Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soudan : Les islamistes du nord massacrent les chrétiens et les noirs au sud. Le monde fait silence....

Publié le 6 Mai 2012

Massacres de chrétiens dans l'indifférence des occidentaux! Autrefois on bombarda la Serbie pour beaucoup moins que ça!  Où sont les Bernard Henri Lévy, les Bernard Kouchner? Où  est la gauche bien pensante? Ou sont les associations droits de l'hommistes? Au Soudan comme ailleurs si on veut savoir, on peut savoir. Exemple de George Clooney avec les photos satellites.


george clooney soudan

Comme d’habitude on fait semblant de ne pas savoir ou de ne pas comprendre.  A commencer par l’ONU qui renvoie dos à dos le Soudan ( allié de l’Iran et dont le dictateur au pouvoir depuis 1989 est poursuivi pour crime contre l’humanité et génocide) et le Sud Soudan  qui a pour seul tort d’avoir hérité de réserves de pétrole très importantes et ne dispose pas d’aviation ni de beaucoup de moyens pour se défendre. 

La méthode du Nord pour asseoir son hégémonie est simple, elle repose sur le nettoyage ethnique et les bombardements.  On a vu les résultats de cette politique au Darfour et plus récemment dans le monts Nuba. Cerise sur le gâteau le dictateur soudanais poursuivi pour génocide et crimes contre l’humanité a été reçu en grandes pompes en début d’année par la nouvelle Libye “démocratique”  (voir les images choquantes ici). A qui faut-il demander des comptes  pour cette mascarade?

Face à l’immobilisme ambiant,  George Clooney a mis dans la balance sa notoriété internationale pour attirer l’attention sur les massacres et témoigner sans relâche. 

Il a produit des reportages sur la situation au Soudan et conduit aux USA une action de lobbying pour tenter de réveiller une opinion et une classe politique indolente. Une manifestation récente devant l’ambassade du Soudan à Washington pour protester contre les massacres,  lui a  valu d’être arrêté et menotté par la police américaine (voir les images ici). Les agences de presse n’ont pas brillé dans leurs comptes-rendus  (lire ici).

George Clooney a également recherché des solutions pour prouver les agressions niées systématiquement par le Nord (la presse est très peu présente  au Soudan ce qui laisse le champ libre aux exactions, quant aux réseaux sociaux ils sont inexistants. Pas de photos, pas de preuves).  L’acteur américain a eu l’idée de faire photographier les zones à risques par des satellites d’observation.  Il a ainsi créé ex nihilo,  le Satellite Sentinel Project.

Ce projet regroupe plusieurs partenaires fédérés par George Clooney à savoir :  L’association “Not on our watch” qui regroupe des célébrités autour de la cause. Le projet “Enough” (ça suffit) qui recueille des témoignages sur le terrain et participe aux actions de lobbying. L’université Harvard qui procède à l’analyse des images satellites. La société d’imagerie Digital Globe qui apporte sa constellation de satellites et ses bases de données, et enfin Google qui fournit au projet toute la technologie de cartographie évolutive (Mapmaker).

Résultat, on voit bien les bombardements effectués par le Nord. On voit non seulement le détail  des avions de guerre alignés par le Nord Soudan mais les dégâts produits, où et quand.  Étonnant que l’ONU ou les États, n’aient pas pensé avant à mettre en place un tel système de surveillance et de contrôle. Étonnant. 

Il est vrai que le problème ensuite c’est qu’on ne peut plus dire qu’on ne sait pas.  Et quand on sait et qu’on ne fait rien,  l’inaction se voit davantage. Même si l’on sussure parfois au pays des droits de l’homme,  que “Dans ces pays là, un génocide, ce n’est pas trop important” (sic).

  George Clooney a déclaré à l’origine :

«Avec ce projet, c’est comme si nous étions en 1943 et qu’il y avait une caméra à l’intérieur d’Auschwitz (..) Mais personne ne pourra dire que nous ne savions pas»

Pour bien comprendre et remettre en perspective la remarque de Clooney il faut regarder la vidéo du nouveau patron de l’armée de l’air israélienne et écouter ce qu’il dit à propos d’Auschwitz, c’est très instructif  (ici).  On ne se fait cependant aucune illusion. On a rien appris du passé. Rien.

Copyright NanoJV  Retour au mur du site : ici

Preuve de bombardements à Heglig, Kordofan du Sud,  près de la zone frontière en avril 2012 : 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article