Sortir de la crise européenne par le retour des Nations souveraines - Par Gérard Brazon

Publié le 29 Novembre 2011

par Gérard Brazon - pour Riposte Laïque

GérardIl fût un temps où nous avions un grand, un beau pays dont tous les Français avaient la fierté! Certes, nous nous chamaillons parfois et au pire, nous nous étripions, mais à chaque fois, au final, il y avait une raison supplémentaire d’aimer notre pays, notre France. Que ce soit du temps de nos Rois que nos « élites » d’aujourd’hui considèrent comme inutile à enseigner aux jeunes têtes devenues de moins en moins blondes! Comme si c’était une tare! Du temps de nos Empereurs qui firent de la France une puissance militaire et économique que les mêmes « élites »enfouissent dans les manuels scolaires au fond des pages quasiment dans les poubelles de l’Histoire du fait que ces mêmes jeunes têtes ne doivent pas s’encombrer de choses inutiles n’est-ce pas. Puis, les Républiques qui malgré tout, et sans le dire vraiment, ont poursuivi de manière différentes l’œuvre des monarques, leurs prédécesseurs sans le lustre et la grandeur hormis la cinquième du général de Gaulle bien vidée hélas de son substrat aujourd’hui!

En écoutant Pierre Hillard (1), docteur en Science politique, j’aperçois mieux les raisons de ce naufrage de la Maison France!  Des raisons qui se résument en quelques mots: la volonté de détruire les nations!

Cette idée de Nation n’est pas si ancienne mais elle est ancrée dans tous les cœurs! Qui ne ressent rien à l’écoute de la Marseillaise, au lever du Drapeau national, aux morts pour la France des 11 novembre et des 8 mai 1945 ne peut pas comprendre mon discours! L’hymne européen ne représente rien pour moi et ne représentera jamais rien pour moi ! De même le drapeau européen qui ne représente aucun symbole fédérateur. L’homme se construit à travers la famille proche, les amis, la commune, la cité et son pays et sur des valeurs que représentent des symboles comme le drapeau et l’hymne national ! C’est ainsi et il est inutile de demander de la ferveur « patriotique » envers un drapeau, un hymne qui sont entrés quasiment par effraction sur les façades publiques de nos bâtiments nationaux! Des usurpateurs en somme!  Aucun peuple ne s’est prononcé pour que son drapeau flotte à égalité avec ce bout de tissus bleu frappé de douze étoiles ! Cela s’est décidé en catimini entre quelques-uns!

Mais finalement, personne ne demande à des européens de mourir pour l’Europe, son hymne, son drapeau! C’est le passage obligé des symboles qui a voulu ce marquage auditif et visuel ! La réalité est ailleurs ! C’est fait pour amuser le chaland, faire plaisir aux moutons européens. Que les souverainistes ne se plaignent pas, ils ont encore leur drapeau national !

La réalité est plus prosaïque, plus éloignée des idéaux! Elle est financière, elle est industrielle et capitalistique, elle est dans la volonté de former des blocs de continents dont les peuples au premier degré comme à l’avant dernier sont totalement ignorés! Les peuples sont la matière première certes, mais comme le sont les poulets, les vaches et les veaux! Il ne viendrait pas à l’idée d’un éleveur de poser des questions et être attentifs aux éventuelles réponses de son cheptel!

Que désire le plus le fermier si ce n’est de s’agrandir et se développer!

Alors il existe des groupes de fermiers qui se sont partagé la terre et souhaitent  la rentabiliser le plus possible en évitant que les bestiaux s’entretuent si possible! Je dis bien si possible car dans ce genre d’affaires, il y a toujours des pertes n’est-ce pas! Des incompressibles, des incontournables! L’essentiel étant de rentabiliser le plus possible!

Ces groupes n’ont cure des sentiments de la volaille! Ces instituts, ces écoles, ces « élites » visent l’excellence et mettent en place des blocs homogènes et rentables.

Comment s’y prendre? Nous avons un exemple des méthodes utilisées qui se joue sous nos yeux! La crise est l’outil premier. Un outil mais aussi une façade également! La crise permet de faire avaler aux peuples plus d’intégration européenne et bien entendu plus de fédéralisme et plus de gouvernement mondial ! Que penser de cette dramatisation d’une soi-disante mésentente entre la France et de l’Allemagne sur les modifications du statut de la BCE (Banque Européenne) en échange d’une renégociations des traités ? Pourquoi affirmer que la France fait « des efforts » vis à vis de l’Allemagne alors même que ces efforts sont en fait, toujours plus d’abandon de souveraineté supplémentaire et non pas hélas, une récupération de nos droits souverains! Où est le courage de ces abandons de souveraineté puisque les responsables ne se donnent même pas la peine de les soumettre au peuple français et encore moins d’avoir à se justifier de ces trahisons envers nos ancêtres qui ont obtenu, le plus souvent dans le sang, cette pleine souveraineté ! Effort, courage, des mots vidés de leur sens par une rhétorique subtile mais surtout cynique d’un point de vue de la démocratie! Le peuple est sot! Le peuple ne comprendrait pas les enjeux économiques sans doute! Alors le peuple est mis de côté et regarde impuissant le dépouillement de son pays. Ne vous plaignez pas s’il cherche à se venger un jour ou l’autre!

