Suisse : «l'immigration est quantitativement et culturellement insoutenable» (Président de la Confédération).

Publié le 2 Octobre 2013

Poste de Veille.ca

Le président de la Confédération lance une mise en garde contre les effets d'une immigration massive en Suisse.

Suisse-president-ueli-maurer

Le président dela Confédération Ueli Maurer constate que la population «craint une surpopulation étrangère et une immigration toujours plus importante», dans une interview dans le journal Schweiz am Sonntag. Cela ressort de plusieurs votations, par exemple celle du 22 septembre dernier sur l'interdiction du port de la burqa au Tessin.

Comme le peuple a l'impression de ne pas être pris au sérieux, il se défend avec des actions symboliques. «Le malaise est là et se traduit dans des initiatives funestes». La peur de la surpopulation étrangère existe même dans les milieux verts, comme le montre l'initiative Ecopop.

«Nous ne devons pas fermer les yeux devant le fait qu'à terme nous ne pourrons pas supporter tant quantitativement que culturellement une immigration telle que nous l'avons vécue ces dernières années», dit Ueli Maurer.

Dès le printemps prochain, trois votations importantes se profilent, qui toutes trois concernent la libre circulation des personnes: l'initiative contre l'immigration massive de l'UDC, l'extension de la libre circulation des personnes à la Croatie et l'initiative Ecopop. Le Conseil fédéral et les milieux économiques avertissent qu'une limitation de l'immigration menacerait la voie bilatérale avec l'UE.

Le président de la Confédération Ueli Maurer met en garde contre une assimilation de la Suisse dans l'UE: la souveraineté et l'indépendance de la Suisse sont menacées. Le démocrate du centre pense que ce débat marquera la politique suisse ces prochaines années, comme la question de l'adhésion à l'EEE il y a 20 ans.

«L'assimilation ne correspond pas à la Suisse», relève Ueli Maurer. Le président de la Confédération se montre critique face à la reprise automatique du droit et la reconnaissance par la Suisse d'un tribunal en cas de conflit comme le revendique l'UE: «le danger d'une assimilation est grand».

Pour conserver son indépendance, la Suisse doit être prête à prendre le risque de subir d'éventuels désavantages. «Si la Suisse court toujours après les autres, nous risquons de perdre notre propre profil». Le choix d'une ligne autonome a fait ses preuves, ajoute-t-il.

C'est un fil rouge pour le président de la Confédération. «J'aimerais qu'on retienne de cette année présidentielle: il faut avoir le courage d'être soi-même», relève-t-il dans une interview au «Matin Dimanche» en revenant sur son passage à l'ONU à New York. En d'autres termes, «être fiers de ce que nous sommes et ne surtout pas essayer de singer les plus grands ou les plus puissants».

Source : Le Matin.ch, 29 septembre 2013

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

ESSYLU 04/10/2013 15:08


BRAVO LES SUISSES

lucie 02/10/2013 18:27


La suisse est aussi mal lotie que la France, elle a des sots-cialistes à foison, qui naturalisent à tour de bras.


dans le canton de Fribourg, quasiment 30% d'étrangers.


à Génève une mafia d'extrême gauche qui fait du lèche babouches dans des proportions que peu de français imaginent. Et la culture suisse n'est pas une culture de revendications. donc il faut
vraiment qu'ils en prennent plein la tête pour sortir une votation qui freine la situation, mais la Suisse est vraiment mal partie.


même les allemaniques, encore majoritaires, se foutent le doigt dans l'oeil! la suisse, si elle poursuit à ce rythme en a pour 15 ans!


Ils ont cette culpabilité d'être riches qui les poussent à faire n'importe quoi avec les émigrés.


Certains dossiers de naturalisations seraient refusés même par VALLS et TAUBIRA!


mais les conseillers fédéraux de gauche couvrent tout, et les associations de gauche, avocats des droits de l'homme à l'appui, verrouillent au maximum.


naturalisons, naturalisons, après nous le déluge!


sans oublier les hommes d'affaire qui se convertissent, juste pour le business! vomitif!

marie-plume 02/10/2013 17:32


Qu'en termes intelligents, et bien sentis, ces choses-là sont dites! Pas besoin d'interprète polygotte pour exprimer le ras-le-bol helvétique! Bravo la Suisse! Quand aurons-nous, en France,
pareil plaidoyer et pareil amour pour la patrie?  Ce n'est pas demain la veille, hélas! Mais le temps travaille pour la relève! Faut y croire et oeuvrer pour assurer la victoire! 

L'EN SAIGNANT 02/10/2013 16:26


Ça c'est "ASTAP" .....! Comment sont-ils arrivés et ont réussi à s'installer en SUISSE .? Moi qui croyais depuis toujours qu'il était impossible à un étranger (sans fortune) de s'installer en
SUISSE .? Un sujet qui demande des éclaircissements pour vos lecteurs Gérard .?

mika 02/10/2013 14:56


L'immigration selon Francis
Bouygues



https://www.youtube.com/watch?v=v5dsEMl_F0Y&list=PLE053677D38EDFEEA