Spectacle de Roucas déprogrammation: le maire de Gardanne fait machine arrière, l'humoriste ne décolère pas.

Publié le 20 Septembre 2013

Roucas de lunettes

POLITIQUE - Le maire de Gardanne a beau avoir fait machine arrière, Jean Roucas ne décolère pas et entend bien entamer des procédures judiciaires.

Jeudi, Roger Meï, le maire de Gardanne (Bouches-du-Rhône) indiquait dans un communiqué (Retiré du Site de la ville depuis) que la représentation d'un spectacle de Jean Roucas prevue en octobre avait été annulée. La mairie de la ville méridionale expliquait que la représentation n'était pas possible vu que les Producteurs et les acteurs de la pièce s'étaient désolidarisés de l'humoriste après sa visite aux Universités d'été du Front national . Une formulation alambiquée et aas Tout à fait honnête, indiquait une des actrices de la pièce au HuffPost .

Vendredi, le maire de Gardanne évoque un problème d'interprétation.

"On est dans le stalinisme le plus totale", a réagi  Jean Roucas vendredi matin sur RMC , exploitant les mêmes mots et la rhétorique de Jean-Marie Le Pen et de sa fille Marine. (?)." ils n'ont pas le droit de m'interdire de travailler pour des raisons politiques. Quand on est artiste, on est obliger d'être de gauche et je réponds: merde.", a-t-il poursuivi.  "Il y a des artistes qui fréquentent la fête de l'Huma depuis 30 ans et on ne leur fait pas de procès".

Tout est parti d'un communiqué envoyé lundi par la société de production au maire de Gardanne: "Ils me disaient que (...) L'Équipe du théâtre se désolidarisait de l'acteur. Roger Meï indique, "j'en ai conclu que la représentation devait être annulée». Face à la polémique que suscite sa décision au Québec, le maire contacte les Acteurs: "Ils veulent jouer la représentation mais se désolidarisent de Jean Roucas politiquement», décrypte cette fois-ci l'élu, l'invitant à venir se produire à Gardanne.

L'humoriste a repondu également suite à la tirade de Guy Bedos à la tribune de Guy Bedos sur Le HuffPost : "Guy Bedos me croyait mort, je le croyais muet. Je ne l'entends plus depuis l'élection de François Hollande ".

Avec ses acteurs, le torchon brûle:.. "Un acteur, quand il incarne un personnage, il oublie sa propre personnalité. Cela fait six ans que je joue des pièces avec ces acteurs, ça s'est toujours très bien passé. J'ai été trahi. Yves Pujol (l'un des acteurs, ndlr) est socialiste. Si une municipalité de droite l'avait l'interdit, je l'aurais défendu ".

"Je suis une victime. Ce pas n'est le délit de sale gueule mais celui de la liberté de  pensée. Je suis victime de discrimination professionnelle. Si je ne réagis pas, il y aura peut-etre d'autres spectacles annulés. Je continue mon assignation en justice contre mes comédiens et la municipalité de Gardanne ", at-il conclu.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

aupied 21/09/2013 20:09


Bravo Monsieur Roucas, ne vous laissez pas impressionné par cette bandes de rigolos , quand a bedos je l'ai toujours trouvée inexitant , c'est pour moi un grossier personnage , comme je l'ai
écrit dans un journal , tout vos acteurs qui vous ont laissez tomber ils  ne sont pas digne de vous , le jour ou ils serons dans le c... ils viendront vous voir , alors a ce moment là, se
seras a vous de leurs tourner le dos , surtout ne quittez pas le FN pour ce genre de personnages merci MONSIEUR 

essylu 21/09/2013 17:53


ROUCAS doit espérer ne pas tomber sur un magistrat irresponsable  du "mur des cons" sinon il sera jugé au nom de l'idéologie islamo-marxiste et débouté

marie-plume 21/09/2013 17:22


Il a mille fois raison, et la vérité triomphera! Quelle peste ce gouvernement et sa clique! "C'est la chienlit" dirait notre inégalable feu Général De Gaulle ...

lombard 21/09/2013 14:40


bonjour


vous avez raison ,MR ROUCAS !! ne lachez rien ,effectivement mr BEDOS ,moi aussi je le croyait mort........(humour)

LA GAULOISE 21/09/2013 08:35


ENCORE UN BEL EXEMPLE DE LIBERTE D EXPRESSION CHEZ LES GAUCHOS . BRAVO MONSIEUR LE MAIRE !  ON S EN SOUVIENDRA ..

Epicure 20/09/2013 23:33


J'espè!re seulement vivre assez longtemps pour voir tous ces gauchistes crétins dangereux se faire virer PAR LE PEUPLE SOI-MÊME au prochain suffrage universel (auquel je n'accorde quoi qu'il en
soit aucune confiance.)


La bêtise n'a jamais triomphé in fine, et la chute des staliniens  s'accélère ou se répète, de facto.(Car hélas cette engeance se reproduit  à chaque génération....)