Sondage: 72% de musulmans mettent le fait "musulman" avant celui d'être Français

Publié le 6 Novembre 2011

Voici un sondage qui est parfaitement instructif sur l'état de l'opinion musulmane en France. Une population à part malgrè les efforts locaux et nationaux pour l'intégrer par le travail et les aides en tous genres. Une population en grande partie demeurée socialement et culturellement à l'écart par son attachement à ses origines  islamo-arabes malgré trois ou quatre générations de présence sur le sol français ! Français est loin d'être une évidence pour une majorité d'entre eux!

Il serait intéressant de connaître le résultat d'un sondage sur les Chrétiens face à la nationalité! Mais qui le fera? Qui osera le faire? 

Gérard Brazon

*******

La majorité des musulmans de France se sentent bien intégrés, favorables à la laïcité, au financement des mosquées par l'Etat et aussi au port du voile, selon un sondage CSA publié aujourd'hui dans le Monde des religions.

Se sentent-ils musulmans et français ? 14% répondent qu'ils se considèrent "d'abord comme Français", 60% "autant comme Français que comme musulman" et 22% "d'abord comme musulmans" (4% ne se prononcent pas). (Ce qui fait 82% qui ne se considèrent  pas comme Français à part entière. Ce qui pose là encore la question de la fidélité nationale en cas de conflit avec un pays musulman.  Ndlr Gérard Brazon)

Pourtant deux tiers d'entre eux (66%) ont le sentiment qu'il existe en France "une hostilité très forte ou assez forte à l'égard de l'islam". En revanche, 28% ont le sentiment d'une hostilité "plutôt faible" ou "très faible",

Quant à la laïcité et la loi de séparation des églises et de l'Etat, 75% y sont favorables (48% "tout à fait" et 27% "plutôt"). (Ce qui est contradictoire avec ce qui suit et ce qui précède également. Note de Gérard Brazon)

Concernant la loi musulmane (charia), 38% répondent qu'elle n'a pas à s'appliquer dans un pays non-musulman, 37% qu'elle doit être appliquée en partie et adaptée aux règles du pays où on vit. Au contraire, 17% jugent que la charia doit être appliquée intégralement quel que soit le pays où on vit.(Ce qui fait 54% de musulmans favorables à la charia. Note de l'auteur Gérard Brazon)

La femme doit-elle être soumise à son mari ? 68% ne sont "pas du tout d'accord" avec cette opinion et 11% "plutôt pas d'accord".

La polygamie doit rester interdite pour toutes les personnes résidant en France, quelle que soit leur religion, répondent 70% des personnes interrogées, alors que 22% estiment au contraire qu'elle "devrait être autorisée en France aux personnes dont la religion le permet".

Une très forte majorité (78%) est favorable au financement par l'Etat de la construction de mosquées en France.

Enfin, 70% se disent "tout à fait" ou "plutôt" favorables au port du voile (43% et 27%), avec deux types de motivations, signe de soumission de la femme à son mari pour les uns, affirmation de la liberté individuelle au sein d'une société occidentale pour les autres.

Figaro.fr

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

mneimneh 16/08/2016 20:45

bien evidement musulman avant d'etre francais je serai pas juge par hollande ou sarkozi ou la justice qui est du petit fretin a cote de dieu tt puissant.... donc musulman uber alles

Phil 06/11/2011 16:56



A part pour la construction de mosquées, les résultats de ce sondage sont globalement positifs. Si je tire une conclusion, je pourrais croire qu'il y a, en France, une majorité de
musulmans laïques. Attention cependant car il convient d'être prudent. Les conclusions pourraient être faussées à cause de la "takkya" qui sévit chez nous. Gardons notre esprit critique en éveil.


Phil le belge.


 


 



kafirpride 06/11/2011 13:40



Voilà une confirmation éclatante que les valeurs de l'islam ne sont décidément pas compatibles avec les valeurs de la République et de la démocratie. mais surtout que au moins les deux tiers des
musulmans résidant en France se mettent délibérément en marge de notre culture, de notre civilisations. La conclusion s'impose d'elle même: ils ne se considérent comme français uniquement pour
les avantages matériels qu'ils peuvent en tirer. Peut-on faire confiance en cas de crises grave à des gens qui ne se sentent pas solidaire, c'est le moins qu'on puisse dire des autres citoyens.
Il est plus que temps d'en tirer les conclusions et d'agir en conséquence!



mneimneh 16/08/2016 20:46

et ben oui et donc tu va rien faire du tout vu que ne en france on a strictement le meme droit que les souchiens...