Sondage - Immigration: les Français se raidissent. Préface Gérard Brazon

Publié le 13 Novembre 2013

Enfin de bonnes nouvelles sur la prise de conscience des Français.

Liberté d'expression 2Liberté d'expression 1Liberté d'expression5   "Valeurs Actuelles" qui s'est désormais placé résolument dans le camps du bon sens, de la clarté, de la France patriotes rejoint la multitude de sites et autres blogs comme le mien pour enfoncer ce mur de la honte qu'est devenu la politique imposée aux Français, en dépit de leur opposition. Que ce soit sur l'Europe comme sur l'immigration.

Nous ne vivons pas dans un pays démocratique. Les majorités ne représentent pas les Français. 17 députés Verts pour 2% aux élections. 2 députés FN pour 18%. Et ainsi de suite. Les régles électorales sont faites pour favoriser les partis dominants et non pas la parole des Français. Elles sont faites pour obliger les petits partis à se faire étouffer par les plus grands. 

Les municipales sont, avec les Présidentielles des élections qui obligent à se plier au bon vouloir d'autres (Colistiers et Parrainages) et donc à la peur de l'engagement (Citoyens lambda craignant le courroux du maire sortant et des Elus non inscrits - pauvre démocratie). Pas de colistiers, pas de parrainages, pas d'élections autorisées et donc aucune possibilité pour les Français de s'exprimer. Je pourrais aller plus loin dans l'explication d'un système que les journalistes appellent la démocratie française.

C'est une honte. La parole du peuple est interdite d'une manière scandaleuse sans que ce peuple ne réalise que les tenants du système lui ont supprimé sa libre expression sous prétexte de le canaliser, de l'amadouer alors qu'en fait, ils le tiennent aux mors avec un foulard sur les yeux par peur de tout perdre. Ils l'infantilisent en permanence.

Ce peuple se réveille et c'est tant mieux... Quant aux conséquences, je n'irai pas pleurer.

Gérard Brazon

*****

Figaro.fr 

Les Français se sont raidis face à l'immigration depuis 2006, deux tiers estimant désormais que les immigrés sont mieux traités qu'eux, selon un sondage Ifop pour Valeurs actuelles à paraître demain.

67% des personnes interrogées sont d'accord avec la phrase: "On en fait plus pour les immigrés que pour les Français", alors qu'ils n'étaient que 40% en avril 2006. De même, une écrasante majorité (86%) juge qu'il "faut passer d'une immigration subie à une immigration choisie", contre 62% en avril 2006. Sur cette question, l'évolution est particulièrement marquante chez les sympathisants de gauche (49% le pensaient en 2006, 82% aujourd'hui). 

Les termes "immigration choisie" et "subie" ont été popularisés par l'ancien président Nicolas Sarkozy sous sa présidence.

À l'inverse, seul un tiers (37%) considèrent aujourd'hui que "l'immigration est une chance pour la France" contre 49% en février 2007. De même, seules 24% des personnes interrogées considèrent que "les pouvoirs publics luttent efficacement contre l'immigration collective", contre 45% en février 2007.

Le sondage a été réalisé auprès d'un échantillon représentatif de 1002 personnes constitué selon la méthode des quotas. Les entretiens ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne du 23 au 25 octobre.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

LA GAULOISE 14/11/2013 09:40


quelqu un parmi vous peut repondre a une question que je me pose ?  pouquoi les musulmans choisissent d immigrer en Europe alors qu il y a des pays arabes tres tres riches qui
accueilleraient tres volontiers leurs compatriotes  ( L Arabie seoudite  le Koweit et tous les richisissimes emirats )

DURADUPIF 13/11/2013 18:31


Quel Pays qui va chercher dans les sondages la photo de la Démocratie. Drôle de prix à payer pour Elle ! La Démocratie va falloir aller la chercher dans de vrais partis, dans de vrais élections
proportionnelles et dans de vraies urnes. En démocratie ce sont les électeurs qui donnent des leçons à condition qu'il y ait de vrais partis et non pas de fausses alliances qui s'auto organisent
en fausse alternance, d'où le superbe mot de l'anar pour qui élection égale trahison. Résultat près de 40% d'électeurs s'en détournent. Un cauchemar pour les alternants par barbichettes
soutenrues.