Société:Une photo nominée par la FNAC de Nice. Un homme se torchant avec le drapeau français.

Publié le 29 Mars 2010

Quand un photographe s'autorise toutes les "libertés"! Quand un homme pousse le mépris du symbole d’un pays et au-delà, de celui d'un peuple à ce niveau, on pourrait s'imaginer que les limites sont atteintes.

Quand un jury de "professionnels" mis en place par la FNAC de Nice félicite l'auteur de cette insultante photo, on mesure mieux à quel point de déliquescence morale certains sont descendus. Désormais, siffler l'hymne national ne suffit plus, descendre d’un édifice public le drapeau pour le remplacer par un autre non plus. Maintenant on nomine une photo ou un homme se torche avec le drapeau français. Celui de la révolution, celui des morts pour la France, celui qui flotte sur l'Elysée et sur tous les bâtiments publiques. Le même qui flotte en Afghanistan en ce moment.

            Est-ce qu'il y aura une plainte des autorités française, de l'Armée, de la Préfecture, de la Mairie de Nice contre l'auteur, un dénommé Frédéric Laurent, ou contre la FNAC? J'en doute fort.

L’affaire Eric Zemmour a défrayé les chroniques de tous les médias. Celle-ci n’aura fait qu'un entrefilet dans quelques journaux. Ne nous étonnons pas que les citoyens  français se détournent de plus en plus de leurs représentants politiques si rien n'est fait après tous les beaux discours.
Et si les Niçois faisaient la grève de la FNAC?

Gérard Brazon
Voici ce qu'en dit Riposte-Laïque dans son dernier numéro par Maurice Vidal.


REPUBLIQUE LAIQUE ET SOCIALE vendredi 26 mars 2010, par Maurice Vidal 
(...) Que faut-il donc dire ? Du mal de la France – évidemment ! –, pays raciste, colonialiste, nationaliste et pétainiste ! Du mal de la France, parce que les Maghrébins et les Africains y sont discriminés. Du mal de la France, parce que les Indigènes de la République sont la preuve vivante d’un colonialisme toujours présent, mais savamment dissimulé. Du mal de la France, parce que les couleurs de son drapeau sont celles du Front National. Du mal de la France, parce que le débat sur l’identité nationale a ravivé, en la justifiant, la période vichyste de son Histoire !

Et que faut-il donc faire ? Tout ce qui peut humilier la France ! Siffler son hymne est un bon début en la matière. Brûler son drapeau est mieux encore. S’en torcher est parfait !

Or, ce geste on ne peut plus grossier, et qui se croit révolutionnaire, est étranger à toute audace, car il n’y a d’audace révolutionnaire que par péril et nouveauté.
Quel péril, en l’occurrence, sinon celui d’être applaudi par des sots ?
Et quelle nouveauté, sinon celle du déjà-vu ?
Ce qu’exhibe sous nos yeux cette pantomime idéologique n’est qu’un comportement puéril, que des rappeurs « niquant la France » ont conditionné de longue date.
Si la France n’était pas le pays de toutes les libertés – y compris des pires ! –, cette photo n’aurait jamais vu le jour. Quel individu, aux Etats-Unis, en Turquie, au Maghreb ou dans je ne sais quelle dictature, envisagerait pareille exhibition ? (...) Lire l'artice ICI

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Autre Vue 29/03/2010 21:40


Tout simplement inadmissible