tout état de cause devraient se livrer
à une repentance, à laquelle, ils sont tant attachés à juste titre, en demandant pardon aux diverses communautés de ne pas être encore métissés.
Si, je puis me permettre un modesteconseil à ces2 grands intellectuels issus de notre diversité, lisez le livre de Malika SOREL : "Le PUZZLE DE L'INTEGRATON où notamment, elle
déclare :"Le droit du sol ,est une formidable machine à coloniser


Florent 14/01/2010 14:45


Azouz Begag n'est pas, je crois, contre les Chinois. Simplement il ne s'entend pas avant de parler.

Quand il était ministre, il nous avait annoncé une bonne idée de lui : pour aider les jeunes de banlieue, il fallait les inciter à apprendre le Chinois pour que, dans quelques années, ils aient un
avantage sur les classes favorisées.

Quelle idée ! Enfin, pourquoi pas. Mais qu'a-t-il fait (ou qu'aurait-il fait) pour y arriver. Ca m'intrigue...


Ch. Romain 13/01/2010 12:38


Bonjour, Gérard !

Concernant Azouz (et non Aziz) Begag, il semble que ses paroles étaient prononcées de façon ironique (ce que le journaliste suisse a confirmé) et qu'elles ont été retirées de leur contexte pour
alimenter un "buzz" dont la finalité politique n'échappera à personne.

Concernant M. Redeker, je suis de votre avis sur le côté scandaleux de l'oubli dans lequel il végète. Mais n'était-ce pas déjà le cas pour Salman Rushdie ?

Amitiés,

Ch.


Gérard Brazon 13/01/2010 13:24


Salman et Redeker sont un même et seul combat. Un même oubli un peu lâche devant le peuple et les institutions. C'est dans ces moments là que j'ai honte qu'il n' y ait pas un pouvoir, des médias,
des intellectuels, un parti politique, une association qui s'élèverait contre ce déni de justice. La peur est mauvaise conseillère et n'aboutit qu'à la dictature.
Bien à vous Christian.
Merci de votre commentaire. Gérard