Suite et peut-être fin avec la loi sur l'interdiction du port de la burqa et du niqab.

Publié le 18 Juillet 2010

           Face au développement des pratiques radicales, faire respecter les valeurs républicaines nous dit la majorité. Dont acte. Je ne vais pas bouder mon plaisir. Je suis satisfait de cette interdiction. Comment cela va se passer ? 

 

Le projet de loi « interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public » a été adopté mardi 13 juillet à l'Assemblée nationale par 335 voix contre une.


Deux dispositions essentielles :

  • Interdiction de porter le voile intégral dans tout l’espace public (lieux publics et ouverts au public) sous peine d’une amende de 150 euros et (ou) d’un stage de citoyenneté.

          Il y a de fortes chances que ce soit l'amende qui soit priviliègée. Déja, on entend des intégristes dire qu'ils réuniront les fonds pour payer les amendes. Alors le stage, il y a de fortes chances là aussi qu'il n'y ait pas grand monde dans les salles. Qui sait auront-elles une dérogations? Qu'importe, le message est là.

         Ensuite, comment les policiers interviendront-ils envers une contrevenante? Surtout si l'intégriste est avec elle. Osera t'il?

          Et s'il le fait et que ce passe mal, le fera t'il une seconde fois?

          Plus loin, est-ce que les supérieurs hierarchiques ne seront-ils pas tentés de lui dire, "N'as-tu pas autre chose à faire que de nous ramener des contrevenantes à burqa?"

          Ah oui c'est vrai, elles ne seraient que 3000 environ! Elles sont probablement toutes sur le 92 et singulièrement sur le quartier de la Défense! Ce dont je doute tout de même.

         

          Je crains au fond que les policiers aillent regarder ailleurs de la même manière qu'ils ne vont plus dans les quartiers chauds et dangereux pour eux comme la plupart des services publiques afin d'éviter de se retrouver devant l'IGS (Police des polices) et le procureur! Vous savez ces fameux quartiers difficiles, défavorisés, en situation de grand pénibilité occupés par des "jeunes" qui n'ont d'autres moyens d'existences que de se faire remarquer en brûlant des voitures. Ce n'est pas de leur faute, ils ne sont pas coupables, ils ne sont que "jeunes".

  •  Nouveau délit : toute personne obligeant sa compagne ou toute autre femme à porter le voile intégral sera passible d’un an de prison et de 30 000 euros d’amende. Une peine doublée si la personne contrainte est mineure. Hormis sur une dénociation de l'une des femmes, il reste à savoir comment prouver le délit.

           Depuis la demande d’une commission d’enquête parlementaire, le 17 juin 2009 sur le port, par certaines musulmanes, de la burqa ou du niqab, ce dossier a franchi de nombreuses étapes dont celle du 22 juin 2009 où le président Nicolas Sarkozy a indiqué que « la burqa ne sera pas la bienvenue sur le territoire de la République », la burqa n’étant pas un problème religieux « mais un signe d’asservissement ».

           Une proposition de résolution a été adoptée à l’unanimité le 11 mai 2010 par les députés. Elle soulignait l’attachement au respect des valeurs républicaines face au développement des pratiques radicales ainsi que la volonté de lutter contre les atteintes à la dignité de la femme.

           Le 19 mai dernier, Michèle Alliot-Marie présentait en Conseil des ministres un projet de loi d’interdiction du voile intégral dans l’espace public, traduction de « la détermination du Gouvernement à se donner tous les moyens de lutte contre des pratiques contraires aux valeurs républicaines ». Elle a ensuite mené une « vaste concertation avec les responsables religieux et les responsables politiques, afin de bâtir un texte équilibré et durable qui soit en accord avec les principes de la République ».

 

Les groupes socialistes et verts n'ont pas participés au vote. Même si une vingtaine de députés de gauche dont Manuel Walls (PS)et  André Gérin (PC) qui a présidé la commission d'enquête sur le voile intégral, ont voté en faveur du texte.

 

           Là rien de neuf. Trés en pointe pour "bouffer du Sarkozy" et faire de la politique politicienne, les socialistes n'ont pas changé depuis Jospin. Ils se défaussent en permanence et refusent d'assumer leurs responsabilités. Car enfin, c'est eux qui qui ont refusé d'agir lors des premières affaires de voiles islamique en bottant en touche vers le Conseil d'état et les proviseurs.

Gérard Brazon


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article