Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sondage : 70% des Français jugent qu'il y a trop d'étrangers.

Publié le 25 Janvier 2013

Mis à jour le 24/01/2013 | 20:25 

Dans une étude Ipsos, 70% des sondés jugent qu'il y a trop d'étrangers en France.

Dans une étude Ipsos, 70% des sondés jugent qu'il y a trop d'étrangers en France.

(SEBASTIEN ROUSSELLE PHOTOGRAPHIES / FLICKR OPEN / GETTY IMAGES)

Une enquête Ipsos relayée par Le Mondejeudi 24 janvier, dresse un portrait sombre de la France. Selon ce sondage réalisé avec le Centre d'études politiques de Sciences Po (Cevipof) intitulée "France 2013 : les nouvelles fractures", les Français redoutent la mondialisation, la place que prend l'Europe, ne font pas confiance à leurs hommes politiques et montrent un franc repli identitaire.

"Les Français – du moins la grande majorité d'entre eux – semblent avoir peur de tout"et, quand ils se prononcent sur les "moyens de redressement, ils répondent : redressement de l'autorité et repli sur le pré carré", a commenté l'historien Michel Winock pour Le Monde. Francetv info a retenu trois enseignements de cette étude.

Ils trouvent qu'il y a trop d'étrangers en France

D'après l'étude, quelque 70% des sondés (et jusqu'à 83% chez les sympathisants de l'UMP) trouvent qu'il y a "trop d'étrangers en France". Ils sont 62% à estimer que l'on "ne se sent plus chez soi comme avant"

Par ailleurs, 29% seulement jugent que "l'immense majorité des immigrés qui se sont installés en France ces trente dernières années est bien intégrée". Pour 46%, "pour réduire le nombre de chômeurs, il faut réduire le nombre d'immigrés". Enfin, 57% jugent que "le racisme anti-Blanc est assez répandu en France".

La religion musulmane est particulièrement visée.  Selon ce sondage, publié dans l'édition de vendredi, 74% des personnes interrogées estiment que l'islam est une religion "intolérante", incompatible avec les valeurs de la société françaiseSelon Michel Winock, "les ingrédients du populisme sont là et dépassent les rangs des électeurs de Marine Le Pen".
 

Chiffre plus radical encore, souligne le quotidien, "8 Français sur 10 jugent que la religion musulmane cherche à imposer son mode de fonctionnement aux autres. Enfin, plus de la moitié pensent que les musulmans sont +en majorité+ (10%) ou +en partie+ (44%) intégristes, sans que l'on sache ce que recouvre ce qualificatif".

Interrogées sur la tolérance des religions en France, 24% des personnes sondées estiment que la religion catholique est "tout à fait tolérante", contre 13% pour la religion juive et seulement 3% pour la religion musulmane.


A l'inverse, 7% jugent la religion catholique "plutôt pas tolérante du tout", contre 10% pour la religion juive et 39% pour la religion musulmane.


Quand à la compatibilité des religions avec les valeurs de la société française, 89% des personnes interrogées mettent en premier le catholicisme, contre 75 % pour le judaïsme et 26% pour l'islam.

 

(L'enquête Ipsos/Le monde, intitulée "France 2013: les nouvelles fractures", a été réalisée par Internet, du 9 au 15 janvier, auprès de 1.015 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas). 

Ils pensent que les politiques privilégient leurs intérêts 

Par ailleurs, les Français montrent une franche défiance vis-à-vis de leurs représentants politiques. Pour eux, "le système démocratique fonctionne plutôt mal en France" (72%), car "les hommes et les femmes politiques agissent principalement pour leurs intérêts personnels" (82%) et "la plupart" d'entre eux "sont corrompus" (62%). Un sentiment partagé par 51% de l'électorat de gauche.

Les médias sont aussi éreintés : 58% pensent qu'ils "font mal leur travail", 72% que les journalistes "sont coupés des réalités", 73% qu'ils "ne sont pas indépendants". Les jugements sont plus ambivalents à l'égard de l'argent et de la justice sociale. 71% des sondés trouvent que "c'est bien de vouloir gagner beaucoup d'argent" même s'il "a corrompu les valeurs traditionnelles".

