Souleymane Vladimir Poutine n'est pas un dhimmi.

Publié le 5 Septembre 2012

Source Christophe FN78

Alors qu'il était encore le premier ministre Russe, Vladimir Poutine a accusé certains États d'ingérence dans les affaires intérieures de son pays par l'intermédiaire de certaines ONG. Celles-ci, manipulées par des états étrangers, œuvraient à faire perdre les élections présidentielles à Vladimir Poutine.

 

Comme moi vous vous souvenez de quelle manière pathétique et indécente les médias Français ont croisé les doigts pour que Poutine ne soit pas élu. Il est vrai que quelqu'un qui résiste à la mondialisation et qui le fait savoir cela dérange nos élites politiques pendant que eux sont soumis à cette ligne directrice. Mais laissons la France et concentrons nous sur la Russie.

 

Les mois ont passé, les élections aussi, Poutine est redevenu le président de la Fédération de Russie et fort de l'expérience de la campagne, il vient de prendre des mesures de prévention contre les ingérences extérieures.

Le président russe a signé la loi fédérale qui confère le statut « d'agent de l'étranger » aux organisations non gouvernementales (ONG) exerçant des activités politiques et bénéficiant d'un financement étranger.

Pourquoi cette mesure ?

 

Dernièrement, Maxime Bernard vous fait part de la désillusion qu'il a connu alors qu'il s'investissait sincèrement au sein d'une ONG durant un job d'été. Le jeune homme qu'il était avait très vite fait le constat suivant : Loin derrière la raison humanitaire et les actes matériels qui en découlent, la pensée idéologique des ONG est avant tout ce qui prime.

 

Toutes politisées à gauche agrafe écolo, les ONG, bien que non gouvernementales ont toutes la tentation de vouloir influencer la politique des états.  Les personnes engagées dans les ONG ont une fâcheuse tendance à penser que ce qui à leurs yeux est bon pour le monde est effectivement  bon pour le monde et ce n'est pas négociable. Les vrais extrémistes c'est eux ! Ils veulent nous imposer leur dictat et se présentent comme les représentants de la pensée correcte.

Nous refusons la mondialisation qu'ils nous proposent et la fin de nos souveraineté qui in fine nous conduirons à des dérives graves, la principale étant l'islamisation.

 

Les mesures impulsées par le président Poutine sont une riposte destinée à se prémunir du comportement de certaine ONG et principalement de GOLOS  (ГОЛОС, en russe).

Golos (ce qui signifie "voix" ou "la voix") est une ONG Russe créé en 2000 pour protéger les droits électoraux des citoyens et favoriser la société civile.

Depuis 2002, Golos a surveillé les élections et les référendums de tous les niveaux. L'ONG se présente comme le chien de garde des élections. Jusque là rien de trop grave bien qu'avec ce type d'argument, Golos sous entend que le risque de fraude est bien présent. 

Durant les élections de 2012 Golos a dénoncé de nombreuses fraudes électorales, mais ce n'est pas cet aspect qui m'intéresse. Fraude ou pas fraude, chacun son avis, libre à vous d'écrire sur le sujet, mais ce n'est pas celui que je souhaite traiter. Je suis plus intéressé de démontrer si Poutine à raison ou tort lorsqu'il affirme que des états étrangers font de l'ingérence en Russie par l'intermédiaire d'une ONG comme Golos.

 

Qui finance Golos ?

 

Il ne faut pas pousser très loin les recherches pour s'apercevoir que l'organisation est en partie financé par le gouvernement des USA à travers la NED (National Endowment for Democracy).

La NED, est un organisme américain à but non lucratif  fondée en 1983 destiné à promouvoir la démocratie. Bien que non gouvernementales, la NED serait financé principalement par des crédits annuels du gouvernement des États-Unis sous réserve de la surveillance du Congrès.

La NED, qualifiée de «nébuleuse de l’ingérence démocratique» par le sulfureux Thierry Meyssan a selon lui le principe suivant : « Ce qui est bon pour l’Amérique, est bon pour le monde »

 

La CIA et la NED

 

L'ancien directeur de la CIA, William Colby, aurait déclaré en 1982, dans le Washington Post, à propos du programme de la NED : «Il n'est pas nécessaire de faire appel à des méthodes clandestines. Nombre des programmes qui [...] étaient menés en sous main, peuvent désormais l'être au grand jour, et par voie de conséquence, sans controverse».

