Sous pression, Jérôme Cahuzac quitte le gouvernement

Publié le 20 Mars 2013

BFMTV
François Hollande "a mis fin aux fonctions de Jérôme Cahuzac à sa demande", après la décision du parquet d'ouvrir une information judiciaire pour "blanchiment de fraude fiscale". Il est remplacé par Bernard Cazeneuve.

Soupçonné d'avoir détenu un compte dans une banque suisse, le ministre du Budget Jerôme Cahuzac, a été contraint à la démission, mardi.

Le président François Hollande "a mis fin aux fonctions de Jérôme Cahuzac, à sa demande", a annoncé l'Elysée dans un communiqué peu avant 19h30, précisant que le portefeuille du Budget était confié à Bernard Cazeneuve, l'actuel ministre des Affaires européennes, lui-même remplacé par Thierry Repentin.


"Je remercie Jérôme Cahuzac pour l’action qu’il a conduite depuis mai 2012 comme ministre du Budget pour le redressement des comptes de la France. Il l’a fait avec talent et compétence", écrit le président de la République dans un autre communiqué.

"Je salue la décision qu’il a prise de remettre sa démission de membre du gouvernement pour mieux défendre son honneur", ajoute François Hollande.

 

Cahuzac réaffirme son innocence et dénonce des accusations "calomnieuses"

La décision du chef de l'Etat est intervenue après la décision du parquet, plus tôt dans la journée de mardi, d'ouvrir une information judiciaire pour "blanchiment de fraude fiscale" visant Jérôme Cahuzac.

Selon l'expertise de la police, le désormais ex-ministre délégué au Budget est probablement l'interlocuteur évoquant en 2000 la détention d'un compte bancaire en Suisse dans un enregistrement révélé par Mediapart.

D'après le site d'information, le compte détenu par Jérôme Cahuzac chez UBS aurait été clôturé en 2010 et les avoirs auraient été transférés, via des montages complexes, à Singapour.

Dans un communiqué publié mardi soir, Jérôme Cahuzac a réaffirmé son "innocence" et a dénoncé le "caractère calomniateur" de l'accusation selon laquelle il a détenu un compte à la banque suisse UBS. L'ex-ministre du Budget explique démissionner "pour le bon fonctionnement" du gouvernement et de la justice.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Dorothee13 20/03/2013 10:05


DSK, CAHUZAC, MARSEILLE, vous savez la bande de la BDR, et le prochain ? Quand je disais qu'ils sont tous pourris !

LA GAULOISE 20/03/2013 09:01


ON LEVE DE NOUVEAUX IMPOTS ON SURTAXE LES TAXES DEJA EXISTANTES ET CEUX METTENT LES FRANCAIS DANS LA MISERE QUE FONT ILS?   BRAVO MESSIEURS !