Ils voient la France sur le déclin

Par ailleurs, une personne sondée sur deux (51% contre 49%) se dit certaine que "le déclin de la France est inéluctable". Cette conviction est même ancrée chez 77% des sympathisants du Front national. Ce sentiment est fondé sur la pénurie de travail, le chômage, cité par 56% des sondés, surpassant tous les autres sujets de préoccupation. Plus on entre dans le concret, plus ce sentiment est fort : 90% trouvent que "la puissance économique française" a décliné, 63% que tel est aussi le cas pour le rayonnement culturel.

Par ailleurs, 78% des sondés partagent l'avis qu'"on n'est jamais assez prudent quand on a affaire aux autres", 61% perçoivent la mondialisation comme "une menace pour la France". Si 58% sont pour "prendre aux riches pour donner aux pauvres", ils sont presque aussi nombreux (56%) à penser que "les chômeurs pourraient trouver du travail s'ils le voulaient vraiment".

Pour s'en sortir, les sondés comptent sur l'Etat-nation : près des deux tiers (65%) estiment qu'"il faut renforcer les pouvoirs de décision de notre pays même si cela doit conduire à limiter ceux de l'Europe". Mais très majoritairement (72%), ils sont pour le maintien de la France dans la zone euro.

Cette étude a été réalisée ce mois-ci par internet auprès d'un échantillon représentatif d'un millier de personnes.

Francetv info

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Ventilateur 26/01/2013 20:39


Autour de moi les langues se délient. L'immigration-invasion est dénoncée; Les français sont à bout et inquiets!

Polux 26/01/2013 13:42


70% des français pensent qu'il y a trop d'étrangers en FRANCE ?


Pourtant 51% ont voté pour une politique d'immigration en votant socialiste !


Se seraient-ils réveillés ?


Ou bien ceux qui n'ont pas trouvé utile d'aller voter se disent-ils: " M...e ! Si j'avais su !!!

Eric W 25/01/2013 19:44


"plutôt pas tolérante du tout"


D'où sort-il celui qui a écrit ce sondage ? 


Du système scolaire français ou quoi ? Il a la trouille de parler d'intolérance  ?


Ce sondage est une victoire de notre travail sur les sites comme le vôtre Gérard, vous  qui nous laissez parler et dire qu'on en a gros sur la patate.


Cela aurait été impensable il y a peu encore. C'est très prometteur. Les langues se délient et c'est très bien ainsi.


2013 année de la reconquista ?


Bien à vous


 

Marie-claire Muller 25/01/2013 18:06


URGENT DEMAIN SAMEDI 25 JANVIER SUR ARTE ( RETRANSMISSION)A PARTIR DE LA 42 EME MINUTE DE LA VIDEO


Enorme et effrayant : 1959 – la catastrophe de Fréjus – 400 morts – serait un attentat du FLN


24 janvier 2013 | Classé dans: France,Histoire,Terrorisme,VIDEOS | Posté par: Jean-Patrick Grumberg





L’info est passée sur Arte, presque inaperçue, lors d’un reportage diffusé mardi soir :


Presque inaperçu mais pas totalement :


La rupture du barrage de Malpasset, le drame de Fréjus, en 1959, qui a fait plus de quatre cents morts et a emporté une partie de la ville, n’est pas le fait d’une rupture accidentelle du
barrage, mais d’un attentat des musulmans FLN.


La version officielle de l’accident, établie en France en 1971 par le Conseil d’Etat, semble être de la même veine que la version officielle de « l’accident » d’AZF à Toulouse (et de la
même origine).


Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les
nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.


Selon un documentaire de la chaîne allemande WDR, les services secrets d’Allemagne de l’Ouest et la Stasi savaient : l’attentat a été perpétré par des terroristes algériens du FLN. Des documents
prouvent même que l’agent allemand Richard Christmann avait prévenu ses supérieurs du lieu et de la date de l’attentat, et qu’ils n’ont pas prévenu les français.


Ceux de ma génération se souviennent du drame, et du traumatisme.


Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info





http://www.lepoint.fr/


http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/