En 1991, un des fondateurs de la NED, Allen Weinstein, aurait expliqué au Washington Post que «bien des choses qu'ils [à la NED] faisaient maintenant, étaient faites clandestinement par la CIA 25 ans auparavant».

William Blum journaliste américain critique de la politique étrangère des États-Unis, auraitécrit en 2003 que cet organisme a été créé spécialement pour servir de substitut à la CIA.

 

Il faudrait bien sur pouvoir se procurer ses articles (achetez celui de 1991 ici), mais voilà suffisamment d'éléments permettant de penser que les suspicions de Poutine envers Golos sont fondées : La CIA utilise donc les ONG pour faire de l'ingérence dans les pays étrangers.

Ce qui était inavouable dans le temps devient politiquement correct aux yeux de la CIA aujourd'hui. Inutile donc de dissimuler le soutient des USA aux ONG qui ne se contentent pas seulement de faire de l'humanitaire mais aussi de la politique de manière ouverte...

L'islamisation de la Tunisie, de la Libye, de l’Égypte déjà réalisées, celle de la Syrie actuelle, celle de la France en cours et celle de la Russie à venir, sont-elles  le résultat de l'ingérence Américaine ? Les chances que oui sont réelles. L'objectif étant d'intégrer les pays concernés dans la mondialisation.

Cliquez ici pour voir Carl Gershman, le directeur de la NED, comme satisfait du travail accompli, remettre un prix à un leader Tunisien pour parachever le printemps arabe.

Cliquez ici afin de lire un article qui met en cause la NED pour son ingérence en Iran. Un argument de plus en faveur de ceux qui dénoncent les faits d'ingérence...

Cliquez ici afin de lire un article qui parle des fonds américains dégagés à l'opposition serbe, tant à l'intérieur du Kosovo et dans toute la Yougoslavie.

   

La loi Russe et les réactions

 

Adopté par la chambre basse du parlement russe le 13 juillet dernier et approuvé par la chambre haute le 18 juillet, ce texte a provoqué une vive discussion dans la société russe et à l'étranger.
Aux termes de la nouvelle loi, les ONG qualifiés d'agents de l'étranger seront soumises à un régime juridique particulier qui prévoit, en cas d'infraction, une amende allant jusqu'à un million de roubles (24.500 euros) ou une sanction pénale pouvant atteindre quatre ans de prison.
Une fois signée par le président, la loi entre automatiquement en vigueur.

 

Les USA (on comprend maintenant pourquoi) ont vivement critiqué la nouvelle loi russe.

Voir ici et encore ici

Déjà une première ONG Russe a fait savoir qu'elle ne renoncera pas aux dons en provenance de l'étranger tout en refusant de se faire enregistrer comme « agent de l'étranger » comme la nouvelle loi l'y oblige.

Il y a fort à penser que l'Europe va vouloir mettre son grain de sel dans cette histoire...

On peut compter sur le président Poutine pour tenir bon et faire comprendre à l'Europe que la Russie est encore un état souverain.

Il est évident que parasiter la politique du président Poutine deviendra plus difficile avec cette loi puisque les personnes qui prendront cette option seront donc considérés comme agents étrangers de l'état et non plus comme de soit disant humanitaires munis d'une impunité idéologique.

Peut-être qu'il va falloir revenir à la bonne vieille méthode des agents de la CIA infiltrés... 

 

Poutine sera de plus en plus attaqué

 

On peut penser que le président Poutine sera de plus en plus attaqué dans sa manière de gouverner. Il est un frein à la mondialisation et à l'islamisation de l’Europe.

Sa position sur la Syrie retarde le programme de la CIA.

Ne pouvant, pour l'instant, le faire battre aux élections, ses adversaires tentent de l'entraver par d'autres moyens. A cet effet, un double attentat a frappé un territoire majoritairement musulman situé sur la Volga. Le Grand mufti de la république, a été blessé jeudi dans l'explosion de sa voiture alors que son adjoint a quant à lui été tué par balles dans une attaque distincte.

Il est évident que le projet des adversaires du président Poutine est de provoquer auTatarstan un "scénario caucasien".

Les mondialistes pensent peut-être que pendant que Poutine aura à régler des problèmes internes, Il s'occupera moins de la Syrie...

Ils ont tort, Vladimir Poutine ce n'est pas Normal1er ...

Quand à nous, pour l'instant La France « file droit », il est donc inutile de nous renvoyer en 2005...