Je songe à Éric Zemmour qui expliquait la nostalgie de la France dans son livre par le fait que la France s’est toujours voulue la première en Europe! Seule véritable nation continentale, elle s’est heurtée à sa concurrente anglaise! De longs siècles de batailles s’en suivirent où la France a tantôt assuré sa suprématie et puis la reperdait!

L’ Empereur Napoléon faillit réussir à faire une Europe unie sous l’égide de la France. Une Europe militaire certes, mais une Europe unifiée sous l’égide du drapeau tricolore. Le général de Gaulle ne voyait dans l’Europe, qu’un outil, le le moyen de permettre à la  France d’être la première! Toujours l’Angleterre, du temps de l’Empereur, les anglo-saxons du temps du général de Gaulle ont empêché sinon interdit cette Europe française! Une Europe qui ne correspondait pas aux critères du capitalisme et de la finance vu sous l’angle anglo-saxon du libre échange et du commerce sans état d’âme ! La France est une emmerdeuse avec son modèle social issu des révolutions et de son histoire plus que millénaire !

Alors la crise a bon dos! Qui est responsable ? Personne et tous les politiques à la fois. Qu’importe d’ailleurs puisque cette crise rapproche le moment de la grande unification de ce bloc économique voulu par les anglo-saxons et les américains en particulier! Le but? Créer un gouvernement économique mondial dans un premier temps et conclure sur un gouvernement mondial tout court, in fine. Cela passe par la constitution de blocs continentaux unifiés réunissant des pays volontaires ou non, voire des morceaux de pays s’il le faut!  On peut le craindre avec l’Italie du Nord qui souhaite le fédéralisme afin d’éviter l’Italie du Sud. De même avec l’Espagne et ces différentes et immenses régions comme la Catalogne qui aimerait bien se séparer tout comme le Pays  Basque, de l’Espagne sans parler des Flamands et des Wallons de la Belgique!

On peut, en aparté, se poser des questions sur ces pseudos « révolutions arabes » qui déstabilisent les pays et les nationalismes conservateurs arabo-musulmans. Demain, quelles seront les frontières de ces pays et les conséquences pour les nôtres?

La crise est le premier symptôme de la théorie des chocs qui fait se percuter des pays jusqu’à ce que l’idée de Nation explose! La France qui est le plus vieux pays d’Europe est très attachée à son indivisibilité et forme un bloc par elle-même! La langue depuis François 1er et son roman de l’Histoire française sont le ciment de cette construction. La langue n’est déjà plus privilégiée et son Histoire bâclée dans les écoles! La question est, quel traitement sera donné à la France pour qu’elle accepte de se diluer et devenir une province européenne comme le sont devenu de facto la Grèce et l’Italie?

La Grèce a vu son premier ministre viré pour avoir osé imaginer un référendum! Quel outrage tout de même fait aux européistes! Dans la semaine, il se rangea aux ordres et quitta le pouvoir. Curieusement, le nouveau Premier ministre Grec fait partie de la nomenklatura des adeptes d’un gouvernement mondial ! L’ Italie subit le même sort, une fois Berlusconi parti, c’est un autre adepte qui le remplace! L’ Espagne à la santé fragile, aux territoires fendillés par le système des régions autonomes est dans le collimateur. Puis le Portugal. Je ne parle même pas de la Belgique! Nul ne sait encore à quel moment la France  devra monter à l’échafaud européen!

En attendant, le Président de la future province de France, Nicolas Sarkozy se démène nous dit-on, pour nous éviter les affres de cette dégradation! Mais déjà, la France n’est plus notre France, celle de nos parents! 

Le dernier vrai Président de la République fût François Mitterrand! C’est lui-même qui l’a dit après la signature du traité de Maastricht. Là où s’était distingué autrefois, quand la France était une puissance redoutée, un vaillant guerrier français, Charles de Batz-Castelmore, comte d’Artagnan en 1673. 

Aujourd’hui, la France n’est déjà plus que l’ombre d’elle-même! Minée de l’intérieur par une immigration de repeuplement  encouragée par l’Europe et l’islamisation qui en résulte et des organismes européens qui nous menacent en permanence de sanctions si nous n’appliquons pas des traités qui nous lient et nous emmènent irrémédiablement à cet échafaud !

Aujourd’hui, c’est l’Allemagne qui réalise son rêve de domination européenne sous l’égide des anglo-saxons. Aujourd’hui, c’est 85% des lois votés par notre Assemblée National qui ne sont en fait, que la transcription obligatoire  des directives européennes elles-mêmes, issues des travaux de la commission européenne, dont les membres sont désignés par les chefs d’états le plus souvent désignés par un aréopage de députés de différents pays! La démocratie diluée au maximum! 

