SOS-Racisme persécute-t'il Eric Zemmour. Dominique Sopo s"acharne?

Publié le 28 Avril 2010

           Eric Zemmour serait-i victime d’une persécution ? Il le semble bien. Les nouveaux censeurs sont lâchés. Cela frise la haine. Le SOS Racisme de Dominique Sopo veut la peau d’Eric Zemmour. monsieur22.gif

          Alors que les français, les citoyens prennent peu à peu conscience des manipulations dont ils ont été l’objet, qu’ils comprennent combien, en fonction de l’origine, de la race et de la religion certains vous feront puissant ou misérable. Qu’ils réalisent que l’ont peut appeler au meurtre des bleues (policiers), promouvoir l’assassinat des têtes de craie, descendre le drapeau national et le brûler, éructer des insultes antifrançaise sans qu’aucune de ces fameuses associations ne trouvent le temps de protester, de déposer une réclamation pour ne pas dire une plainte, SOS Racisme poursuit sa vindicte contre Eric Zemmour.

            N’y aurait-il donc aucune loi contre le harcèlement des éditorialistes, ne vivons- nous pas dans un pays ou la libre expression est mis en avant, la liberté de pensée mis en valeur ?

             Certes oui, nous dirons les bonnes âmes mais à condition que cette liberté d’expression, cette liberté de pensée ne s’exerce pas dans un sens contraire aux principes de ses associations de défenses droit-de-l’hommiste ! C'est-à-dire contre les minorités visibles, les banlieues difficiles, les immigrés en générale, les musulmans en particulier, etc. Pour le reste, le tout venant, les souchiens à rééduquer, c’est à dire, les bourgeois, les franchouillards de base, les français de souche, ils n’auront pas l’avantage de bénéficier de la sollicitude des ces associations bien pensantes !  

              Eric Zemmour se retrouve de nouveau dans le collimateur. Les dents plantées dans son mollet droit ! C’est pitoyable à moins que ce ne soit qu’un moyen d’exister en s’acharnant sur un journaliste.

             Voici un extrait de la lettre de SOS Racisme qui s’autorise à demander à Patrick de Carolis, patron de France Télévisions, dans laquelle il demande "quelles sont les mesures envisagées à l'endroit de Monsieur Zemmour?", apprend-on sur le Nouvelobs.com.

 

           Monsieur             

           Je me concentrerai ici sur l'incompatibilité manifeste qui existe entre l'esprit du service public et les propos stigmatisant de Monsieur Zemmour. Ce que je me serais bien gardé de faire s'il n'y avait ici qu'un dérapage. Mais de dérapage il n'y a point puisque Monsieur Zemmour semble s'être spécialisé dans la parole haineuse à l'endroit des femmes, des homosexuels et des personnes d'origine immigrée avec, depuis plusieurs mois, une " spécialisation " envers cette dernière catégorie.

Or, de tels propos sont manifestement contraires à l'esprit du service public qui se doit de porter des valeurs contraires au racisme. C'est pourquoi, m'appuyant sur la lettre que vient de me transmettre le CSA, je m'étonnerais que le service public poursuive sa collaboration avec Monsieur Zemmour dans la mesure où une partie des propos incriminés ont été tenus sur une chaîne du service public (...)

Si le groupe France Télévision ne pouvait pas forcément agir a priori, il le peut a posteriori, ne pouvant en outre ignorer plus longtemps que Monsieur Zemmour s'est fait une spécialité de la parole stigmatisante lors de ses passages hebdomadaires sur France 2 dans l'émission “On n'est pas couchés”, parole dont vous admettrez sans doute qu'elle s'éclaire d'un jour nouveau et dénué de toute ambiguïté suite à cette glorification de la pratique de la discrimination raciale.

Dans la mesure où Monsieur Zemmour n'intervient pas dans ces émissions en tant que simple invité mais en tant que chroniqueur (ce qui lui donne de facto une parole d'autorité s'autant plus forte qu'elle émane du service public), cela n'implique pas simplement les émissions où il intervient mais bien la direction de ces chaînes et donc du groupe France Télévision dont je sais que, sous votre impulsion, il a à cœur de développer une ligne éditoriale qui évite de confondre la liberté et la pluralité des expressions avec un cirque où le racisme serait une partie du spectacle.

C'est pourquoi je vous demande quelles sont les mesures que vous avez envisagé de prendre à l'endroit de Monsieur Zemmour.

Dans l'attente d'une réponse de votre part et connaissant votre attachement aux valeurs du service public ainsi qu'à celles défendues par l'association que je préside, je vous prie, Monsieur le Président, de recevoir mes salutations distinguées.

 

            Quel commentaire peut-on ajouter à cet extrait ! Rien c’est inutile, c’est parlant de lui-même est explique bien les méthodes de coercition qu’utilise cette nouvelle police de la pensée ! C’est donc bien à une nouvelle dictature de la pensée correcte que nous avons à faire. Notez que SOS Racisme n’a toujours pas protesté contre les Rappeurs et leurs propos racistes !

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Duchnock 29/04/2010 15:11



A force d'insister et de le répéter : Il faut DISSOUDRE ces Associations, compte ten  du contenu de leurs activités, elles  N'ONT AGIT contre le racisme et
l'antsémistisme que dans un seul sens. SEULS les français dits blancs ont été poursuivis alors que l'on a la preuve que des propos racistes tenus par des français dits non-blancs  (rappeurs,
dhimmis, bobos etc...) contre des citoyens français. ne sont jamais poursuivis. Il faut dissoudre ces Associations et laisser les citoyens (non assistés) de ce pays se défendre quand ils sont
outragés. Ca exister avant que des ampathes se substituent par la bien-pensance pour pratiquer collectif le politiquement correct.



Jacques COUTELA 29/04/2010 08:08



Le plus grave, c'est que cette association tout comme le mrap etc... sont subventionnés avec les deniers de nos impôts. Quand allons-nous riposter et les attaquer en justice pour haine raciale
(anti Juif, anti Chrétien, anti Français de souche). Ces associations qui sont soutenues par une partie de la magistrature, ne font cela que pour obtenir de l'argent. Mais cet argent va où
après... Certain réseaux islamistes doivent se régaler...