Suisse, pays réaliste : vote du prélèvement ADN des migrants arabo-musulmans

Publié le 22 Avril 2013

La Suisse vote le prélèvement ADN des migrants arabo-musulmans "surreprésentés dans la statistique criminelle"

Le Conseil national souhaite recueillir l’ADN de certains requérants d’asile. ll y a quelques mois, la proposition avait provoqué un tollé, mais elle a désormais trouvé une majorité au parlement.

"Sont notamment visés les jeunes requérants en provenance du Maroc, de Tunisie ou d'Algérie surreprésentés dans la statistique criminelle" et le chef de la police d'approuver : "ça va nous permettre de gagner du temps dès le premier délit"

Le phénomène de la surdélinquance des populations arabes et noires n'est pas spécifique à la Suisse.

dans la statistique criminelle"

Le Conseil national souhaite recueillir l’ADN de certains requérants d’asile. 

Aux Pays-Bas, les statistiques rapportent que 80% des Marocains de moins de 25 ans ont déjà été interpellés par la police. En France, Le Monde rapporta dans un article du 25.02.2006, le chiffre des Renseignements Généraux selon lequel  67% des émeutiers de l'intifada du ramadan 2005 furent maghrébins et 17% noirs. En 1998, quand les statistiques ethniques globales étaient encore autorisées en France, le commissaire Lucienne Bui Trong, chargé des violences urbaines à la Direction centrale des RG, révéla que sur tout le territoire 85% des auteurs sont maghrébins. Ses chiffres affolèrent le PS et Daniel Vaillant supprima son poste...Casser le thermomètre.Le criminologue Xavier Raufer abonde, après avoir consulté une liste de 3000 noms d'auteurs de violences urbaines émanant des RG parisiens, révèlant que seuls 59 noms furent d'origine française (2% !).

Il est grand temps, avec ces données et les travaux du sociologue reconnu Hugues Lagrange (CNRS-Science-Po) mettant en relief le facteur ethnique et racial dans une corrélation avec la délinquance, de mettre en place les mêmes mesures de précaution que nos voisins Suisses.

Observatoire de l'islamisation 19 avril 2013

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

henri 22/04/2013 18:11


Ayant vécu en Suisse (10 ans années 70) j'ai toujours aprécié le système démocratique suisse.


Ils n'arrètent pas de voter !!!


Pas pour des partis politiques, non :


Pour améliorer les lois !!!


 


D'aprés la commune , le canton ou encore le pays tout entier ils vont voter .


Suivant le (ou les cas) il faut un certain nombre de résidents pour déposer un projet* de loi quitte au pouvoir en place (canton ou confédération de déposer le contre-projet* (* bien argumentés
!)


Il n'était? pas question de "partis politiques" mais de bon sens.


Anecdote : il me souvient des listes électorales de l' époque :


en gros caractères le candidat et  en petit caractères : son apartenance politique.


(le contraire que la France)


De plus les listes étaient mélangées !(politiquement). 


Le chef de la Confédération est seulement représentatif et est changé chaqu' année .


N'ayant pas de citoyenneté suisse ,je n'ai pas étudié davantage la question.


 

island girl 22/04/2013 16:57


La france devrait prendre exemple sur la suisse pour nombre de choses...

Aaron 22/04/2013 12:29


Nous ne pouvons qu'apporouver une telle mesure de salut public...Merci amis suisses de donner l'exemple...Cette mesure permettra de mettre hors d'état de nuire tout condamné expulsé après avoir
purgé sa peine.


De plus les travaux de M.Lagrangesont dignes de foi; il ne faut en aucun cas faire la politique de l'autruche....bien qu'elle soit pratiquée en France (et ailleurs-voir Suède, belgique et
Danemark) depuis quarante ans. Nous en mesurons les désatreuses conséquences au quotidien, ce qui est abondamment explicité dans l'ouvrage de Laurent Obertone : " La France Orange Mécanique".