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

christophe 06/09/2012 20:15


LMarie-clair et Aaron


Aaron, je pense que vous avez vu mon article sur le site de Gérard Brazon puisqu'il a repris mon article :http://www.gerard-brazon.com/article-souleymane-vladimir-poutine-n-est-pas-un-dhimmi-109735504-comments.html#anchorComment


Marie-clair, concernant Pussy Riot, oui il y a certainement une grande part d'idiotie utile et un restant de désir de faire le buzz...


Vladimir Poutine bien que victime dans cette affaire avait appelé à la clémence


La "prière punk" improvisée par le groupe féministe Pussy Riot dans la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou est déplorable, mais les chanteuses ne doivent pas être jugées "trop
sévèrement", a déclaré à Londres le président Russe


Il a justement rappelé que face à des religions moins tolérantes, les choses ne se seraient pas passé comme cela pour elles


"Il n'y a rien de bon dans leur action...Ou peut-être qu'elles auraient mieux fait d'aller dans le Caucase et de profaner un lieu de culte musulman. Nous n'aurions pas eu le temps de les
mettre sous protection", a t-il indiqué.


"Pourtant, je ne crois pas qu'il faut les juger trop sévèrement", a-t-il poursuivi.


http://fr.rian.ru/society/20120807/195601183.html


Les Américains n'ont pas résisté à s'en mêler


L'acteur américain Danny DeVito a appelé sur son compte Twitter les autorités russes à relâcher les membres du groupe : "M.Poutine… Pussy Riot… Libérez-les", a écrit l'acteur, en
ajoutant un lien vers une vidéo de la performance controversée du groupe.


Madonna, celle qui met des croix gammées sur le visage de Marine Le Pen dans les clips diffusés pendant ses concerts...comme par hasard s'en est mêlé lors de sa présence à Moscou pour donner un
concert : Les trois membres du groupe Pussy Riot actuellement jugées pour une "prière punk" dans la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou doivent être libérées.


Je pense que pour les même faits, dans un pays islamiste, ces filles auraient eu la tête coupé !


Aaron quand vous écrivez « Tous les lecteurs savent que le principe de non-ingérence est inscrit dans la Charte de l'ONU; le seul moyen de détourner l'application de ce principe était
effectivement de créer ces organismes » C'est très bien vu et vous comprenez qu'il ne faut pas prendre à la légère les ONG que l'on nous présente comme étant des mouvements inoffensifs de
paix et d'aide à ceux qui en ont besoin... Souvent c'est un angle d'attaque destiné à faire vaciller les chefs d'état indésirables aux « bien pensants ».


Enfin, merci à claude pour avoir été plus rapide que moi à renseigner Aaron sur les coordonnées de l'ambassade Russe.


Christophe.


 

Claude Germain V 05/09/2012 23:17


Voila Cher Ami :


AMBASSADE DE LA FEDERATION DE RUSSIE .


40-50 bd. Lannes, Paris 75116
Entrée du côté de l'avenue du Maréchal Fayolle
 
tel.: 01-45-04-05-50
fax.: 01-45-04-17-65
e-mail: ambrus@wanadoo.fr

Aaron 05/09/2012 18:09


Beaucoup de chefs d'états européens devraient prendre exemple sur cet homme; il a, je pense, mesuré les conséquences des actions néfastes des ONG, qui comme le dit l'article, s'ingèrent dans les
affaires internes d'un état souverain.


Tous les lecteurs savent que le principe de non-ingérence est inscrit dans la Charte de l'ONU; le seul moyen de détourner l'application de ce principe était effectivement de créer ces
organismes...


"COMME TOUJOURS M.PHELPS, SI VOUS MEME OU L'UN DE VOS AGENTS ETAIT PRIS LE DEPARTEMENT D'ETAT NIERAIT AVOIR EU CONNAISSANCE DE VOS AGISSEMENTS".


ET DIRE QUE J'AI ETE CON  DE SUIVRE CETTE SERIE TV LORSQUE J'ETAIS ADOLESCENT!!!!


Souhaitons que nous ayons un jour, en France, un Homme de cette poigne.


Un lecteur peut-il me fournir l'adresse email de l'Ambassade de Russie? Merci.

LMarie-claire Muller 05/09/2012 17:27


Oui Poutine est apprécié de Marine et bien sûr critiqué par les européistes!Il ne faut pas oublier que la mére Clinton pro islamiste  "aboie" contre Poutine et  pense sans doute pouvoir
l'influencer.Au fait les "trois cloches" nommées pussy riot " ne sont elles pas aussi des idiotes utiles au service des destabilisateurs ?