Soutien financier d’un député PS de Gironde à la Grande Mosquée de Bordeaux

Publié le 13 Avril 2013

BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux)

– Le journal Sud Ouest a révélé le 11 avril que Vincent Feltesse, député PS de la Gironde, président de la Communauté Urbaine de Bordeaux et vraisemblable challenger d’Alain Juppé aux élections municipales de 2014, va verser une importante partie de sa réserve parlementaire à la Fédération des Musulmans de Gironde, l’association en charge du projet de Grande Mosquée à Bordeaux. (Autrement dit l'argent des contribuables. ndlr Gérard Brazon)

 

Rappelons que la réserve parlementaire est une somme d’argent, distribuée sur le budget de l’Etat aux parlementaires (députés et sénateurs), qui en disposent à leur convenance. Régie par aucune loi, elle permet à ces élus, qui n’ont guère de pouvoir sur le terrain, de financer à leur discrétion les initiatives, associations ou autres projets qui leur paraissent dignes d’intérêt.

L’utilisation de cette réserve parlementaire, en dehors de son aspect électoraliste, est donc tout à fait révélatrice de ce que les parlementaires, dont le rôle se borne à voter des lois sans réel pouvoir d’initiative, considèrent comme prioritaire.

On jugera donc sans difficulté des choix de M. Feltesse, en sachant que, disposant d’une « cagnotte » de 130.000 euros, il va en verser 50.000 (soit 38 %) au projet de Grande Mosquée, initié par son futur « adversaire » aux élections municipales Alain Juppé, et dirigée par le seul Frère Musulman décoré de la Légion d’Honneur Tareq Oubrou.

Le reste de la réserve parlementaire de Vincent Feltesse sera, selon ses dires, réparti au Planning Familial (structure militant entre autres pour l’avortement et le « mariage » homosexuel), à l’Association Cultuelle Israélite de la Gironde, à la banque alimentaire, et au centre d’animation Argonne à Bordeaux. Des choix pour le moins éloquents.

A l’heure où les Français, atteints de plein fouets par la crise économique et les mesures de rigueur imposées par le gouvernement, attendent de leurs élus un comportement exemplaire et des mesures énergiques pour redresser la barre, cette révélation des priorités personnelles du député sonne plutôt faux. A moins que la priorité de l’élu socialiste ne soit le Grand Remplacement de population tant dénoncé par Renaud Camus…

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Aaron 14/04/2013 19:44


La manoeuvre pour attirer les voix de tous bords dans son projet de conquérir la Mairie de Bordeaux est flagrante....Et les deux dhimmis ont trouvé un terrain d'entente.

LA GAULOISE 14/04/2013 08:40


J ESPERE QUE SA DECISION LUI COUTERA TRES TRES CHER...

aupied 13/04/2013 19:42


financer la grande mosquée de Bordeaux , mais de qui se moque t-on ?? il y a des églises qui on besoins d'être restaurées et qui sont  notre patrimoine ,on s'en fout , des mosquées qu'ils
aillent les faire dans leurs pays , nous nous ne sommes pas musulmants , qu'ils partent qu'ils fichent le camp de la France et qu'ils emmenent avec eux tout les gens qui les défendes alors que
ces mêmes gens ne sont pas capables de défendres les FRANCAIS dans le besoin