Suivant que vous soyez Hollandiste, pas de suivi de plaintes...

Publié le 2 Décembre 2012

Travail dissimulé: Lamdaoui pas poursuivi (Figaro)

Une plainte pour travail dissimulé, déposée avant l'élection présidentielle et visant Faouzi Lamdaoui, alors chef de cabinet du candidat PS François Hollande, a été classée sans suite hier, a-t-on appris aujourd'hui de source judiciaire, confirmant une information de 20 minutes.

Faouzi Lamdaoui, devenu conseiller de François Hollande à la présidence de la République, reste toutefois visé par une enquête après une autre plainte pour "faux et usage de faux", a précisé cette source.

La plainte pour travail dissimulé avait été déposée en mars 2011 par Mohamed Belaïd qui accusait Faouzi Lamdaoui, de ne pas l'avoir payé alors que selon Mohamed Belaïd, il lui avait servi de chauffeur ainsi qu'à François Hollande, durant plusieurs mois.

La deuxième plainte avait été déposée deux ans auparavant, également par Mohamed Belaïd et sa femme. Ils accusent Faouzi Lamdaoui d'avoir usurpé l'identité de Mme Belaïd et d'avoir imité sa signature pour créer une société d'import-export.

En octobre 2009, Mohamed Belaïd s'était adressé à Martine Aubry, alors première secrétaire du PS, pour lui demander d'intervenir, Faouzi Lamdaoui étant alors secrétaire national au PS. "Je peux comprendre la légitime colère de M. Belaïd", mais le PS n'a pas à intervenir dans un différend d'ordre privé, avait répondu en substance Martine Aubry, dans une lettre dont l'AFP a eu copie.

Une enquête préliminaire a été ouverte fin avril 2012 à Paris sur ces deux plaintes et confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre les personnes (BRDP).

La plainte pour travail dissimulé a été classée hier, le parquet de Paris ayant estimé que l'existence d'un contrat de travail n'était pas prouvée, selon la source judiciaire.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Banro 02/12/2012 14:33


Bizarre ! Je crois me souvenir que Normal 1er, dans ses déclarations de "Moi Président" avait dit : je n'accepterai dans mon équipe aucune personne ayant eu à faire à la justice. C'est
pour cela que cette affaire a été classée sans suite ...