Demain, ce sont nos budgets nationaux qui seront examinés par la commission de Bruxelles comme l’exige José Manuel Barroso afin d’être validés ou retoqués au nom de la rigueur budgétaire voulue par l’Allemagne!  A ce niveau de cet article, on peut se poser raisonnablement la question du: comment va faire Nicolas Sarkozy pour nous expliquer que c’est mieux que Bruxelles analyse voire construise nos budget nationaux quitte à demander aux élus nationaux, presque croupions aujourd’hui, en attendant de l’être totalement demain, de valider nos recettes et dépenses en séance à Paris? De pauvres députés payés à ne rien faire alors même, que le gouvernement en a rajouté quelques un(e)s de plus pour « représenter » les Français de l’étranger ! Pourvu que cela ne donne pas des idées d’économies à faire! Mais là, je plaisante bien sûr!

Tout le travail de Nicolas Sarkozy jusqu’aux prochaines élections et de nous enfumer et nous faire croire que sans l’Europe, c’est la mort de la France alors même que la France est tombée malade si ce n’est, agonisante, depuis qu’elle a abandonné son indépendance chèrement acquise par le général de Gaulle! Le comble est, qu’il ne manque pas de toupet en allant se « recueillir  » sur la tombe du général à Colombey les deux églises avant que ce village ne s’appelle, comme le craignait le grand homme, Colombey les deux mosquées!

Lorsque l’on écoute le Capitaine de Pédalo François Hollande, nous ne pouvons qu’être atterrés par le niveau de compétence d’un homme qui fût dans toute sa vie, qu’un étudiant brillant dit-on, un marrant c’est certain, et un patron de parti politique! Avouez que c’est plutôt mince, même pour diriger une province sous la coupe de Bruxelles et de ses technocrates!

Alors qu’il nous faudrait une femme ou un homme à la carrure gaullienne, un chêne qui enverrait ces « jean foutres » et toute cette « chienlit » réviser leurs classiques, l’opposition nous propose un roseau élevé dans le compost vert.  Car au fond, tout le débat est là! Comment la France peut-elle sortir de cette épreuve entre des médecins à la Molière qui la saigne et des Guignols rose -vert qui s’étripent dans la pièce adjacente en s’interrogeant sur la hauteur des bougies!

Nous sommes dans un jeu de dupes depuis plusieurs années! Nous voyons des ministres et des politiques marionnettes qui l’ignorent pour la plupart d’entre-elles! Le véritable pouvoir est ailleurs et nos différents Présidents le savaient avant même que Nicolas Sarkozy soit Ministre de l’intérieur!

Après ce triste tableau, si toutefois je ne vous ai pas découragé,  je peux vous dire à mon sens,  que l’une des solutions, la plus simple, serait que Nicolas Sarkozy (re)devienne Gaulliste, ce qui n’est pas couru d’avance ou, d’élire au prochain mandat une femme ou un homme ayant assez de foi patriote pour renégocier tous les traités et rendre à la France sa santé! Cela passera forcément par des remous et des hurlements mais je suis quasiment certain, que ce désir de recouvrer notre indépendance est partagé par tous les peuples européens! La France retrouverait sa grandeur en montrant le chemin!

Il est faux de dire que l’Europe c’est la paix! L’ Europe est une dictature  anti-démocratique où les peuples ne sont que du bétail au service des nouveaux Seigneurs, (saigneurs?). De plus, elle oblige au multiculturalisme et donc à l’islamisation de facto, car ce ne sont pas les Bouddhistes qui émigrent en majorité sur nos terres et imposent leur mode de vie inégalitaire. Cette Europe nous oblige, en interdisant que s’expriment nos racines judéo-chrétienne! Il faut corriger dans un premier temps, ces excès dictatoriaux au maximum puis, renégocier l’ensemble en tenant compte de l’avis peuples. La souveraineté est et reste une idée neuve! L’Europe oui, mais avec les peuples.

Gérard Brazon

(http://puteaux-libre.over-blog.com)

http://puteaux-libre.over-blog.com/article-vers-une-victoire-du-mondialisme-conference-de-pierre-hillard-89683133.html

http://puteaux-libre.over-blog.com/article-une-inteview-de-pierre-hillard-qui-merite-le-detour-89687672.html

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article

Loly 29/11/2011 19:46


Une histoire sans fin ou comment "l'expérience des uns ne sert jamais au autres":


France de ton malheur, tu es cause en partie                                          
       Je t'en ai par mes vers, mille fois avertie                                  
                     Tu es marâtre aux tiens, et mère aux étrangers                    
                           Qui se moquent de toi, quand tu es au danger              
                                 Car la plus grande part, des étrangers obtiennent        
                                     Les biens qui à tes fils, justement appartiennent


Pierre de Ronsard (1524-1585) Elégies


 


Un état ne peut se constituer d'une masse d'individus pris au hasard, pas plus qu'il ne se forme en un moment dû au hasard. La plupart des Etats qui ont accepté les individus d'autres origines,
soit au moment de leur fondation, soit plus tard, ont connu des troubles et la sédition.


Aristote (384-322 av. JC)


On comprend pourquoi, il est important de supprimer nos cours d'histoire!