Sophia Aram sur France 2 : les gros cons ne regardent pas.

Publié le 23 Septembre 2013

Par Jany LeRoy

Avoir traité les électeurs du FN de gros cons sur l’antenne de France Inter est le fait d’armes de Sophia Aram. Titre de gloire qui vaut passeport médiatique. 

Pour avoir dit tout haut ce que la direction de France 2 pensait tout bas, la rebelle patentée s’est donc vu dérouler le tapis rouge pour proposer une émission divertissante à ces gros cons très empressés de le devenir moins grâce à un humour estampillé corrosif, mais dans le sens du poil. L’art de la corrosion sans abîmer la peinture. Exploit qui laisse les carrossiers baba.

Dès les premiers mois d’été, les diverses déclarations de la créature auraient pu semer un brin de scepticisme dans les esprits agités des responsables de France 2 : rien à foutre du concept, rien à foutre de l’audience… Avait-elle bien assimilé qu’il ne s’agissait pas de réaliser une émission dans sa salle à manger à l’attention de sa famille et des voisins ? Le doute était permis, mais soyons fous et laissons libre cours à l’artiste… Elle est ingérable, ah ah ah…

Puis l’émission commença… 6,9 % le lundi. 4,6 % le mardi. Gros rebond le mercredi : 5 %. Jeudi, ivresse des profondeurs : 3,6 %. Du jamais vu ! Rien à foutre de l’audience ; ça tombe bien : personne ne regarde. Les gros cons, les petits, les pas trop bêtes, les intelligents et même quelques antifas au QI pourtant extrêmement élevé, tous ont fui le navire, navrés par tant de vide. Rien à foutre du concept : là encore, la lepénophobe n’a pas trompé son monde, l’émission ne comporte pas l’ombre d’une idée, d’une direction ou d’un principe… Dans les bureaux de France Télévisions, on hésite entre sabler le champagne à la gloire de celle qui a tenu ses promesses ou s’arracher les cheveux à la vue des budgets pub qui s’effondrent. Situation cornélienne.

Prétendre au populaire en traitant le peuple de gros con est un art difficile. Mais après tout… Imprégnée par tant de haine à l’égard de ces pauvres électeurs de Marine le Pen, pourquoi l’ex-génie radiophonique n’est-elle pas allée jusqu’au bout de sa démarche en exigeant que soit apposée au bas de l’écran la mention « Émission interdite aux électeurs du FN » ? Voilà qui aurait honoré Sophia Aram et donné une tournure amusante à l’émission. Un talk-show clairement de gauche – extrême gauche avec le poster de Mélenchon en fond de décor, quelques bons mots de Hollande placardés ici et là… Un jeu de lancer de boue sur les photos de Le Pen, Philippot, Collard et l’horrible Jean Roucas livré à trois pitbulls sont des séquences qui auraient grandement amusé la galerie.

Parmi les 32 % de Français approuvant encore l’action du gouvernement, la moitié seraient accourus pour se réjouir du spectacle. Du 16 % garanti sur facture. En petits joueurs, les dirigeants de la chaîne ont choisi d’avancer masqués en tentant de faire passer la furie pour une aimable animatrice humoristique… Entre gros cons et gros incompétents, la frontière est mince…

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Traiter les a 28/09/2013 18:52


Traiter certzines personnes de "gros c..", c'est à la prtée de n'importe qui  ...Mais cen ce quiconcerne cette femelle, je cherche encore un joliqualificatif ...sanstrouver

LA GAULOISE 23/09/2013 17:35


A CROIRE QUE CETTE PAUVRE FILLE EST LA SOEUR CACHEE DE FOUREST