Sud Soudan: la sécession à la quasi-unanimité

Publié le 9 Février 2011

Les électeurs approuvent la sécession à la quasi-unanimité
Selon les résultats officiels du referundum organisé en janvier, 98,83% des électeurs de la région du Sud-Soudan ont voté pour la sécession de la région, ouvrant la voie à l'indépendance de leur futur pays en juillet prochain.
 

 

             Que va-t'il vraiment se passer. Le Sud est chrétien et noir. Ce Sud fût longtemps le territoire de chasse des esclavagistes arabes soudanais. Ce n'est un secret pour personne du moins pour ceux qui souhaitent vraiment s'informer que le Nord a mené une guerre violente contre le Sud. Le Nord pratique encore l'esclavage. Un esclavage qui est autorisé par le Coran d'ailleurs.

           Toutes les guerres ont les mêmes bagages d'injustices et d'horreurs mais il y a des guerres qui en ont plus que d'autres. En France ou le fait d'être blancs, ex esclavagistes, ex colonialistes fait de notre pays un pays maudit pour toutes les associations droits-de-l’hommistes. Curieusement, ces associations refusent de dénoncer les horreurs commises encore aujourd'hui.

            Demain, le Sud Soudan devrait devenir indépendant avec près des trois quart des richesses pétrolières. Il faudrait être idiot pour croire un instant que le Nord ne profitera pas, dans les prochains mois, de son avantage sur le Sud en construction. Ira-t'il jusqu'à la guerre?

Les Sud-Soudanais ont voté à 98,83% en faveur de la sécession, selon les résultats définitifs officiels rendus publics lundi soir par la commission référendaire. Cette annonce était une simple formalité puisque les résultats préliminaires complets publiés le 30 janvier avaient déjà indiqué que 98,83% des Sud-Soudanais avaient voté pour l'indépendance de leur région, appelé ainsi à devenir en juillet un nouvel Etat. Les résultats, affichés sur des écrans lors d'une cérémonie à Khartoum, montrent que sur les 3.837.406 votes valides, seulement 44.888, soit 1,17% étaient en faveur du maintien de l'unité avec le Nord.

Dans la matinée, le président soudanais Omar el-Béchir avait déclaré: "les résultats du référendum sont bien connus. Le Sud-Soudan a choisi la sécession".

"Mais nous nous engageons à maintenir les liens entre le Nord et le Sud et (...) à maintenir de bonnes relations fondées sur la coopération", avait-il ajouté, soulignant "accepter les résultats" et "respecter le choix des Sud-Soudanais".

Le référendum, qui s'est tenu du 9 au 15 janvier, était un élément clé de l'accord de paix qui avait mis fin en 2005 à plus de deux décennies de guerre civile meurtrière entre le Nord, principalement. musulman et arabe, et le Sud, principalement chrétien et noir.

 .

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

La GAULOISE 09/02/2011 08:42



 


       ET C'EST TANT MIEUX ! SOUHAITONS LEUR DE VIVRE,ENFIN, EN PAIX .....